Aller au contenu


Photo

Anime - Episode 48 - Les dimensions temporelles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 08 mars 2006 - 23h07

Episode 48 : Les dimensions temporelles (dans le titre original, il y a une notion de Da Capo, soit de retour au début)

J'aurais dû créer ce sujet hier (cela aurait fait exactement 18 ans que ce dernier épisode a été diffusé pour la 1ère fois au Japon).

Il y a dans cet épisode plusieurs boucles temporelles, j'essaierais de vous en parler un peu plus en détail ce week-end.

Mais vous pouvez déjà apporter vos réflexions. Il y a déjà le sujet suivant : Comment avez-vous réagi après le dernier épisode ?

pika, pas mécontent d'atteindre le dernier sujet d'épisode
Attrapez-les tous !!

#2 October

October

    Fan habitué

  • Membres
  • Pip
  • Réputation
    0
  • 42 messages
  • Localisation:Ile d'Oleron

Posté 09 mars 2006 - 22h12

Bien evidement cet episode apporte la fameuse scene que tout le monde attendait, mais personnellement, j'ai pas trouvé que son voyage temporel a apporté grand chose a l'histoire en general ni a sa conclusion (je pense aux dimensions paralleles bien sur). J'irais meme jusqu'a dire qu'a mon sens il a monopolisé l'episode et j'aurais aimé un peu plus que cela a la fin.

Mais a l'epoque j'ai lu le fameux article "Madoka le sait" de Jerome et j'ai regardé de nouveau l'episode ensuite et je suis maintenant presque persuadé qu'il a raison wink.gif

#3 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 09 mars 2006 - 22h24

Personnellement je trouve le scénario de ces deux derniers épisodes assez cohérent, et reprenant assez fidèlement les chapitres du manga : la série des "Parallel" et l'histoire de l'arbre des souvenirs.

Si j'ai bien compris les débats de l'époque, NTV malgré le succès de la série, a décidé de rester sur une seule année scolaire.
Ainsi la 3ème saison est la plus courte, et certains scénarios adaptés du manga seront mis en réserve et utilisés pour les OAV.
Attrapez-les tous !!

#4 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 11 mars 2006 - 19h10

Donc c'est en mars 1988 que les téléspectacteurs virent le dénouement de KOR.

La fin est différente de celle du manga

QUOTE
Spoiler


Dans le manga, la fin est plus réaliste, ce que sera par la suite le premier film "Ano hi ni kaeritai".

Le 48ème épisode utilise des boucles temporelles (voir la série des "Parallel" dans le manga) qui comme le dit October étale l'histoire, mais contrairement à son avis, cela apporte quelques petits détails :

Que serait un monde sans Kyosuke ... et Jingoro (chats interdits) ?

Madoka serait restée dans un monde de violence.
Hatta et Komatsu seraient devenus policiers.
(dans le manga, lors de son voyage dans le passé, Kyosuke découvre que Komatsu est un bon élève, premier du juku, mais il a des scrupules. Mais c'est Kyosuke qui lui tend la revue érotique qui l'intriguait. A ce moment, le destin de Komatsu a changé)
Hikaru aurait été la petite amie de Yusaku, qui ne serait le garçon gauche et maladroit que l'on connaît.
Yukari (qui remplace Akane dans le manga) serait devenue chef de bande.

Ainsi le voyage dans le passé est primordial pour Kyosuke et Madoka.
Car s'il ne l'avait pas fait, il n'aurait pas sauvé la jeune Madoka d'une mort certaine.

Son voyage dans la dimension parallèle (où il n'existait pas) montre son rôle positif sur Madoka. Elle serait restée une rebelle (furyô) si elle n'avait pas connu Kyosuke.

Ce scénario est un peu compliqué mais je le trouve bien car original. Cela m'a fait penser par moments au deuxième volet de Retour vers le futur (film de 1989)

Une dernière chose, cet ultime épisode de la série TV laisse le problème Hikaru en suspens, et ce sera l'objet du premier film (les OAV n'apportant rien de majeur quant à la situation du triangle).
Attrapez-les tous !!

#5 October

October

    Fan habitué

  • Membres
  • Pip
  • Réputation
    0
  • 42 messages
  • Localisation:Ile d'Oleron

Posté 12 mars 2006 - 12h36

Le voyage dans le passé est insdispensable, c'est indiscutable car sinon Madoka serait morte.

Le fait de savoir que si Kyosuké ne s'etait pas installé dans cette ville, le destin des autres aurait été different, cela on s'en doute un peu et je reste persuadé que "ce qui aurait pu se passer si" ne change rien à la trame principale. (c'est juste mon avis biggrin.gif )

Mais il est vrai que depuis que j'ai eu l'occasion de voir le manga (je me suis arrangé pour le voir en anglais), meme si je reste un fan d'animation et peu enclin au manga et à sa lecture pour moi derangeante, j'avoue que le final me satisfait beaucoup plus que celui de l'animé. Je le trouve plus logique voire meme plus en concordance avec ce que l'on etait en droit d'attendre vu l'evolution de l'histoire.
Je reste persuadé que le film "Ano hi ni kaeritai" aurait du prendre la suite de l'episode 48 et raconter cette fin.

Mais on le sait tous, impossible de satisfaire tout le monde tongue.gif

#6 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 12 mars 2006 - 14h53

Surtout les fans hardKOR !!
Attrapez-les tous !!

#7 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 18 mars 2006 - 20h39

Ce dernier épisode laisse un parfum d'inachevé. Madoka et Kyosuke viennent à peine de s'avouer leurs sentiments, le Triangle n'est pas résolu, elle part pour les Etats-Unis et rien n'est vraiment éclairci sur les conséquences du voyage dans le temps. Pour moi, c'est parfaitement volontaire de la part des auteurs que de laisser une conclusion incomplète. Elle permet de ne pas terminer KOR et donc de maintenir l'intérêt des spectateurs sur une ou plusieurs suites. Elle sert aussi à nous encourager à reprendre la série à son début – comme le suggère l'expression "da capo" – afin de trouver dans une deuxième vision des réponses passées inaperçues ainsi que d'autres questions qui amènent à une troisième vision, quatrième etc..

En fait, il faut se dire que ce n'est pas là la conclusion d'une histoire d'amour mais juste la conclusion d'une aventure sentimentale, celle où Kyosuke et Madoka ont vécu une année d'évènements extraordinaires, une année à se chercher, à chercher à comprendre, à essayer de se faire comprendre, une année à profiter de moments uniques fait de joie, de tristesse, de découverte, d'angoisse, d'espoir, de désespoir et bien sûr wub.gif d'amour icon12.gif , une année comme seuls des personnages de fiction peuvent vivre mais que seuls les spectateurs peuvent renouveler en reprenant tout depuis le début. Certains disent qu'il ne faut jamais vivre dans le passé, ceux-là ne doivent pas connaître Kimagure Orange Road. Car l'avantage avec la fiction est que l'on peut transformer le passé et/ou le futur en présent.


Le voyage dans l'autre monde sert effectivement à montrer le rôle que Kyosuke a pu jouer dans la vie de Madoka, même s'il s'agit d'une Madoka parallèle différente de celle que l'on connaît. Dans l'univers que nous connaissons, Kyosuke a probablement plus changé Madoka, qu'elle l'a fait avec lui. Cette vision d'un monde parallèle nous rappelle tout le chemin parcouru depuis le premier épisode et même depuis ce qu'a été la vie de Madoka avant leur rencontre de 1987.

JérômeActarus

#8 Guest_sgh_*

Guest_sgh_*
  • Invités
  • Réputation
    0

Posté 21 août 2006 - 19h42

Il est vrai que la fin de l'anime demeure court dans le sens où après le baiser... plus rien. On en ressort déçu... tout ça pour "juste" ça (mon sentiment)...

On pourrait me rétorquer que le premier film Anohi... vient répondre à ce besoin de fin plus longue. Mais, néanmoins, l'inexistence des pouvoirs de kyosuke, et de nos petits airs d'ambiance, dérange. On ne ressent plus les mêmes émotions. On ne demeure plus dans ce petit univers où l'amourette conditionne nos humeurs. C'est cru, c'est différent.

Sans cette déception de fin brutale, peut-être n'aurais-je pas été non plus tant nostalgique de cet anime.



#9 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 31 octobre 2006 - 21h47

Je ne suis pas d'accord avec l'argument selon lequel Madoka serait morte si Kyosuke n'avait pas voyagé dans le temps. Je ne crois pas forcement au destin mais dans ce cas là, c'était écrit que Kyosuke devait rencontrer Madoka dans le passé. C'est d'ailleurs drôle que dans le 1er épisode, Madoka rencontre Kyosuke pour la 2ème fois et que dans le dernier épisode c'est l'inverse.

Je trouve ce dernier épisode très bien construit. Il ne répond pas à toutes les questions mais il répond à la plus importante: Kyosuke a choisi Madoka et Madoka l'a choisi. Le triangle est mis de côté car ce n'est pas là le plus important. Je ne pense pas me tromper en disant que ce que nous attendions c'est que Kyosuke et Madoka se trouvent et pas que Kyosuke brise le triangle (du moins dans un 1er temps)

Le triangle ne pouvait pas être casser en 1 épisode. Ca aurait été baclé compte tenu de ce qu'on a vécu au travers des 48 épisodes. Il fallait un film. Les scénaristes ont eu raison.

Da capo, revenir au début... Ceux qui ont vu KOR ne peuvent pas revenir au début. Ils restent marqués.
Smells like KOR spirit

#10 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 315 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 09 mars 2014 - 11h55

Ah le fameux dernier épisode de la série TV
 
Plus que son contenu, c'est la sensation de voir la fin d'une série qui est parfois la plus marquante.
 
Je vous invite à compléter Comment avez-vous réagi après le dernier épisode ?
Sky is the only limit

#11 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 315 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 08 mars 2015 - 15h50

C'était le 7 mars 1988, soit il y a 27 ans, que les Japonais ont découvert la fin de la série de KOR.
En France, ce n'est qu'en 1990 que certains d'entre nous l'ont vu sur la Cinq (ce qui n'est pas mon cas).
 
J'ai déjà cité ce clip avec l'un des plus beaux BGM de KOR "Omoide no ki no shita de" ("Sous l'arbre des souvenirs")

et je vous ajoute celui-ci "Ai wa hitomi no naka ni" ("L'amour est dans tes yeux")


Enjoy et profitez-bien du futur retour des beaux jours.


Sky is the only limit

#12 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 699 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 10 mars 2015 - 23h01

C’est avec une certaine émotion que je vais vous commenter cet épisode 48. Je ne peux me résoudre à employer le terme de « dernier épisode » car pour nous tous, Kor ne peut avoir de fin. Je vais donc commenter cet épisode de la même manière que les autres :)

 

On se retrouve donc avec les dernières images de l’épisode précédent où la jeune Madoka embrasse Kyôsuke et les retrouvailles avec la Madoka actuelle.

 

769525vlcsnap9077032123h03m59s407.png

 

Pendant ce temps, au présent, tout le monde s’inquiète de la disparition de Madoka et de Kyôsuke. Kazuya et Komatsu et Hatta évoquent la possibilité d’une fuite en amoureux mais ils sont vite démentis par les jumelles qui veulent préserver Hikaru (Jingoro attaque !). A ce stade de l’histoire, elle joue toujours aux ravissantes idiotes, mais qu’il y a-t-il vraiment au fond de son cœur ?

 

360397vlcsnap5264071416h00m03s443.png

 

Dans le passé, on assiste à la rencontre d’Ushiko-san et d’Umao-san dans le grand escalier. Le coup du mouchoir tombé et ramassé fait un peu cliché de nos jours tant de fois il a été usé. Mais il reste le moment le plus authentique de leur relation à venir.

 

706070vlcsnap1638092301h26m43s939.png

 

Kyôsuke est obligé d’expliquer à Madoka que sa famille à des pouvoirs pour justifier leur présence dans le passé 6 années en arrière. Madoka rie de bon cœur, car elle estime ainsi pouvoir échapper à son obligation de partir aux Etats-Unis en laissant celui qu’elle aime. Kyôsuke est bouleversé par la déclaration indirecte de Madoka et l’enlace tendrement. Fou de joie, il est pris d’une soudaine fringale et dévale les escaliers… pour se retrouver dans un monde parallèle !

 

798478vlcsnap7523021315h19m52s068.png

 

Kyôsuke a la surprise de découvrir qu’il s’est retrouvé dans un monde parallèle où il n’existe pas ! Dans ce monde, Hikaru et Yûsaku sont des petites frappes (mention spéciale à la coupe de cheveux de Yûsaku !) et Komatsu et Hatta des policiers à la gâchette facile ! Heureusement pour le pauvre Kyôsuke que Komatsu sait viser ! A priori, les policiers japonais ne sont pas censés être armés, mais dans ce monde parallèle tout peut arriver ! Bizarrement, seules Manami, Kurumi et Jingoro semblent normaux !

 

452719vlcsnap6106101118h12m50s080.png

 

Alors que Kyôsuke pense au danger couru par Madoka dans le passé où il l’a laissé (elle ne doit pas toucher son homologue du passé au risque de disparaître), il fait la rencontre de la Madoka de ce monde parallèle. Celle-ci ressemble beaucoup à la Madoka du début de la série à l’époque où elle se battait contre des voyous. On a donc ici un aperçu probant de ce que serait devenue Madoka sans sa rencontre avec Kyôsuke. Elle a quand même un bon fond pour aider ainsi un inconnu en le cachant de la police à l’Abcb (son repère dans ce monde ?) et risquer sa propre vie pour le sauver de la bande de Yukari. En voyant ces motards, comment ne pas penser au mythique jeu vidéo « Road Rash » ? A noter, plusieurs détails intéressants au sujet des cartes de Madoka. Dans ce monde, elles remplacent les médiators comme arme de jet. Les connaisseurs d’animé/manga penseront forcément à Cat’s Eye et ceux en comics au personnage de Gambit ! Je ne suis pas expert dans la signification des cartes, mais l’as de pique tiré par Madoka signifie la plupart du temps la mort ! Cette prédiction va vite se confirmer avec la mise en danger des Madoka des deux mondes en même temps !

 

561874vlcsnap2305020408h42m09s695.png

 

L’interlude est l’occasion d’une mise en scène particulièrement habile de Jingoro dans le rôle de l’eye catch. Difficile de faire plus fluide !

 

Donc, la Madoka actuelle risque de disparaître si elle touche la Madoka du passé et la Madoka du monde parallèle est sur le point de passer un mauvais quart d’heure (euphémisme !).

 

C’est la force de l’amour qu’éprouve Kyôsuke pour Madoka qui va lui permettre de faire entendre sa voix dans les deux mondes en même temps et ainsi la sauver d’une mort certaine. Le génie des scénaristes à été ici de mêler des chapitres à priori différents et incompatibles pour un résultat des plus magnifiques !

 

520540vlcsnap2032072601h53m43s783.png

 

Dans le passé, Madoka est admirative devant la détermination de la petite Madoka qui n’hésite pas à exprimer clairement son amour et son intention d’épouser Kyôsuke. On comprend ici que ce n’est pas qu’un simple mot d’enfant, et le support apporté par la Madoka actuelle à celle du passé est différent de celui qu’elle donne habituellement à Hikaru. En encourageant son moi du passé, elle ne fait que s’encourager elle-même pour s’affirmer ses sentiments pour Kyôsuke.

 

Elle rencontre aussi le petit Jingoro tout mignon :

 

874456vlcsnap9902051715h11m41s515.png

 

Kyôsuke se sépare brutalement de la Madoka du monde parallèle non sans lui avoir donné l’envie d’être meilleure. Prouvant une fois de plus, si cela était nécessaire, qu’il n’y a que Kyôsuke pour faire ressortir le « bon » en Madoka.

 

C’est finalement, Kazuya envoyé par grand-père qui ramène nos deux héros dans notre époque. Juste avant de repartir, Kyôsuke laisse éclater sa joie de revoir Madoka saine et sauve et lui dit qu’il attendra son retour.

 

Kyôsuke et Madoka retournent au moment précis du début de l’épisode 47 juste en dessous de l’arbre des souvenirs. A ce moment précis, on sait que Kyôsuke connaît maintenant l’histoire liée au 1er amour de Madoka. Mais qu’en est-il de ses souvenirs à elle ? Se rappelle-t-elle de son voyage dans le passé et joue-t-elle la comédie ? A-t-elle fait le lien entre le passé et le présent ? La Madoka de ce moment est elle celle de l’épisode 48 ou celle de l’épisode 47 ?

 

Quoiqu’il en soit, l’histoire s’achève de la façon la plus belle et la plus romantique qui soit : un doux baiser à l’ombre de cet arbre le tout baigné dans une douce lumière…

 

118188vlcsnap5742091116h24m22s011.png

 

Un dernier petit point culturel pour conclure sur la possibilité du voyage dans le temps. J’ai entendu dire, il y a quelque temps, que le voyage vers le passé serait scientifiquement possible mais pas celui vers le futur. Cela est sans doute logique, puisque le passé est révolu et qu’une multitude de futurs différents existe !

 

D’ailleurs, qui aurait pu parier que l’on parlerait encore de Kor 30 ans après !

 

Voilà, ce coup-ci, c’est Madoka qui nous dit à bientôt.

 

869668vlcsnap7975011301h35m43s230.png



#13 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 315 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 11 mars 2015 - 22h21

Merci Punch pour ce commentaire et bravo d'avoir ainsi revu toute la série TV.

Pour les commentaires plus personnels concernant ce dernier épisode, il y a ce sujet :
Comment avez-vous réagi après le dernier épisode ?
Sky is the only limit

#14 Vavan

Vavan

    Fan accompli

  • Membres
  • PipPipPip
  • Réputation
    3
  • 116 messages

Posté 16 mars 2015 - 20h46

Et bien voilà, c'est fait! J'ai terminé de regarder le dernier épisode de KOR :)

 

J'avais décidé aujourd'hui de regarde uniquement l'épisode 47 mais quand j'ai vu que le dernier en était la suite logique je n'ai pas pu résister à terminer la série...

 

L'idée de ces deux épisodes afin de boucler la boucle était particulièrement ingénieuse, et j'ai énormément apprécié le fait que tout se tenait au final!

 

Cependant j'aurais quelques bémols: d'une part la partie sur la boucle temporelle avec une Madoka "méchante" m'a parue moins intéressante et je n'ai pas trop compris l'intérêt.

 

J'aurais également apprécié plus de romantisme, plus d'émotion : La première pensée de Kyosuke après que Madoka lui ait avoué son amour étant d'aller chercher à manger !!!  ::etourdi::... il ne l'appelle même pas une fois Madoka de tout l'épisode mais continue avec son Ayukawa (qui continue de son côté à l'appeller Kasuga)...de même la scène du baiser final est assez vite expédié. Bref je trouve ça quand même un peu dommage et si je l'avais vu à l'époque ça m'aurait encore plus dérangé (heureusement il me reste les OAV et le film pour avoir ma dose :) )

 

J'ai en tout cas pensé à Ange Capricieux en le regardant quand Kysokuke pleure et que Madoka lui fait la remarque que ça serait plutôt à elle de le faire...ça m'a fait rappeller le côté féminin de Kyosuke dont a souvent parler Ange Caprieux ;)



#15 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 16 mars 2015 - 21h19

Je te remercie pour la pensée qui me va droit au cœur.

 

 

Sinon je peux répondre à tes remarques sur ce qui te semble être une absence de "romance". Quand on connait KOR, on comprend que la chose que la série dénonce c'est l'aspect théâtral et artificiel de la romance où les amants sont surtout amoureux de l'amour et ne font que jouer un rôle sans partager de vrais sentiments. Les scènes de Umao et Yushiko qui citent une réplique de Roméo & Juliette sont justement une parodie de la romance que la série critique sévèrement. Hikaru en est aussi une partisane et on a vu plusieurs fois que sa vision de l'amour est très artificielle, inspirée de scènes de films.

 

Quant à Kyosuke et Madoka, je pense que la série insiste surtout sur la sincérité et la profondeur de leurs sentiments en excluant tout artifice qui risque d'altérer le lien profond qui les unit. Quand Madoka révèle ses sentiments à Kyosuke, celui-ci ne peut s'empêcher d'éclater en sanglots et de la prendre dans ses bras. La scène n'obéit à aucune convention, elle est tout simplement sincère et spontanée. Et c'est peut être cette spontanéité que Madoka aime tant chez Kyosuke. 

 

Quand au fait d'appeler Madoka par son prénon, il y a justement tout un roman sur la question :)


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#16 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 315 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 16 mars 2015 - 21h43

 

Cependant j'aurais quelques bémols: d'une part la partie sur la boucle temporelle avec une Madoka "méchante" m'a parue moins intéressante et je n'ai pas trop compris l'intérêt.

C'est une adaptation du manga (les chapitres "Parallel ...") et comme l'a expliqué Punch, cela montre ce que Madoka aurait pu être sans Kyosuke. Le coup de la fringale peut sembler incongru, mais cela souligne à mon avis les heures déjà écoulées pour Kyosuke dans le monde du passé.
Sky is the only limit

#17 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 699 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 16 mars 2015 - 22h48

Je vais essayer de répondre aux interrogations de Vavan à ma manière.

 

Pourquoi mélanger deux histoires différentes ? Je pense que l'histoire de l'arbre des souvenirs n'était pas assez longue pour tenir sur deux épisodes. Il fallait trouver un moyen logique de prolonger l'histoire tout en apportant la notion de danger qui rend l'épisode palpitant à suivre. Après, comme je l'ai expliqué, je trouve le montage très bien fait.

 

Pourquoi fonce t-il chercher à manger ? Tout simplement parce qu'il a faim :lol: En fait, Kyôsuke est soulagé que Madoka aille bien, ce n'est qu'une fois rassuré que son corps lui rappelle qu'il a besoin de manger. Pour schématiser : Madoka vient en 1er et manger en 2nd.

 

Pas assez de romantisme ? Je trouve que la série nous a apporté tout du long des scènes romantiques. Donc, c'est malheureux à dire ainsi, mais il fallait conclure et donc aller à l'essentiel.

 

Pourquoi Ayukawa et pas Madoka tout court ? Les relations entre les personnes sont beaucoup plus formelles au Japon que par chez nous ! Bien souvent les couples ne s’appellent que par leur prénom après le mariage ! 



#18 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 16 mars 2015 - 23h58

Je trouve tout de même les deux scènes de couples (scène de la balançoire et la scène finale) très romantiques. Je me souviens même avoir lu que la scène finale sous l'arbre des souvenirs a été classée N° 1 des conclusions les plus romantiques des DA de l'époque.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#19 Vavan

Vavan

    Fan accompli

  • Membres
  • PipPipPip
  • Réputation
    3
  • 116 messages

Posté 17 mars 2015 - 16h25

Rebonjour à toutes et à tous! Tout d'abord merci pour vos réponses, c'est toujours très agréable d'avoir des retours sur les impressions de chacun, notamment de ceux qui connaissent KOR depuis beaucoup plus longtemps :)

 

En relisant mon premier message, peut-être qu'il a pût paraître trop abrupt mais je venais de finir l'épisode et donc la série très peu de temps avant ce qui n'est peut-être pas le meilleur moment pour s'épancher, surtout pour une série comme KOR que j'ai découverte (enfin que j'ai regardé, je la connaissais quand même "de l'époque") et énormément apprécié!

 

En y repensant, j'ai moi aussi beaucoup aimé les deux derniers épisodes (je les compte ensemble, formant un tout) même si je garde quand même l'idée que le nouveau monde parallèle dans lequel Kysouke n'existe pas n'apporte pas grand chose (au final cela ressemble finalement un peu au tout début de la série).

 

Quand à Kyosuke qui va chercher à manger (bon je ne veux pas donner l'impression de faire une fixette dessus non plus hein :) ) ce n'est pas quand il se rend compte que Madoka va bien, mais juste après qu'elle lui ait déclaré son amour donc ça m'a un peu surpris je l'avoue...même si là encore on peut y voir un artifice afin d'éloigner Kyosuke et permettre ainsi une superbe scène entre la petite Madoka et la grande :)

 

Ou alors je suis comme Hikaru et j'aime bien les amours hollywoodiennes  ::lol2::



#20 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 17 mars 2015 - 20h02

Ou alors je suis comme Hikaru et j'aime bien les amours hollywoodiennes  ::lol2::

 

 

Tu as raison Vavan, je crois qu'on a tous quelque chose de Hikaru, cet attachement pour les choses futiles qui nous font souffrir car elles nous empêchent d'aller vers l'essentiel qui nous permet de nous épanouir. Je me dit peut-être que si on essayait de saisir le message de KOR, on apprendrait à se détacher de la part immature (la part Kurumi) qui nous empêche de vivre heureux.

 

Pour revenir à la scène de la balançoire, je viens de la revoir et je trouve que l'élément de "la faim" n'a rien de déplacé bien au contraire. Pour moi, c'est l'instinct protecteur de Kyosuke qui souhaite offrir à sa bien-aimée quelque chose à manger dans ce passé où ils sont loin de chez eux. Quant à Madoka, si je peux donner mon point de vue féminin, le fait qu'elle ait envie de manger est bon signe. ça prouve qu'elle se sent bien, qu'elle est heureuse en compagnie de Kyosuke et qu'elle veut partager un moment de bonheur et de plaisir. Une femme heureuse est une femme qui se reconnecte à la vie. Elle apprécie les plaisirs simples de la vie. Je trouve que cet élément de la "faim" ajoute un élément vital qui, pour une femme spirituelle comme Madoka, est très positif. J'ai souvent remarqué dans les épisodes où Madoka se sent bien avec Kyosuke, elle exprime son envie de manger comme à la fin de l'épisode 7 où elle accepte volontiers le "Cut-sand" de Kyosuke. Dans Ano Hi ni Kaeritai, Madoka apprécie une orange le soir même où elle décide de révéler ses sentiments. ça signifie qu'elle se reconnecte à la Nature et à la Vie alors que jusque là elle était plutôt cérébrale. De même, dans la scène où elle et Kyosuke vont regarder Touch au cinéma, on la voit un moment comme affectée par la scène qui lui rappelle la situation triangulaire à laquelle ils avaient mis fin. Madoka est comme absorbée par le film quand Kyosuke lui tend du pop corn comme pour lui dire de redescendre sur terre et d'arrêter de se tourmenter l'esprit. Madoka accepte volontiers. Tout de suite après, ils vont apprécier une crêpe chaude au marché. J'apprécie beaucoup ce passage où ils sont comme un couple marié très unis et très complices. La scène du photomaton est d'ailleurs un moment d'authenticité.        


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns