Aller au contenu


Photo

Anime - Episode 9 - L'enlèvement


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 30 mai 2005 - 06h33

Episode 9 : L'enlèvement

Dans cet épisode, c'est Kurumi (Fanny) qui est en scène.
L'histoire est très proche du manga (chapitre "Attention Kurumi !" du volume 3).

Il y a dans la version animée des scènes supplémentaires intéressantes :
- ce pauvre Jingoro écrasé lors du rangement (scène censurée en VF)
- Madoka gênée dans le parc des amoureux

C'est d'ailleurs amha ce qui fait aussi la force de KOR : une galerie de personnages secondaires qui ne font pas que tapisserie.

pika,
Attrapez-les tous !!

#2 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 30 mai 2005 - 12h10

C'est un épisode qui ne paye pas de minde mais que je trouve très intéressant. Tu as raison Pika de dire que les personnages secondaires de KOR sont importants. Cet épisode nous le montre bien.
Madoka découvre un Kyosuke protecteur et courageux quand il s'agit de personnes qu'il aime (Kurumi dans cet épisode). Je crois que ça l'a touchée.

Je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur cet épisode. Je le trouve très drôle notamment grâce au duo Komatsu/Hatta.
Smells like KOR spirit

#3 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 30 mai 2005 - 20h52

L'épisode relance quelques interrogations sur le passé de Madoka. Quel genre de fille peut autant imposer le respect devant une bande de zonards ? (Certes pas méchants mais pas facile à dompter pour autant). Madoka reste néanmoins gênée par cette rencontre, elle ne renie pas ses (anciens) amis mais ne souhaite pas que ceux-ci fassent resurgir certains souvenirs du passé. C’est la raison pour laquelle elle interrompt Sabu lorsqu’il s’apprête à donner les raisons qui le pousse à fournir autant d’efforts. Au final, nous ne saurons jamais ce qu’elle a fait pour lui dans le passé, ni si c’est réellement inavouable.

Madoka a failli passer un moment plutôt désagréable avec l’arrivée de Kyôsuke dans la boutique ; de longues minutes à voir Hikaru choisir longuement un maillot de bain sous les conseils de son « darling ». Ne pouvant pas dévoiler le moindre signe de jalousie ni la moindre action ouverte de séduction envers Kyôsuke, Madoka serait péniblement restée à assister à ce spectacle en essayant d’en cacher sa douleur. La disparition de Kurumi est pour elle l’occasion de changer la donne et de se mettre en valeur. Et elle fait même mieux que ça : Au moment où arrive le premier indice sur Kurumi et que Kyôsuke veut s’y rendre au plus vite, Madoka a le réflexe de le stopper pour y envoyer Hikaru à sa place, suivie de près par Yûsaku. Madoka en affiche aussitôt un sourire qui révèle qu’elle vient de réussir ce qu’elle voulait : éloigner Hikaru de Kyôsuke, et mieux encore rapprocher Yûsaku de Hikaru. Dès lors, Madoka peut se permettre de faire et de dire ce qu’elle ne peut ni faire ni dire à Kyôsuke en présence de Hikaru (ou même de quelqu’un d’autre) comme l'excellent : “Je suis jalouse’’.

JérômeActarus
JérômeActarus

#4 Xav

Xav

    Fan vétéran

  • Membres
  • PipPip
  • Réputation
    0
  • 100 messages

Posté 01 juin 2005 - 10h26

Je trouve aussi que c'est un épisode intéressant, bien que je trouve le " qui ne paye pas de mine " un peu dur.
On retrouvre les ingrédients habituels, on en apprend un petit peu plus sur Madoka, et le mystère s'épaissit.
Pour les personnages secondaires, ils sont plus qu'important dans KOR, puisqu'ils servent chacun leur tour la narration, mettant notre couple dans tel ou tel situation pour le faire réagir.

Xav wink.gif
Celui qui vit sans folie, n'est pas si sage qu'il croit.

#5 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    208
  • 3 651 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 05 juin 2013 - 22h12

Après quelques déboires techniques (j'ai fermé sans sauvegarder mon commentaire :P) voici mes remarques sur cet épisode.

 

Le thème principal de cet épisode est la disparition/enlèvement de Kurumi (je n'emploie le terme "kidnapping" que pour les enfants).
 
Pour moi, il s'agit d'un "épisode secondaire" destiné à mettre plus en avant les personnages secondaires. Le problème est qu'il n'y a pas de tension dramatique à proprement parler (ou alors si elle existe elle n'est pas assez crédible). Dès mon premier visionnage, je n'ai jamais eu peur pour Kurumi. Ce qui, à mon goût, casse l'intérêt de cet épisode.
 
On en apprend encore un peu plus sur les personnages :
 
- Kurumi est d'une naïveté effarante ! Comment peut-elle suivre un inconnu simplement parce qu'il lui offre à manger ! Son insouciance fait peur à voir ! Et encore, la série se passe au Japon, mais imaginez une telle histoire aux Etats-Unis ! Enfin, elle m'a quand même fait marrer lorsqu'elle se goinfre ou interrompt Ushiko et Umao sur le point de s'embrasser ! Je me demande si sa grande gloutonnerie n'est pas liée à son utilisation répétée du Pouvoir (avec Jingoro entre autres !). Elle doit transformer directement les calories ingurgitées en énergie ce qui lui permet de garder la ligne :lol:
 
- Kyosuke est vraiment un grand-frère très attentionné. Son inquiétude est même plutôt proche de celle d'un père tant il s'inquiète pour Kurumi.
 
- Madoka est toujours aussi peu loquace sur son passé. Je pense que sa rencontre avec Kyosuke l'a décidé à tourner la page. Elle n'a rien à se reprocher j'en suis persuadé. La petite histoire avec Sabu ne doit pas être bien méchante. Elle doit se rapprocher de celle de l'épisode 27. En tout cas, malgré son côté solitaire, elle sait quand même se faire des amis. Tout comme elle, leur apparence de voyous est trompeuse car ils se donnent beaucoup de mal pour elle. On voit aussi que Madoka envie la relation que Kyosuke partage avec ses sœurs. Elle aimerait avoir quelqu'un qui s'inquiète autant pour elle...
 
- Hikaru est fidèle à elle-même dans cet épisode si ce n'est qu'elle m'a surpris dans son attitude bienveillante avec Yûsaku. Je ne me rappelle pas l'avoir vu s'inquiéter sincèrement pour lui dans un autre épisode. Malheureusement pour lui, cela ne marche que lorsque Kyosuke n'est pas là !
 
Autres points de réflexion annexes :
 
- La salle d'arcade. Je ne sais pas pour le Japon, mais dans les années 80 en France les salles d'arcades étaient occupées par des fumeurs. Elles étaient donc perçues comme inappropriées pour des mineurs censés ne pas fumer. Pour ma part, ce qui m'incommodait le plus, en dehors de la fumée, c'était les "rigolos" qui brûlaient les boutons des bornes. Cela rendait certains jeux inutilisables faute de pouvoir appuyer correctement sur les boutons ! Autre lieu où l'on pouvait trouver des bornes d'arcade (avec les flippers) : les cafés et les bars. On ajoutait alors à la cigarette la consommation d'alcool. Bref, cela nous amène au cliché salles d'arcade = lieu de rencontre de "délinquants". Cela mériterait peut-être un sujet à part dans la rubrique "hors sujet".
 
- La cassette de drague. Je ne connaissais ce type de programme typiquement japonais que par la forme de livres ou de rubriques dans les magazines pour adolescents. Je doute réellement de l'efficacité de ce type de conseils car ils sont déconnectés de la vie réelle et ne peuvent s'appliquer en toute situation. Mais pour les japonais qui sont en général très timides, avoir "un mode d'emploi" doit s'avérer crucial pour au moins faire le premier pas...
 
"La forêt des amoureux". Je ne sais pas si de tels endroits existent réellement, mais je sais que les amoureux ne s'embrassent pas dans les lieux publics au Japon (je vous renvoie à mon commentaire à ce sujet pour l'épisode 7). Le lieu a tout cas l'air "correct aux bonnes mœurs" et surveillé par un vigile... Qu'aurait fait Hikaru si elle s'était retrouvée à la place de Madoka ?
 
Je vous laisse avec une belle image de Kyosuke et Madoka tout gênés et très mignons :
 
snapshotdvd102120110807.jpg
 

C'est tout ce que j'ai à dire pour cet épisode, à la semaine prochaine :)



#6 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    87
  • 4 238 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 06 juin 2013 - 08h51

J'ajouterai sur la salle d'arcade qu'on y voit ou entend des hits des années 80. Les reconnaitrez-vous ?

Par ex, on entend le sample du casse brique Arkanoïd.
I'm looking for the red straw hat...

#7 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    208
  • 3 651 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 06 juin 2013 - 21h47

Cela ferait une bonne idée de question pour une coupe Olivier ;)

 

dvdsnapshot055620130606.jpg

 

Ce n'est pas trop ma période, mais je dirais "au pif" que le shoot'em up à scrolling vertical que l'on aperçoit doit être Xevious. J'ai juste ? 



#8 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    87
  • 4 238 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 06 juin 2013 - 23h29

Oui c xevious :)
I'm looking for the red straw hat...

#9 bigface

bigface

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    13
  • 578 messages
  • Genre:
  • Localisation:Belgique/Dalian (China)

Posté 07 juin 2013 - 22h57

Punch pour répondre à ta question sur "la forêt des amoureux" ou plutôt tu devrais dire "le parc aux amoureux", oui ces endroits existent bien au Japon (et pas seulement là, par ex en Chine aussi).

 

J'ai eu l'occasion......heuu......comment dire, de visiter ces parcs lors de mes voyages à Tokyo. Il y a bien plusieurs vigiles aux entrées (au fait une entrée et une sortie) et à l’intérieur des parcs afin d'éviter tout débordement. Interdiction d'y entrer seul, uniquement en couple, avoir 18 ans au minimum, pas de sexe. Ce sont des lieux réservés aux jeunes couples désirant passer du temps entre eux, se promener main dans la mains (car en rue il est plus rare de voir cela) et éventuellement de s'embrasser en restant correcte bien sur.

Donc l'histoire dans KOR où tous les couples s'embrassent à tous les coins est largement exagéré.


BIGFACE

#10 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    208
  • 3 651 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 08 juin 2013 - 07h40

Je te remercie grandement pour ton explication détaillée bigface :D

 

Grâce à ce forum, à la diversité de ses membres, et en utilisant Kor comme support de départ, on peut se cultiver sur beaucoup de sujets variés et enrichir ainsi sa culture personnelle  B)​ 

 

Si vous avez des questions "culturelles" n'hésitez pas à les poser sur ce forum, c'est plus convivial et parfois plus rapide que Google :lol:



#11 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 20 août 2013 - 22h11

Me revoilà (avec beaucoup de retard) pour une petite réflexion sur un épisode sur lequel on peut dire beaucoup de choses :

 

Épisode 09:

 

Kurumi enseigne la manière d'un rendez-vous.

 

 

La première chose qui a attiré mon attention sur cet épisode est le titre : Kurumi enseigne la manière d’un rendez-vous. Pourquoi spécialement Kurumi ? Pourquoi spécialement celle qui ne semble jamais ne s’intéresser à autre chose qu'à la nourriture ?  Dans une précédente réflexion (Illusion & Réalité dans KOR : Visions et Perspectives) j’avais associé Kurumi à la force mécanique de par son prénom (qui se rapproche de kuruma et qui signifie voiture) et de par sa « passion » pour la nourriture (besoin purement physique) et aussi, son pouvoir de réduire son pauvre frère à l’état purement mécanique (Robot Kyo-chan).  Mais dans cet épisode, Kurumi est associée à la romance, ce qui contredit un peu les choses. Et bien non, ça ne contredit rien du tout. Je dirais même que ça les confirme car la « romance » de Kurumi dans cet épisode reflète justement la tendance postmoderne à mécaniser l’amour.

 

Avant de parler d’amour mécanique, je voudrais d’abord parler d’amour tout court ou comme dirait Céline Dion, Let’s talk about Love:

 

Si l’on considère la sagesse chinoise (si j’en ai bien compris la philosophie), l’essence de l’amour est fondé sur l’interaction naturelle de deux énergies fondamentales : l’émotion (le féminin) et l’esprit (le masculin). Cette interaction naturelle et divine est indispensable pour qu’il y ait véritable sensibilité et profondeurs de sentiments.  

 

S’il y a divorce de ces deux énergies, on tombe dans de très mauvais extrêmes qui tendent vers l’égocentrisme d’un côté comme de l’autre :

 

Un esprit qui n’est pas adouci par l’émotion tend vers la rigidité, la domination et l’égocentrisme. L’homme devient une machine sans âme. Un esprit adouci par l’émotion, devient une force bienveillante et sensible.

 

De même, lorsque l’émotion (le féminin) n’est pas illuminée par l’esprit (le masculin), elle se dissipe et tend vers la débauche et un goût démesuré pour les sensations physiques. Elle tend vers le désir charnel sans âme et sans véritable sentiments. Mais lorsque l’esprit illumine l’émotion, il la concentre et l’approfondie et l’oriente ainsi vers le sentiment profond.

 

C’est donc l’union et l’interaction naturelle de l’émotionnel (féminin) et du spirituel (masculin) où chacun inspire et insuffle l’autre de son énergie qui donne naissance au véritable amour puissant et profond.

 

Il n’est pas dit que l’émotionnel est propre à la femme et que le spirituel est propre à l’homme. Chaque être humain possède une partie masculine et une partie féminine. C’est la parfaite interaction des énergies chez les couples liés spirituellement qui mène à ce merveilleux lien que l’on nomme amour.

 

C’est malheureusement le divorce de ces deux énergies qui a causé à la fois la rigidité de l’esprit et la dissipation des émotions pour créer des couples égocentriques qui fondent la relation sur le matérialisme, les apparences, la séduction, la glorification de l’égo et la somme de plaisirs matériels qu'ils confondent avec bonheur.  

 

L’épisode expose, en effet, à travers Kurumi et le frère de Komatsu la romance postmoderne qui s’achète comme un produit au super marché. Elle se fabrique suivant un mode d’emploi qui se vent sous forme de vidéo et qui dicte les gestes, les mots et les sentiments que doivent ressentir les amoureux: « faites ceci, prenez-lui la main… » La « romance » est bien entendu fondée sur la quête de plaisirs où chacun nourrit ses besoins matérielles à l’image de cette Kurumi qui engloutit le repas que lui offre son « amoureux », qui espère bien entendu avoir sa part de plaisir.

 

Y-a-t-il une place pour la sensibilité dans ce schéma de la romance postmoderne qui obéit à une telle rigidité de l’esprit où tout est calculé, dicté et planifié du premier rendez-vous au premier baiser ? A défaut de sensibilité, le couple compense par une sensualité démesurée à travers la dissipation des pulsions du corps.

 

Heureusement que l’épisode nous rappelle qu’il existe encore des couples liés par des liens divins à travers le couple de Kyosuke et Madoka qui fondent leur relation sur une véritable sensibilité des cœurs. Madoka est tellement émue par la force protectrice de Kyosuke envers sa petite soeur et souhaite qu’il la couvre elle aussi de sa chaleur et protection: "Je suis un peu jalouse..." De même que Kyosuke est si touché par la sensibilité de Madoka qui ne peut cacher son émotion dans la très belle scène du parc des amoureux... A la fin de l'épisode, il est on ne peut plus ému, on ne peut plus touché et même que « Plus que jamais ses sentiments pour Ayukawa étaient… »

 

L’épisode se termine sur une scène où Kyosuke et Madoka marchent le long d’une ligne rouge. Serait-ce le lien divin qui les unit ? Est-ce pour nous rappeler justement à quel point ils sont liés, à quel point ils sont exceptionnels ?

 

 

ghw6.jpg

Uploaded with ImageShack.us


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#12 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    121
  • 4 298 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 20 août 2013 - 23h16

Madoka (rouge) et Kyosuke (blanc) marchent chacun sur la couleur de l'autre ! Cela veut tout dire !


Visitez mon site sur :
Image IPB

#13 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 21 août 2013 - 00h27

Et même que leurs chaussures portent leurs couleurs: Madoka (rouge) et Kyosuke (blanc).

 

C'est ma nièce de 12 ans qui m'a fait remarquer cette scène. C'est elle qui a remarqué la ligne rouge ::smile::  


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#14 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    87
  • 4 238 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 02 septembre 2014 - 18h18

Oui c xevious :)

 

En fait, Xevious est un remake de Terra Cresta et il semblerait que ce soit plutôt un clin d'oeil à ce dernier. A vérifier...


I'm looking for the red straw hat...

#15 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 310 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 03 septembre 2014 - 08h51

Xevious est sorti au Japon en 1982 (Namco)


Terra Cresta est sorti au Japon en 1985 (Nichibutsu) donc est postérieur à Xevious


Cependant comme cet épisode 9 date de 1987, il est fort possible que ce soit plutôt Terra Cresta qui soit représenté dans cette salle d'arcades.
Sky is the only limit

#16 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    87
  • 4 238 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 03 septembre 2014 - 09h01

Oui g inversé les remakes.
I'm looking for the red straw hat...

#17 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 11 juin 2017 - 16h19

Je ne vais parler de l'intrigue car tout à déjà été dit. Je vais rester sur la scène dans la boutique de maillots de bain. Kyosuke arrive à l'improviste et à voir le regard de Madoka j'ai pensé que la présence de Kyoduke la dérangeait. La preuve, elle repose le maillot de bain qu'elle avait pris. Mais peut être qu'elle ne voulait pas être la 3eme roue du carrosse ce qui n'aurait pas manqué d'arriver tant Kyosuke aurait été accaparé par Hikaru. S'il n'y avait pas eu l'histoire avec Kurumi, je pense qu'elle serait partie.

Je ne peux m'empêcher de parler de la façon dont Madoka s'est "débarassée" de Hikaru et Yuusaku pour rester seule avec Kyosuke. On peut dire qu'elle a pris les choses en main. Le fait qu'elle dise qu'elle est jalouse peut signifier qu'elle aimerait que quelqu'un se soucie d'elle (elle vit seule depuis longtemps) ou alors qu'elle aimerait que Kyosuke lui montre plus d'attention.
Ensuite, on n'apprend rien sur le passé de Madoka. Pire on se pose encore plus de questions. Elle ne veut pas que Sabu en parle car elle ne veut pas montrer son ancien visage à Kyosuke. On a egalement la confirmation que Madoka ne juge pas les gens sur leur apparence ou le paraître. Elle est amie avec des personnes sans doute "au ban de la société" (déscolarisés, sans travail). On voit le respect qu'elle impose.

Bref, confirmation est faite que Madoka s'intéresse à la personne en elle-même et pas au quand dira-t-on et qu'elle a changé de vie pour Kyosuke
Smells like KOR spirit




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns