Aller au contenu


Photo

Lupin the third


  • Veuillez vous connecter pour répondre
101 réponses à ce sujet

#101 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    252
  • 4 126 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 12 octobre 2020 - 17h56

J'ai pu voir au cinéma ce fameux 1er long métrage de Lupin en 3d !
 
Je vais éviter de spoiler, ce qui va être forcément très difficile...
 
Techniquement, le point qui me faisait redouter le plus ce film, c'est bien sûr la 3d. Je pense que nous avons affaire à un très bon niveau technique (surtout lorsque l'on sait d'où partent les japonais en la matière). J'ai été agréablement surpris par le rendu des personnages qui sont tous très bien reconnaissables. Mention spéciale aux effets de textures sur les vêtements de Lupin ! Je préférerai toujours la 2d à la 3d mais j'avoue que pour une première, c'est réussi ! Pourquoi ne pas alterner les longs métrages en 2d et en 3d selon les styles recherchés ?
 
Le scénario est un grand classique pour les fans de Lupin et même du 7ème art. Pour moi, au moins deux films références sautent aux yeux :

 

Spoiler

 

Evidemment, les fans purs et durs vont sûrement regretter le côté tout public de ce film. Le côté pervers de Lupin est atténué, tout comme la séduction habituellement plutôt dénudée de Fujiko... Bref, oubliez le côté sombre, sale, pervers et violent que peut parfois avoir la licence selon ses adaptations.

 

Il ne faut pas oublier que le but de ce film est de parler à tous les publics : les fans comme les non fans, les adultes comme les enfants, les amateurs d'animation ou de films live d'aventure... bref tout le monde !

 

Ce film peut être vu comme une bonne (ré)introduction de Lupin III sous son vrai nom, et peut être enfin débloquer les inédits chez nous en cas de succès ?



#102 Baltique

Baltique

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    49
  • 510 messages
  • Genre:

Posté 12 octobre 2020 - 20h17

Lupin est retour et ça fait franchement plaisir, surtout sur grand écran.

 

Pour rebondir sur ce que tu disais sur cette adaptation, j'ai envie de te répondre que, de la même façon qu'il n'y a pas un Batman mais plusieurs (celui imaginé par Bob Kane, celui de la série des années 60, celui de Tim Burton, celui de la série animée, celui de Christopher Nolan, etc...), il n'y a pas qu'un Lupin mais plusieurs.

 

Je n'ai pu malheureusement lire que quelques chapitres du manga original créé par Monkey Punch, donc prenez mon avis avec les pincettes de rigueur, mais je trouve qu'il se dégageait de la version papier un parfum anarchiste qui n'est pas sans rappeler le Go Nagaï de "L'école impudique" dont on a déjà parlé sur ce forum. Lupin ne semble jamais y manquer une occasion de ridiculiser l'autorité que représente l'inspecteur Zenigata et ce dernier est assez hargneux et n'a pas ce côté gaffeur que lui prêtent beaucoup d'adaptations animées.

 

La plus célèbre adaptation du personnage est bien évidement celle offerte par Hayao Miyazaki avec le génial "Le Château de Cagliostro". Le célèbre réalisateur s'était déjà attaqué au personnage en travaillant sur les 2 premières série TV. Il avait eu pour mission de le rendre Lupin un peu plus grand public. Mais avec ce long métrage, je crois qu'on peut dire qu'il a fini par s'approprier totalement le personnage en faisant un véritable chevalier blanc. Et bien que très différent du Lupin de Monkey Punch, ben... c'est toujours Lupin.

 

Et ce sera la même chose pour toutes les adaptations. Qu'elle soient sombres comme la superbe série Une Femme Nommée Fujiko Mine ou plus légères comme la dernière série en date (Lupin part V).

 

En plus de 50 ans, Lupin a connu de nombreuses adaptations animées, toutes très différentes. Il bénéficie d'une telle une aura qu'il a donné envie à d'autres auteurs d'en donner leur vision. Et je crois que c'est la marque des grands héros.

 

Concernant ce film, Lupin III - The First, je crois qu'étant donné le risque que représentait le parti pris de faire un film en image de synthèse au rendu si différent de ce qui se fait habituellement au Japon, les producteurs ont voulu faire en sorte de toucher le plus de monde possible. Ca se comprend tout à fait.

 

Le film est donc en effet assez grand public. Mais ce n'est nullement un handicap. Il est parfait pour découvrir le personnage ou le faire découvrir à ses enfants. Ce film c'est un peu comme Tintin, il peut s'apprécier de 7 à 77 ans. Perso, je dirais que le ton du film rappelle celui de beaucoup d'épisodes de la 2ème série.

 

Takashi Yamazaki n'a certes pas le talent d'un Miyazaki et ne livre pas non plus un chef d'oeuvre digne du Château de Cagliostro mais il met son talent au service du personnage et de l'histoire et fait preuve d'un vrai savoir faire pour raconter cette aventure. Le résultat est vraiment super, très rythmé et on s'amuse beaucoup.

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire.






2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns