Aller au contenu


Photo

Sorties cinéma japanimation


  • Veuillez vous connecter pour répondre
19 réponses à ce sujet

#1 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 16 juin 2019 - 21h05

Comme les sorties de long-métrage d'animation japonais en France sont plus fréquentes (chouette), j'ai décidé de créer un sujet à part  :)
 
Voici donc les sorties de longs métrages d'animation japonais à venir (note pour plus tard) :

- Je veux manger ton pancréas 13 novembre 2019
 
- City Hunter : Shinjuku Private Eye 13 juin 2019
 
- Penguin Highway/ le mystère des pingouins 14 août 2019
 
- Ride your wave (Masaaki Yuasa) en 2020
 
- Les enfants de la mer (d'après le manga du même nom) 10 juillet 2019
 
- Promare (studio Trigger) 31 juillet 2019
 
- Wonderland le royaume sans pluie (Keiichi Hara) 24 juillet 2019
 
- Weathering with you/ les enfants du temps (Makoto Shinkai) 8 janvier 2020
 
- Dragon Quest your story (d'après le scénario du 5ème jeu) 13 février 2020 sur Netflix...
 
- Ni no kuni (tiré du RPG du même nom) 16 janvier 2020 sur Netflix...
 
- Kimi tachi wa dô ikiru ka ? (comment allez-vous ?) Le "dernier" Miyazaki 
 
- Rascal does not dream of a dreaming girl avp 30 juillet 2019

- Fate Stay Night Heaven's feel III : spring song
 
- Lupin III the first 2020


- les mondes parallèles 18 mars 2020

- Seven days war 2020

Attention : certains de ces films sont susceptibles de ne sortir (ou sont déjà sortis) qu'en avant-première et/ou dans un nombre limité de salles. Renseignez-vous bien auparavant pour ceux qui vous intéresse.

#2 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 juin 2019 - 08h20

Bon, Wonderland était pas mal mais manquait un peu de rythme. Un peu d'humour avec les chats. Un film sympathique mais manquant à mon sens de merveilleux. Une épopée au final assez obscure. D'accord une terre alternative manque d'eau, mais personne ne semble particulièrement en souffrir. Du coup, quel est le propos exact attendu ?
Le graphisme reste très plaisant cependant.
I'm looking for the red straw hat...

#3 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 juin 2019 - 21h01

PROMARE, l'un des films que tu cites, sera diffusé samedi soir à Japan Expo. Attention cependant, il faudra récupérer un ticket aux dédicaces... en faisant la queue commune aux dédicaces ?


I'm looking for the red straw hat...

#4 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 juin 2019 - 21h07

A Japan Expo, ils ont déjà fait au moins une opération de ce genre l'année dernière avec un film de My Hero Academia. "Dans la limite des places disponibles"... Il vaut mieux payer directement sa place dans une vraie salle de cinéma !



#5 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 juin 2019 - 21h57

Ce film sortira le 31 juillet sinon.
I'm looking for the red straw hat...

#6 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 18 juin 2019 - 09h17

Les films primés à Annecy (5 dont 2 long metrage et 3 court) seront projetés les 3 et 4 juillet aux Halles au forum des images.
I'm looking for the red straw hat...

#7 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 20 juin 2019 - 21h39

Je ne pense pas avoir parlé de Je veux manger ton pancréas. Je vous conseille ce très beau film d'animation dont j'avais vu la version Live dans l'avion l'année dernière. Je ne vous spoile pas l'histoire mais c'est une histoire dans le style de The 100th Love With You ou My Tomorrow Your Yesterday. Par contre, le Live ne vaut pas ces très beaux films, mais ça reste pas mal.

Je continue dans les avant premières avec Les Enfants de la Mer. Malheureusement, j'ai été gêné par un appel téléphonique et j'ai perdu le fil d'un anime au propos complexe. Visuellement, c'est superbe. Un magnifique anime. Par contre, le propos est plutôt confus et si on y cherche une véracité scientifique, on peut y voir du mystique sur l'origine de la vie. On oscille à ne pas comprendre la pensée de l'auteur et à se demander si c'est un anime fantastique ou sectaire. Bizarre.
Quelques applaudissements à la fin, bien marqués par quelques individus, comme pour exprimer au contraire une désapprobation.
I'm looking for the red straw hat...

#8 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 09 juillet 2019 - 17h32

Je rajoute avec le plus grand plaisir un nouveau film à la liste !

 

Il faut d'abord avoir vu la série suivante (excellente d'ailleurs) :

 

 

Voici la bande annonce du film :

 

 

En avant première exceptionnelle (et sans doute en sortie unique) au Grand Rex le 30 juillet !!!



#9 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    173
  • 5 439 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 11 juillet 2019 - 20h10

La bande annonce en VOSTF officielle


Sky is the only limit

#10 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 11 juillet 2019 - 20h16

Merci tcv.

 

Bien sûr, j'ai déjà réservé ma place :)



#11 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 31 juillet 2019 - 06h03

Bon, je vais essayer de vous parler rapidement de "rascal" (pour faire court).

Il s'agit donc de la suite et fin de la série. Les derniers mystères sont eclaircis tant sur le héros que sur Shoko (la fille malade).

Que dire sans spoiler... Il y a beaucoup d'humour, un triangle amoureux, des scènes romantiques, d'autres très tragiques, des références pointues à la science (mécanique quantique, théorie des cordes, chat de shroedinger...) et des sortes de pouvoirs... Je n'en dirai pas plus.

Bref, j'ai adoré et la salle aussi. D'ailleurs, les préventes ont tellement bien marchees qu'ils ont du projeter le film dans deux salles au lieu d'une !

Assurément, une très bon série mais sous-estimée face aux nombreuses autres sorties.

#12 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 novembre 2019 - 23h50

Après Your Name, le nouveau Makoto Shinkai est prévu pour le 8 janvier prochain, sous le titre Les enfants du temps. Evidemment, ne regardez pas la bande-annonce, enfin, moi, je dis ça...

 

3 avant première sont prévues les 12 et 13 décembre au Grand Rex, au MK2 Bibliothèque et à l'UGC Halles, en présence de Makoto Shinkai le 12 au Grand Rex avant la projection, au 13 à l'UGC avant la projection et au MK2 le 13 après la projection.

 

Les places pour le Grand Rex et le MK2 sont déjà disponibles sur les sites respectifs. Pour l'UGC Les Halles (où je pense aller), les places seront ouvertes à une date non définie, qui peut être juste quelques jours avant).

 

Sinon, il restera le 8 janvier pour fêter la nouvelle année :)


I'm looking for the red straw hat...

#13 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 14 décembre 2019 - 14h35

CYCLE JAPANIMATION : 1/3 - LES ENFANTS DU TEMPS

 

(pas de spoil)

J'ai donc vu hier le nouveau Makoto Shinkai, les Enfants du Temps, qui sortira le 8 janvier au cinéma.

Lors d'une question sur le double sens français du mot Temps, la météo, mais aussi le temps qui passe, le réalisateur a expliqué qu'il n'était pas au courant de ce double sens et qu'il aimait bien cette traduction.

La traduction anglaise est Weathering with you, et le mot japonais ne renvoi lui qu'à la météo.

Nous avons affaire là à un film à la fois avec un côté fantastique, voire onirique et à un film très ancré dans la réalité tokyoïte. En effet, tout comme son dernier film Your Name, qui avait dépeint précisément des lieux japonais devenus depuis des chemins de pèlerinage pour les fans, le réalisateur récidive en représentant un Tokyo parfaitement reconnaissable : on parcours ainsi de nombreux quartiers et on trouvera, entre autres, et selon ma mémoire : la Tokyo Tower, la Sky Tree, la Mori Tower (qui après ce film deviendra certainement un hot spot, c'est de cet endroit que j'ai fait ma plus belle photo de Tokyo la dernière fois au sommet du gratte ciel en plein air), la porte Kaminarimon de Asakusa, le Rainbow Bridge, la Grande Roue d'Odaiba, les studios TV d'Odaiba, le Shibuya Crossing, Shinjuku, son quartier chaud Kabukicho et j'en passe...

Vous l'avez compris, on a le droit à une véritable visite de la ville et on peut facilement penser que tous ces endroits ont certainement apportés une partie du budget au film tellement on y verrait presque une publicité pour la ville.

Côté réalisation, le film est très beau avec un graphisme sympa et une intégration juste parfaite des effets spéciaux, images de synthèse, qui s'intègrent parfaitement (pas comme pour Fireworks, par exemple).

A la bande son, on retrouve les Radwimps qui avaient eu le succès avec Your Name.

Personnellement, je ne courre pas derrière et s'il y a une chose que je n'aime pas trop dans les films de Makoto Shinkai, c'est cette envolée lyrique avec une chanson juste au moment où il y a un passage émotionnellement intense, car je trouve le style assez décalé et ça me casse l'émotion (mais c'est un avis personnel). Je préfèrerai juste un BGM dans ces cas-là.

Je ne vous dévoilerai rien de l'intrigue, on passe un bon moment, mais j'en sors un peu sur ma faim. La fin est très téléphonée et j'estime qu'on n'a pas le temps de s'attacher vraiment aux personnages que l'épilogue qui se veut intense n'est pas si émouvant que cela.

On retrouvera aussi heureusement pas mal d'humour, avec une petite chatte toute mignonne et son évolution plus tard dans le film.

En conclusion, je dirai qu'on passe un bon moment, que c'est un film à voir, visuellement beau, mais qui ne m'a pas provoqué d'émotion particulièrement intense par rapport à un 5cm par seconde du même réalisateur par exemple qui, en passant, est lui juste sublime.


I'm looking for the red straw hat...

#14 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 15 décembre 2019 - 11h01

CYCLE JAPANIMATION : 2/3 - LES MONDES PARALLELES

 

(pas de spoil)
Aujourd'hui, je vous parle des Mondes Parallèles, un film qui sortira le 18 mars 2020.
Yuhei Sakuragi en est le réalisateur et il a auparavant dirigé les effets visuels de Hana & Alice mènent l'enquête.
On se retrouve ici en pleine science-fiction avec un scénario plutôt original, même si la coexistence de mondes équivalents n'a rien de nouveau.
Si vous comptez aller le voir, ne lisez surtout pas le synopsis du film puisque celui-ci, pour planter le décor, vous dévoile tout simplement tout le contexte du film, ce qui pourrait tout vous gâcher.
Comme souvent maintenant, il vaut mieux aller voir les films sans aucune bande-annonce ni lecture à droite à gauche pour profiter d'une séance ciné.
J'ai été surpris les 15-20 premières minutes : on est projeté dans un film qui ressemble plus à une cinématique de jeux vidéo et on s'attend à des phases de QTE où à cliquer sur les personnages qui dodelinent légèrement de la tête et de tout leur corps comme pour montrer leur existence réelle par rapport à de simples objets. C'est une technique d'animation a priori full 3D assez particulière et je dois dire qu'au début c'est un peu gênant.
Mais bon, le film n'est pas interactif et le but n'est pas de discuter avec des PNJ pour savoirs si elles sont célibataires, donc on finit par rentrer dans l'histoire après les 15-20 premières minutes quand l'intrigue commence enfin.
C'est un film de science-fiction qui se laisse regarder et que l'on verrait plus sous forme d'OAV ou de téléfilm style Netflix ; une sortie ciné m'apparaît ambitieuse pour un retour sur investissement.
Le scénario se laisse cependant suivre sans problème et visuellement ça tient la route.
J'ai notamment bien aimé les tenues portées par les différents personnages et qui mélangent un petit côté traditionnel et futuriste.
Par contre, comme pour le film d'hier, on a encore une fois le droit à une fin américaine et plus japonaise, comme si même les japonais se mettaient à tout ce que tout finisse systématiquement bien. Notamment, la dernière séquence du film, les quelques dernières secondes d'épilogue, n'ont aucun intérêt.
Un film sans prétention, que l'on peut voir pour passer un bon moment. Maintenant, de là à le proposer au ciné au grand public, je ne sais pas.

I'm looking for the red straw hat...

#15 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 26 décembre 2019 - 15h34

Bon, c'est pas tout les amis, mais j'ai oublié l'essentiel du cycle Japanim les 13, 14 et 15 décembre... c'est le 3ème film !!

Je fais donc un petit effort pour vous parler de RIDE THE WAVE, du réalisateur Masaaki Yuasa, à qui l'on doit le déjanté Night is short walk on girl, que j'avais bien aimé et Lou l'île aux sirènes, très enjouée et colorée, presque une comédie musicale. Dans tous les cas, le réalisateur était toujours complètement barré et même si RIDE THE WAVE paraît plus propre sur lui, on va quand même y voir des personnages parler aux cuvettes de WC et tout ça est tout à fait logique quand on connaît le scénario du film :)

RIDE THE WAVE, c'est l'univers coloré, en partie comédie musicale, enfantin de Lou et c'est le délire de Night is short mélangé. Et quand 2 films séparés sont un succès, la cumulation des 2 est également une réussite.

Des 3 films vus, il est certain que c'est mon préféré et malheureusement pour ceux qui n'étaient pas au forum des images pour le voir, il ne restera plus que le support vidéo chez @nime d'ici quelques mois, car ce film ne sortira a priori pas en salle. Peut-être d'autres festivals ?

Alors comment vous donner envie de le voir ? Peut-être en vous disant qu'il revisite l'épisode de la vague indomptable avec Madoka dans KOR ? On pourrait s'imaginer ainsi en savoir plus sur l'histoire de ce couple d'amoureux dont la fille tente absolument de dompter la vague... Il y a de cela dans RIDE THE WAVE, il y a aussi du Fantôme, version anime d'un très grand film aux accents du Québec (faut vraiment lire entre les lignes, là ^^) dans ce dessin animé.

On reconnaît immédiatement la patte graphique du réalisateur avec des personnages très longilignes caractéristiques.

Ce film mélange de l'humour, de la mélancolie, du fun à surfer les vagues au soleil, de la tristesse et une bonne dose de drogue...

Un must see en faisant des shaka avec ses pieds et ses mains et un réalisateur qui prend des lettres de noblesse avec un talent évident.
I'm looking for the red straw hat...

#16 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 31 décembre 2019 - 23h05

J’ai eu la chance d’accompagner l’ami Olivier dans son cycle cinéma de japanimation. La chose ne fut pas aisée due aux circonstances actuelles…
 
Bref, je vais aussi vous faire un petit commentaire sur chacun de ces trois films.
 
Les enfants du temps (ou tenki no ko). Ce dernier long métrage de Makoto Shinkai était très attendu auprès de son public après le triomphe international de Your Name. La problématique de l’après se posait forcément : un auteur aux thématiques bien marquées (la nature, les trains, les romances impossibles) au sommet de son art tant sur le plan scénaristique que technique peut-il reproduire l’exploit où mieux aller  au-delà ? Pour moi, hélas, le pari n’est pas réussi. Si, visuellement, il n’y a rien à redire, le scénario et ses personnages manquent cruellement de profondeur. La « patte » de Shinkai étant l’émotion, ces faiblesses en réduisent d’autant l’impact émotionnel. Un comble !Pire encore, l’auteur semble être pris dans le piège du succès l’obligeant à insérer des relents de Your Name (le retour des Radwimps, les plans 3D pas indispensables) tout en satisfaisant aux exigences « grand public » de ses producteurs. Certes, tout un chacun peut prendre du plaisir à visionner ce long métrage, mais, je regrette qu’il ne soit au fond qu’une belle publicité pour la ville de Tokyo…
 
Les mondes parallèles (ou Ashita Sekai ga Owaru Toshitemo). Je n’avais absolument ni lu ni visionné la moindre vidéo au sujet de ce film dont j’ignorai totalement existence. Tout au plus j’avais vu une image me faisant penser au style graphique de la saga vidéoludique Persona d’Atlus. Je fus d’ailleurs très surpris en découvrant qu’il s’agissait d’un long métrage intégralement en 3D ! L’animation hachée et manquant de naturel trahissant la technique du film pourtant masquée par un filtre « cartoon CG ». Heureusement, on finit par s’y faire en rentrant petit à petit dans l’histoire. D’un point de vue scénaristique donc, plusieurs thématiques s’entrecroisent efficacement entre la science-fiction, l’action et la romance adolescente. Pour moi, quelque part, nous avons l’inverse des enfants du temps. La technique est pauvre (sauf durant les phases d’action) mais le scénario tient la route. Si rien n’est vraiment nouveau sous le soleil (levant), je ne peux m’empêcher de penser avec nostalgie aux OAV des années 80-90 qui abordaient des thématiques similaires avec des plans pouvant parfois être racoleurs ou sanglants.  
 
Troisième et dernier film : ride your wave (ou kimi to, nami ni noretara). Je vais bien sûr vous encourager à éviter la moindre ligne de résumé car, à mon grand regret, j’ai malencontreusement lu une ligne suffisant à résumer le1er tiers du film… Il s’agit donc du dernier film du génial et/ou déjanté Yuasa Masaaki. Le réalisateur s’essaie ici à quelque chose de plus original. Il sort à la fois de sa zone de confort tant sur le plan scénaristique que technique. Il y a peut être un petit peu moins d’humour et/ou de dérision et moins de ses célèbres distorsions des corps dans les animations. Sans spoiler, le film parle de surf, d’eau, d’amour... Il y aussi le message sous-jacent de trouver le véritable sens de sa vie et persévérer dans les difficultés pour y parvenir. J’ai beaucoup aimé ce film qui rappelle un peu Lou et l’île aux sirènes par certains côtés. Pas grand-chose à lui reprocher, en dehors peut-être d’une trame générale pouvant se deviner si l’on connaît un célèbre film américain à la thématique proche et d’une unique chanson qui revient un peu trop fréquemment (cela est cependant parfaitement justifié scénaristiquement).
 
Voilà, ces trois films sont très différents. Entre un blockbuster, un presque « direct to video » et un film indépendant la lutte est forcément inégale du point de vue du budget. Il reste donc le choix du cœur et chacun se fera sa propre opinion selon ses sensibilités.


#17 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 31 décembre 2019 - 23h14

Merci pour ces critiques !
I'm looking for the red straw hat...

#18 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 08 janvier 2020 - 12h48

Les Enfants du Temps sort aujourd'hui.

En ce début d'année, je vous conseille de courir voir First Love le Dernier Yazuka, un film dans les quartiers chauds de Shinjuku avec une romance entre un boxeur et une jeune toxicomane poursuivis par les yakuza et la police. Humour noir, déjanté, combats sanglants à la Tarantino, romantisme, jolie fille et partie animée ! On ne serait pas en début d'année que ce serait le film de l'année. En tout cas, c'est celui qui m'a le plus amusé depuis 2019 inclus.
Sur Paris, il ne passe qu'aux Halles pour sa 2ème semaine avant certainement de disparaître.
Allez-y vite pour passer un très bon moment au Japon glauque et frippon.
I'm looking for the red straw hat...

#19 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    223
  • 3 981 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 17 janvier 2020 - 18h06

J'ai mis à jour la liste (ce que je fais assez régulièrement).

 

A noter que deux films de la liste vont sortir sur Netflix. Chacun jugera ce phénomène selon ses convictions...



#20 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    101
  • 4 764 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 20 janvier 2020 - 18h21

Netflix recupere le catalogue Ghibli avec un accord avec Toshio Suzuki. Tous ces films seront désormais accessibles en VOD.

Ni no kuni sortira en salle cet été au Japon. Aucune sortie internationale n'est prévue à ce jour. En attendant le film est dispo sur Netflix. Ainsi qu'un autre anime de l'auteur de Chihiro.
I'm looking for the red straw hat...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns