Aller au contenu


Photo de Baltique

Baltique

Inscrit(e) (le) 12 mars 2012
Connecté Dernière activité aujourd'hui, 07h45
-----

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : Joyeux anniversaire Madoka !

25 mai 2019 - 23h01

50 ans déjà ? On savait qu'elle avait tout d'une vraie tigresse, si je n'avais pas si peur de sa réaction je dirais qu'on peut aujourd'hui la qualifier de véritable cougar...  ::dehors::

 

Joyeux anniversaire Madoka.  


Dans le sujet : Concerts, expos & restos liés au Japon

15 avril 2019 - 19h16

Le Takara est certainement mon restaurant japonais préféré à Paris. C'est le plus ancien restaurant japonais de la capitale. Je ne dirais pas que c'est "huppé" mais l'ambiance très "japon traditionnel" peut en effet laisser cette impression. Cependant, ça ne m'a jamais empêché de m'y rendre en basket et t-shirt fantaisie et j'ai toujours été très bien accueuilli. C'est pas donné, surtout le soir et je le recommande en effet pour les grandes occasions.

 

J'ai découvert qu'il avait ouvert un matcha bar lors de mon dernier passage à Paris mais sortant déjà d'un autre salon de thé (le Tomo dont je vous recommande les étonnants dorayakis franco-japonais et les thés d'exceptions), je ne m'y suis pas arrêté. Merci pour ce compte rendu. Tu m'as bien donné envie. Je ne manquerai pas de m'y arrêter.

 

Concernant le Zen, je l'avais testé une fois il y a fort longtemps. J'en garde un plutôt bon souvenir mais d'après ce que tu décris, il me semble que le restaurant a bien changé. J'y avais été le soir et il se voulait un poil plus gastronomique (et plus cher aussi). Là aussi tu as bien aiguisé ma curiosité.

 

Merci "Olivier les bons plans" !  :chef:


Dans le sujet : Le coin des mélomanes... en concert

01 mars 2019 - 17h01

25 ans que j'attendais de les voir. Autant dire que c'est un véritable rêve que j'ai réalisé la semaine dernière.

 

Tears For Fears jouaient le jeudi 21 à Bercy (décidément je n'arrive pas à me faire au nouveau nom de cette salle) et c'était fou ! Roland Orzabal et Kurt Smith, le mythique duo de chanteurs étaient en grande forme. Malgré les années, leurs voix n'ont absolument pas bougé. Ils affichaient un large sourire et étaient manifestement heureux d'être là.

 

Le groupe n'a pris aucun risque et s'est appuyé sur ses plus gros succès pour offrir un véritable concert "best of". Et j'avoue que c'est exactement ce que j'attendais. De Everybody Wants To Rull The World à Shout en passant par Mad World, aucun tube n'a été oublié. Seule fantaisie, une chouette reprise du mythique Creep de Radiohead s'est glissé au milieu de cette collection de succès intemporels.

 

J'en ai presque perdu la voix tellement j'ai chanté tout le long. Vous l'avez compris, j'ai adoré.


Dans le sujet : "Nicky Larson" va être adapté au cinéma par un réalisateur français

13 février 2019 - 00h18

Pour qu'il y ait une suite, il faut que le film soit un succès au box office. Or, c'est loin d'être gagné. Les critiques spectateurs ont beau être en effet très positives le film n'est pas (encore ?) un énorme succès en termes d'entrées, au contraire.

 

J'imagine que le film est victime de la campagne de dénigrement particulièrement injuste qui a précédé sa sortie. Il faut aussi avouer que l'affiche et la bande annonce ne font vraiment pas honneur au résultat final. J'espère sincèrement que le bouche à oreille fonctionnera et que le succès sera au rendez-vous. Mine de rien, ce film est un vrai pari à bien des points de vue.

 

Quand on y réfléchit, le cahier des charges semblait impossible à tenir. Philipe Lacheau voulait réaliser un film qui soit à la fois une adaptation de City Hunter (aussi bien du manga que de son adaptation édulcoré en anime), une adaptation de Nicky Larson (la version française de l'anime qui trahit méchamment la version originale japonaise) et un film "personnel" qui inclus les membres de sa bande et leur sens de l'humour bien à eux. Il devait transposer un héros, un univers et un humour très japonais et intégrer tout ça dans un vrai film français tout en arrivant à satisfaire l'auteur original. Sur le papier, c'est véritablement mission impossible.

 

Pourtant, force est de constater que Philippe Lacheau a réussi une belle performance de funambule car ce film est tout ça à la fois. Ce n'est pas parfait, mais le mélange est suffisamment équilibré et digeste pour ça fonctionne et qu'on est l'impression de voir aussi bien épisode de Nicky Larson qu'un film de la bande à Fifi.

 

Pour faire dans la métaphore culinaire, ce film n'est pas une pâtisserie de luxe mais une bonne tarte maison et ça déjà franchement plaisir.

 

Philippe Lacheau a parfaitement compris que le coeur du récit était la relation entre Laura/Kaori et Nicky/Ryo et c'est ce que j'ai trouvé de plus réussi dans le film. Leur couple fonctionne très bien, notamment grâce à la performance d'Elodie Fontan qui est absolument parfaite en Laura/Kaori.

 

Là où le film m'a surpris, c'est sur la qualité et l'ambition de ses scènes d'actions. Là encore, ce n'est pas parfait mais il y a une vraie envie de bien faire et de proposer quelque chose qu'on n'a pas l'habitude de voir dans des productions françaises. C'est d'autant plus surprenant que le film n'a pas bénéficié d'un énorme budget avec ses 17 millions d'euros "seulement" (A titre de comparaison, il faut savoir qu'un film comme La Tchite famille avait un budget de 27 millions d'euros).

 

Pour ma part, c'est sans aucun doute une des meilleures adaptations de mangas en live que j'ai trouvé réussie et j'espère vraiment qu'une suite verra le jour.


Dans le sujet : Le coin des mélomanes... en concert

12 février 2019 - 11h20

La première fois que j'ai vu Stephan Eicher sur scène, il était seul au milieu d'un groupe d'automates.

 

Cette fois, il était accompagné par une fanfare aux accents balkaniques. Si vous connaissez un peu l'oeuvre de Goran Bregovic et les musiques qu'il a composé pour les films d'Emir Kusturica, vous aurez une bonne idée de comment sonnait ce concert et de la folie qui pouvait régner sur scène.  Cuivres, percussions, confettis... tout ça était aussi galvanisant qu'inattendu. Je n'imaginais pas danser et me dépenser autant mais il était impossible de rester assis tant l'ambiance était festive.

 

Encore une fois Stephan Eicher m'a bluffé par son talent et son sens de l'humour.

 

Super concert, encore une fois. J'en redemande.  :clap:


  • Loading Countdowns