Aller au contenu


Photo

Anime - Episode 11 - Le mariage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
27 réponses à ce sujet

#1 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 13 juin 2005 - 05h23

Episode 11 : Le mariage

Le début de cet épisode s'inspire du manga alors que sa fin s'inspire du film "Le Lauréat" ("The Graduate" en VO avec Dustin Hoffman et Anne Bancroft, qui vient de nous quitter il y a une semaine).

Madoka a ses petits secrets et Kyosuke est très inquiet.
On voit d'ailleurs que Master sait qu'il tient à elle.

pika,
Attrapez-les tous !!

#2 Guest_Guest_*

Guest_Guest_*
  • Invités
  • Réputation
    0

Posté 13 juin 2005 - 18h01

QUOTE (pika-chu @ 13 Jun 2005 05:23)
Episode 11 : Le mariage

Le début de cet épisode s'inspire du manga alors que sa fin s'inspire du film "Le Lauréat" ("The Graduate" en VO avec Dustin Hoffman et Anne Bancroft, qui vient de nous quitter il y a une semaine).

Madoka a ses petits secrets et Kyosuke est très inquiet.
On voit d'ailleurs que Master sait qu'il tient à elle.

pika,

Au départ, je pense qu'il a été piqué par la curiosité. Ce qui me fait dire cela, c'est la remarque qu'il fait au début de l'épisode lorsqu'ils sont tous les deux à l'abcd et que madoka consulte un magazine de robe de mariée. L'inquiétude ne vient qu'après le coup de téléphone. C'est à partir de ce moment là que l'on voit que kyosuke est visiblement amoureux d'elle.

Le coup de téléphone a piqué sa curiosité et disons le clairement un peu de jalousie. Il aimerai bien voir Ayukawa lui parler d'un ton aussi joyeux, mais surtout savoir de quoi il en retourne, mais vu son caractère indécis, il hésite à lui demander.

Viens ensuite son arrivée fracassante en costume à l'abcd, l'air visiblement inquiét. C'est d'ailleurs là que l'on voit clairement que son choix est fait. Les deux acolites Madoka et Master en profitent pour le railler un peu ce qui ajoute une dose de comique dans la scène.

Comme l'a dit Pika, Master voit clairement que Kyosuke est troublé par une situation qui n'est pas habituelle certes mais qui pour lui est carrement catastrophique. La suite n'est plus qu'une scène ou se mélange le comique et le dramatique, pour finir sur une chute des plus amusantes.

Pour résumer, cet épisode montre clairement les sentiments de Kyosuke envers Ayukawa, Master le voit et Madoka les met un peu de coté.

@+

Mathieu

#3 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 13 juin 2005 - 18h29

QUOTE (Guest @ 13 Jun 2005 19:01)
La suite n'est plus qu'une scène ou se mélange le comique et le dramatique, pour finir sur une chute des plus amusantes.

C'est même tout l'épisode qui est comme ça.

L'idée géniale de cet épisode et de nous offrir un suspense entre le mauvais et le pire. Comme Kyôsuke, on a tous cru – ne dites pas non wink.gif - que Madoka prépare bel et bien son propre mariage. On se doute bien que notre héros va réussir à empêcher ce drame mais il reste une ombre, une contrariété, un détail qui fâche glare.gif : Si Kyôsuke stoppe le mariage de Madoka c'est que celle-ci a l'intention de se marier et donc qu'elle est amoureuse d'un autre, qu'elle est prête à passer le reste de sa vie avec cet autre. Pendant que Kyôsuke est complètement pris dans son objectif d"empêcher à tout prix cette union, les spectateurs se posent la question : oui ? mais après ? Du coup ils ne se concentrent plus sur la question première : Madoka est t'elle réellement en train de se marier ?
JérômeActarus

#4 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 827 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 20 juin 2005 - 20h52

Je pense que j'ai toujours cru à un quiproquo. La majorité des épisodes de KOR sont construit autour du quiproquo donc il est difficile de croire que ce que pense Kyosuke est la réalité. Mais pour être tout à fait sûr, il faudrait que j'oublie complètement cet épisode et que je le revoit.

La question que je me pose c'est pourquoi Madoka n'a rien dit du mariage de sa soeur. Je veux bien qu'elle aime s'entourer de mystère mais là ça fait un peu beaucoup. Il me semble que même Hikaru n'est pas au courant. C'est là qu'on voit la différence entre Kyosuke et Madoka. Kyosuke essaye d'en savoir plus alors que dans la même situation, Madoka en aurait voulu à Kyosuke et n'aurait pas cherché à comprendre. Kyosuke n'a d'ailleurs pas le courage de lui poser clairement la question. Il préfère l'espioner.

Madoka aurait-elle laissée planer le doute volontairement? Je pense que oui.
Smells like KOR spirit

#5 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 29 juin 2007 - 22h05

Pour ceux/celles qui ne le savent pas, "Le Lauréat" ("The Graduate" en VO) est un film de 1967. Il a donc 40 ans.

A cette occasion, il sera rediffusé mardi 3 juillet 2007 sur Arte à 20h45.

Regardez bien la fin et vous comprendrez pourquoi cet épisode 11 y fait référence.
Attrapez-les tous !!

#6 icopalermo

icopalermo

    Fan accompli

  • Membres
  • PipPipPip
  • Réputation
    1
  • 123 messages
  • Genre:
  • Localisation:Enghien les Bains, FRANCE

Posté 05 juillet 2007 - 11h31

Merci de l'avoir rappeller Pika!!

Je n'avais jamais vu ce film dans son intégralité, maintenant je comprends pourquoi! ^ ^

Sinon, je ne savais pas non plus que la musique Sounds Of Silence de Simon & Garfunkel était présente dans ce film, La mélodie de la musique de Madoka qui se prépare au mariage(*) dans ce même épisode en est beaucoup inspirée aussi!


(*) : thème B20 du CD6 Hold me du coffret Singing Heart2 Sweet memories
Il vaut mieux avoir des remords plutot que des regrets ! CARPE DIEM !!!

#7 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 07 juillet 2007 - 09h19

Il y avait une polémique selon laquelle Shirô Sagisu avait plagié "The Sound Of Silence".
Pour moi, le B20 en est une reprise instrumentale.

Ce morceau a d'ailleurs une petite histoire.
Il a d'abord existé dans un album acoustique de S & G (1964) mais il a été repris en 1966 dans le fameux album "Sounds of Silence".

C'est un morceau qui existait déjà avant d'être mondialement connu avec la diffusion du Lauréat.

Il existe d'autres morceaux de films moins connus que Shirô Sagisu a repris et mis dans la série TV; et qui pour des raisons de droits, ne figurent pas dans les CD de KOR.

Sauriez-vous trouver lesquelles ?
Attrapez-les tous !!

#8 madoka tsa

madoka tsa

    Fan habitué

  • Membres
  • Pip
  • Réputation
    0
  • 25 messages

Posté 28 juillet 2007 - 13h16

peut-on envisager que Madoka espère secrètement que Kyosuke revèle ses vrais sentiments?
une sorte de test, de confrontation?
le mystère dont elle s'entoure n'est en fait qu'un moyen de faire éclater ce que tous les deux savent depuis un certain temps sans jamais oser se l'avouer....c'est peut etre dans cette perspective qu'elle n'a rien voulu dire à Hikaru, espérant que le geste de Kyosuke serait d'autant plus beau et spontané.....

#9 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    149
  • 5 290 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 24 septembre 2011 - 20h16

Jusque là, j'associais "Sound of Silence" au film "Le Lauréat" (que je connaissais avant de découvrir Max et Compagnie) et à cet épisode 11. C'est aussi dans d'autres films célèbres mais je ne me souviens plus lesquels.

J'ai regardé à la TV l'émouvante commémoration pour les 10 ans de l'attentat du 11 Septembre.

Paul Simon avait prévu d'interpréter "Bridge over Troubled Water", mais finalement ce fut une interprétation très sobre mais émouvante de "Sound of Silence".




Désormais j'associerais aussi "Sound of Silence" au 11 Septembre.

Une pensée de recueillement.

tcv

Sky is the only limit

#10 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    149
  • 5 290 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 22 mars 2012 - 23h40

En zappant sur France 3, il y a actuellement le Lauréat en VF.
Je l'ai déjà en DVD mais je le conseille à tous ceux ou celles qui ne l'ont pas déjà vu : un des premiers grands rôles de Dustin Hoffman, les musiques de Simon & Garfunkel qui ont fait le tour du monde et surtout regardez bien la scène de l'église.

#11 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    187
  • 3 477 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 23 mars 2012 - 20h53

Je l'ai enregistré en vhs (eh oui cela existe encore), il me reste plus qu'à le regarder...



#12 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    187
  • 3 477 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 27 mars 2012 - 22h04

Je viens enfin de regarder ce film et vous livre donc mes impressions à chaud.

L'histoire générale ne m'a pas particulièrement intéressée (une femme "cougar" qui piège un jeune "innocent") mais il y a un travail intéressant sur la mise en scène avec des plans audacieux pour l'époque.

La deuxième partie du film (quand Ben rencontre enfin Elaine) est plus intéressante mais bien trop elliptique...

Le final rattrape (un peu) l'ensemble et permet de comprendre la référence directe de ce film avec cet épisode de Kor. On a quasiment un copier-coller pour la scène du mariage bien que Kyosuke s'avère moins "violent" que Dustin Hoffman laugh.gif

A voir au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que pour les superbes musiques et chansons de Simon et Garfunkel composées spécialement pour ce film.



#13 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    187
  • 3 477 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 19 juin 2013 - 22h08

Comme d'habitude, voici mon commentaire sur l'épisode 11 !

 

Dans cet épisode, le mystère plane plus que jamais sur Madoka ! Va t-elle vraiment se marier ? Lors du premier visionnage on peut encore avoir le doute (à moins d'avoir percé à jour les mécaniques narratives de la série dès le départ) mais avec du recul le suspense tient-il la route ?

 

En dehors de quelques effets comiques (Komatsu et Hatta, Hikaru en caricature d'elle-même...) la première partie de l'épisode est assez laborieuse. Tout repose une nouvelle fois sur les non-dits et les quiproquos ! Une question me frappe : pourquoi Madoka ne dit-elle rien au sujet du mariage de sa sœur ainée ? Je ne trouve pas d'explication rationnelle, sachant que tout sera révélé publiquement dans les journaux dans l'épisode d'après ?

 

Quoi qu'il en soit, cet épisode est déterminant dans la mesure des sentiments de Kyosuke pour Madoka. On sent vraiment qu'il l'aime et qu'il est prêt à tout pour elle ! Le costume et la coiffure sont ridicules, mais il lui a fallu beaucoup de courage pour se montrer comme cela ! La scène du vélo boosté par le Pouvoir est très sympa ! Elle m'a fait pensé à une des oav de Golden Boy ( pour ceux qui connaissent ;)). Un fois de plus, l'intervention discrète de Master a été déterminante !

 

Je trouve que Madoka est vraiment sublime dans cet épisode ::coeur:: ! Pas seulement lorsqu'elle porte sa robe de mariée, mais dans tout l'épisode. Elle dégage une aura "adulte" qui écrase littéralement tout le reste ! C'est finalement elle qui révèle le pot-aux-roses en fin d'épisode, mais pourquoi a t-elle tant attendu pour le dire ? Décidément Madoka aime se draper de mystère !

 

Encore quelques points culturels pour terminer (en dehors du "Lauréat" déjà mentionné) :

 

Le mariage : il s'agit ici d'un mariage de type catholique à l'occidental. Il est purement symbolique et n'a aucune valeur ni religieuse ni légale au Japon. Il est aussi plus onéreux qu'un mariage shintoïste traditionnel (comme dans Maison Ikkoku ;)) mais comme tout ce qui est "exotique" pour le Japon il est aussi très à la mode. L'âge légal pour se marier au Japon est bien de 16 ans pour les femmes et 18 ans pour les hommes. Par contre, la majorité légale étant fixée à 20 ans, il faut avoir le consentement des parents ! Remarquez aussi les boîtes de conserve vide à l'arrière du bus, il ne manque plus que le "just married" pour renforcer la touche américaine :lol:

 

La cafetière de l'Abcb : intrigué par cette cafetière peu banale (présente dans certains animés dont Touch !), j'ai fait quelques rapides recherches. Il s'agit d'une "cafetière à dépression" destinée à mettre en scène la préparation du café. Moi qui ne suis pas trop adepte du café en général, cela me donne envie d'en goûter un préparé de cette manière (cela me fait penser à de la chimie !). C'est en tout cas plus sympa que les cafetières traditionnelles ou les dosettes ultra marketing à la mode !

 

A la semaine prochaine amis koristes :)



#14 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 29 mars 2014 - 20h06

Histoire de vous faire patienter encore... :D  Je vous propose la réflexion de l'épisode 11 qui est un beau prélude à l'épisode 12.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#15 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 29 mars 2014 - 21h29

Episode 11 :

 

 

Ne faites pas sonner la cloche du mariage !

 

 

 

 

Dans les épisodes précédents nous avons connu une Madoka délinquante, une louve isolée de la société qui ne connait aucune convention sociale. Une Madoka pour qui les règles de la société sont étrangères à son esprit rebelle. Et pourtant, voilà qu’est venue l’occasion d’apprivoiser la sauvageonne. Le mariage de sa sœur ainée va appeler Madoka à faire preuve de sociabilité.

 

Madoka va ainsi se réconcilier avec la société, avec la vie de famille. Madoka, transformée, est heureuse de participer à un évènement familial. Est-ce le contact avec Kyosuke qui la rend aussi docile ? Serait-ce les heures passées à l’Abcb qui l’on rendue aussi aimable ? En tout cas elle parait très heureuse. On ne l’a jamais vu aussi resplendissante.

 

 

mjzm.png

 

 

L’épisode, intitulé « ne faites pas sonner la cloche du mariage », évoque bien l’idée d’une union. Mais dans cet épisode, de quelle forme d’union s’agit-il ? Bien sûr, tout porte à croire que Madoka est sur le point de se marier… L’épisode introduit bien un rival pour Kyosuke, mais ce rival n’est peut-être pas un homme mais tout un ordre d’existence, un style de vie complètement étranger à Kyosuke.

 

L’épisode introduit ainsi un nouveau triangle : Kyosuke – Madoka – Le monde sophistiqué de la famille Ayukawa. Dès cet épisode, nous comprenons que Madoka va osciller entre Kyosuke d’une part, et la vie mondaine d’autre part, celle-ci étant représentée par la famille Ayukawa, par la haute société, par le monde de la Jet set, par les USA… qui rivaliseront avec Kyosuke tout au long de l’histoire...

 

L’épisode fait ainsi référence à l’union de Madoka avec le monde sophistiqué de la haute société, représenté par la famille Ayukawa. Il s’agit ainsi du contrat social qui impose à Madoka d’embrasser une vie plus conventionnelle. Madoka devra ainsi choisir entre Kyosuke (amour) et sa famille (la convention sociale).

 

 

lhgn.png

 

 

Ce contrat social sera ainsi représenté par plusieurs éléments, à savoir,

 

Le mariage : L’institution du mariage exprime l’idée même de la convention sociale.

 

L’église : Elle représente l’Institution, les normes, la structure sociale. Aussi, les répétitions de la cérémonie de mariage représentent l’étiquette et le protocole, la forme qui structure la vie de société.

 

 

blbm.png

 

 

L’école : Comme l’église, l’école représente l’Institution. Elle apporte les normes, les conventions, le conformisme. Tout le monde est habillé en uniformes strictes. Elle est l’ordre social. Il est amusant de noter que la terrasse de l’école est le lieu favori de Hikaru. C’est là où Hikaru exprime son amour purement conventionnel obéissant à des normes strictes : Elle se voit déjà en parfaite épouse qui prépare des bento minutieusement structurés. Hikaru est un modèle de la société…mais plus une ravissante figure inanimée sans vie et sans âme, à l’image même de ses nombreux nounours.

 

En effet, dans ce monde de conventions, il y a très peu de place pour la spontanéité puisque les paroles doivent être mémorisées et répétées à l'instar de ces répétitions de mariage. Et même que les sujets sont facilement substituables, tout comme ce marié qui n'a aucun mal à remplacer sa "bienaimée" par sa jeune soeur. Y-a-t-il place pour les vrais sentiments?

 

Et quant est-il de Madoka ? On dirait bien qu’elle aussi est séduite par ce monde sophistiqué. Elle semble très excitée de prendre part à cette vie mondaine. Kyosuke ne l’a jamais vu aussi enthousiaste.

 

Un autre lieu qui peut symboliser la vie mondaine est l’Abcb : Le lieu même qui matérialise Madoka. Ce lieu tout en jaune fait paraitre Madoka et la rend tellement plus brillante, c’est-à-dire plus apparente. En effet, l’Abcb rend Madoka plus docile et plus sociable. L’idée que l’Abcb rend Madoka matérielle est exprimée à travers plusieurs objets comme toutes ces bouteilles de vin qui représentent les plaisirs et les jouissances matérielles. C’est à l’Abcb que Madoka apprend à prendre plaisir à la vie et à se laisser distraire. C’est de cette façon qu’elle devient plus brillante, plus apparente.

 

 

8xrw.png

 

 

Ainsi, l’épisode qui semble souligner l’importance de l’esthétique, du protocole et du décorum, nous offre une Madoka dans toute sa splendeur, vêtue de sa plus belle parure. Madoka est au summum de sa beauté. On n’aura jamais connu une Madoka aussi magnifique :

 

 

1rn8.png

 

 

Mais attention ! Une Madoka plus brillante est une Madoka qui peut facilement échapper à Kyosuke car elle est maintenant plus facilement remarquée par d’autres hommes plus âgés, plus matures, plus attrayants que Kyosuke…

 

Notre pauvre Kyosuke qui est toujours aussi amoureux, est toujours aussi incapable d’exprimer ses sentiments. Et pourtant, l’idée que Madoka lui échappe va faire réagir l’indécis qui va enfin s’exprimer…

 

Et oui, Kyosuke aussi voudrait être plus séduisant pour Madoka... et quoi de plus normal que de faire aussi son insertion dans la vie mondaine. De cette façon, le maladroit pourra ajouter de l’ordre, de la forme et de la structure à sa relation vraie mais déstructurée avec Madoka. Peut-être que le scénario du Lauréat (The Graduate) est là justement pour apporter la forme et la structure à l’amour vrai mais immatériel de nos amoureux… en effet, le scénario du film confirme que Kyosuke et Madoka ont juste besoin d’un scénario pour mettre des mots sur leurs sentiments vrais mais déstructurés.

 

Aussi, une petite étiquette, un savoir vivre deviennent indispensables pour que le désordonné puisse mettre un peu d’ordre dans son esprit. Ainsi, l’épisode nous permet de voir Kyosuke dans son plus bel accoutrement. Kyosuke poussera le conformisme jusqu’au dandyisme...

 

Ainsi, dans l’esprit très immature de Kyosuke, c’est en soignant le paraître que l’on se fait sa place dans le monde et que l’on se fait remarquer par la fille qu’on aime. Aux yeux de Madoka et de Master, Kyosuke est tout simplement pathétique ! Et son image n’exprime finalement que le ridicule, révélé par la machine à café.

 

 

5syn.jpg

 

 

C’est là que Master va enfin intervenir pour apprendre à Kyosuke comment devenir un homme, un vrai. Ce n’est pas en faisant le dandy que l’on est un homme mais en développant une véritable force spirituelle, une énergie masculine, une confiance en soi, une détermination qui nous conduit vers l’être aimé. Kyosuke a besoin de développer l’élément feu, la foi, la flamme de la passion véritable qui le dirige vers sa bienaimée.

 

L’épisode montre surtout comment Kyosuke va tenter d’allumer le feu de l’action pour exprimer ses sentiments déchaînés et pouvoir ainsi les communiquer à Madoka.

 

La notion d’énergie masculine est représentée par différents éléments :

 

Master : Il représente l’énergie masculine (la détermination, l’assurance, la force de caractère). Kyosuke puisera ainsi de Master pour pouvoir trouver la force d’atteindre Madoka. Master apprend les vraies valeurs à Kyosuke. Il lui apprend qu’être un homme ce n’est pas de soigner son paraître mais de se concentrer sur ses objectifs, de trouver le courage de dire ce que l’on ressent, et d’aller au bout de ses rêves. Master est celui qui allume le feu qui fera bouillir Kyosuke (la passion). Il est celui qui déclenche la passion chez Kyosuke en lui redonnant confiance en lui.

 

 

xxm2.jpg

 

 

 

Les machines : en plus de la machine à café, toutes les machines en général expriment la force motrice qui motive Kyosuke dans sa relation avec Madoka. Elles représentent le moteur qui met en marche leur relation (comme le métro de l’épisode 24).

 

La fameuse Machine à café : L’eau qui boue représente l’énergie masculine, le feu de la passion qui commence à bouillir chez Kyosuke.

 

Le café : Le café souvent servi dans une tasse rouge qui rappelle le chapeau de paille rouge (merci à CyberFred pour la trouvaille), représente la passion, l’ardeur et l’énergie masculine, le tonus qui réveille Kyosuke.

 

 

hx15.png

 

 

Le vélo de Master : La meilleure représentation de l’énergie masculine est enfin donnée par le vélo de Master qui permet à Kyosuke de foncer en flèche vers sa bienaimée (à l’instar du scooter dans Ano Hi ni Kaeritai). Les vélo/scooter sont la meilleure représentation de l’énergie Masculine (rappelons que le masculin est souvent représenté par une flèche qui se dirige vers son objectif.) Le vélo c’est ce qui donne à Kyosuke la force de concentration. Kyosuke se concentre et fonce vers son objectif (Madoka) et ne se laisse pas abattre. A la fin de son parcours, Kyosuke est complètement débraillé mais c’est ce Kyosuke déterminé et passionné qui touche le cœur de Madoka. C’est ce Kyosuke que Madoka aime.

 

 

9xuvb.jpg

 

 

C’est là que Kyosuke sera si passionné par sa bienaimée qu’il en oubliera même les apparences. Ainsi, l’amour de Kyosuke pour Madoka ne se verra ni dans l’esthétique, ni dans les phrases articulées, ni dans les mots soignés mais dans une détermination extraordinaire, une passion sauvage. Ainsi, Kyosuke défie le monde des apparences et du maniérisme par une passion primitive pour sa bienaimée.

 

L’épisode se termine par le triomphe de la nature sur la civilisation, le triomphe de l’amour sur la convention sociale. C’est finalement le Kyosuke sauvage, débraillé mais au cœur brûlant, qui réussira à avoir le cœur de Madoka.

 

L’épisode se termine sur un beau rêve de Kyosuke dans lequel il épouse enfin sa bienaimée. Certes, les mariés ne quitteront pas l’Eglise en grandes pompes ni en limousine mais simplement dans une fourgonnette chaleureuse qui dégage tout leur bonheur d’être enfin réuni, un bonheur que tout l’or du monde ne peut procurer.

 

 

k5op.jpg


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#16 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    112
  • 4 206 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 30 mars 2014 - 01h45

D'ailleurs, Ange Capricieux, on a parlé lors du restau avec tcv et Olivier, d'une chose que tu devrais regarder de près dans le cadre de tes propres réflexions que tu mènes sur l'univers de KOR. Il existe une vidéo particulière de KOR intitulée "Kimagure Orange Road Music Version" (Futari no koi no Repertory) de 34 mn composé de 12 clips vidéos extraits de la série TV (commercialisée en K7, LD et DVD) - 21/11/1988.

 

La 87ème question de la FAQ indique : 

 

Que contient la vidéo "Kimagure Orange Road Music Version" ?

 
Ce titre de 34 mn contient principalement 12 clips vidéos basés sur des extraits tirés de la série TV et interprétés par les principaux chanteurs qui ont bâti musicalement la série :
 
Clip n°1  : "Night of summer side" (Masanori Ikeda)
Clip n°2  : "Summer Mirage" (Kanako Wada)
Clip n°3  : "Orange Mystery" (Hideyuki Nagashima )
Clip n°4  : "Dangerous Triangle" (Masanori Ikeda)
Clip n°5  : "Sad heart burning"(Kanako Wada )
Clip n°6  : "Like a Salvia flower" (Kanako Wada)
Clip n°7  : "One more time in my heart" (Hideyuki Nagashima)
Clip n°8  : "Again" (Minako Fujishiro)
Clip n°9  : "Breaking heart" (Yuiko Tsubokura)
Clip n°10 : "Jeniina" (Kanako Wada)
Clip n°11 : "Actress in the mirror" (Meiko Nakahara)
Clip n°12 : "Dance in the memories" (Meiko Nakahara)

 

Bref, la manière dont les séquences de chaque clip sont présentées devraient te permettre de constituer une analyse assez particulière de la série. Bien entendu, c'est très axé Kyosuke et Madoka...

 

On en rediscutera.

 

Belle réflexion que tu as menée ici avec l'épisode 11. On retrouve à travers cette réflexion le fait que tu touches de près au monde sophistiqué de la famille de Madoka sur lequel que tu voulais mettre l'accent dans ta future fan fiction.


Visitez mon site sur :
Image IPB

#17 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    187
  • 3 477 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 30 mars 2014 - 09h16

Encore une très belle réflexion d'Ange Capricieux. Je ne sais plus quoi dire tellement c'est devenu une habitude :)

 

Tu as vraiment un œil différent du mien (et des autres aussi je pense) pour commenter la série à ta manière.



#18 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    149
  • 5 290 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 30 mars 2014 - 09h48

Chapeau pour cette belle réflexion.
Sky is the only limit

#19 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 30 mars 2014 - 13h15

Merci à tous pour vos encouragements ::smile2:: En fait, il y a longtemps que j'avais mis les bases de cette réflexion autour des épisodes 11 et 12 qui sont très liés. J'attendais le bon moment pour la publier (l'anniversaire de KOR a été l'occasion de le faire). Je dois aussi vous avouer que je me suis fait aider par mon père dans la réflexion de l'épisode 12 :P  Il m'a donné sa vision romantique. Il a tout de suite vu une sensibilité chez Madoka que je moi-même je n'avais pas perçue. Il a toujours été un grand fan de littérature/musique Romantique. C'est lui qui m'a initiée au Romantisme à travers Victor Hugo et Beethoven (même si j'ai une préférence pour Chopin et Schubert :P)

 

@CyberFred: Merci pour ta suggestion. Je vais rechercher cette vidéo surtout si elle reprend des moments forts entre Kyosuke et Madoka.

 

C'est en effet cette réflexion qui m'a inspirée pour ma fanfiction. J'aimerais explorer cette relation de Madoka avec sa famille qui revient souvent dans le manga à travers les nombreuses fois où Madoka est appelée aux USA. Les deux derniers épisodes de la série (47/48) opposent la famille Ayukawa et Kyosuke (rappelez-vous la bataille entre Jingoro et la peluche grise de Madoka qui peut représenter la bataille entre les sentiments vivants (Jingoro) et la convention (peluche inanimée).

 

viqh.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

On a aussi un aperçu du monde de la Jet set dans Shin KOR II quand Kyosuke est invité dans la famille Ayukawa pour le reveillon de Noël. Dommage que ce volet n'a pas été plus developpé. C'est ce que j'aimerais faire dans ma fanfiction.

 

@Punch: Nos visions sont tout simplement complémentaires. Tu es sensitif, observateur. Tu fais attention a des détails qui m'échappent. Tu exprimes les choses comme tu les vois et les ressens. Moi je suis plus analytique, plus théorique. J'aime rechercher le sens de toute chose. Je trace des schémas. Tes observations et ton ressenti m'aident énormément dans mes réflexions. Je n'oserais pas m'aventurer dans mes réflexions si je n'avais pas vos observations et vos ressentis (toi et les autres fans) à la base. Tu vois nous sommes complémentaires :) Je le répète tes réflexions sont indispensables.

 

Merci pour vos encouragements. N'oubliez pas de visionner l'épisode 12 qui est encore plus riche.

 

Je termine sur cette vidéo du final du Lauréat 1967 où, comme Kyosuke, le héro libère sa bienaimée d'une société hypocrite enfermée dans les conventions.

 


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#20 Vavan

Vavan

    Fan vétéran

  • Membres
  • PipPip
  • Réputation
    3
  • 99 messages

Posté 19 décembre 2014 - 19h27

Bonjour, Ce n'est pas évident de passer après tous ces messages extrêmement intéressant!

 

Je voulais juste intervenir car je suis en train de regarder pour la première fois KOR (j'en avais juste des bribes de souvenirs) et j'avoue que je suis très impressionné par la qualité de ce dessin animé (je regarde en VOSTFR).

 

Autant dire que je dois avouer que même si certaines scènes des épisodes précédent m'ont particulièrement touché, là je peux dire carrément que c'est l'épisode entier qui est magnifique (n'ayons pas peur des mots!) Tout comme le suivant qui, comme vous l'avez souligné, sont assez proches dans le sentiment de perte de Madoka pour Kyosuke.

 

Du début à la fin j'ai été scotché, hésitant entre rires et émotions.

 

Ce qui est très fort avec cette série c'est que, même connaissant grosso modo la fin, et sachant qu'il ne peut pas arriver ce que craint Kyosuke, je ne peux pas m'empêcher d'être à fond dedans en me demandant comment tout va s'arranger à la fin et en étant content du dénouement :)

 

Ps: il s'agit de mon premier message, je n'ai pas trouvé de topic présentation alors n'hésitez pas à me donner le lien s'il y en a un. Merci :)






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns