Aller au contenu


Photo

Anime - Episode 8 - Les deux modèles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
23 réponses à ce sujet

#1 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 23 mai 2005 - 07h28

Episode 8 : Les deux modèles

On y découvre qu'Hikaru et Madoka sont toutes les deux très photogéniques.
C'est l'épisode où Takashi (Joël en VF) fait la connaissance des deux amies de son fils.

D'ailleurs la plupart des personnes (à l'exception de Master) pense alors que c'est Hikaru la petite amie de Kyosuke.
Le père perçoit (professionnellement parlant tout du moins) l'intérêt que porte Kyosuke à Madoka.

La première fois que j'ai vu cet épisode sur la Cinq, la photo que donne Kyosuke à la fin n'apparaissait pas, elle existe dans la VO non censurée (la raison de la censure m'échappe car la photo permet de mieux comprendre la scène sans être licencieuse).

pika,
Attrapez-les tous !!

#2 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 23 mai 2005 - 11h42

Ce qui m'a étonné dans cet épisode c'est la franchise de Kyosuke qui dit clairement à Madoka que si elle s'en va, il s'en irait aussi. Bien que ce soit son père qui le pousse à rattrapper Madoka, il n'hésite pas une seconde entre elle et Hikaru. Il montre clairement sa préférence pour Madoka. Bon, c'est quand même vrai que pendant toute une partie de l'épisode, il avait les yeux rivés sur Hikaru.

Madoka reproche gentiment à Kyosuke d'être un enfant capricieux mais elle finit quand même par accepter de rester. C'est d'ailleurs même elle qui le prend par la main pour l'emmener vers la plage. Elle a été convaincue un peu trop rapidement à mon avis. Avait-elle vraiment envie de partir?
Smells like KOR spirit

#3 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 23 mai 2005 - 16h04

Petite coïncidence amusante : la 1ère fois que cet épisode 8 a été diffusé au Japon, c'était le lundi 25 mai 1987, qui correspond exactement aux 18 ans de Madoka (d'après le manga !!)

pika,
Attrapez-les tous !!

#4 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 23 mai 2005 - 20h40

Cet épisode évoque la notion de beauté chez les personnages. Le dessin des traits des visages ne nous permet pas de juger réellement de leur aspect, de leur allure et donc de leur beauté ; et cela malgré tout le talent d'Akemi Takada. Nous sommes donc complètement dépendants des opinions émises par les autres personnages. Madoka nous apparaît comme la plus belle car sa personnalité et son intelligence jouent en sa faveur. Mais que pensent ceux qui vivent dans son univers et qui la voient "en vraie" ? Même Kyôsuke n'a pas l'esprit totalement "fidèle" à Madoka. Il est très élogieux vis à vis d'abord des trois mannequins professionnels puis vis à vis de Hikaru en mannequin amateur. Une éloge qui va bien au-delà de ce que de ce que pense et ressent le spectateur. Le but est de nous mettre le doute sur Madoka, a t'elle plus ou moins de charme que Hikaru ?

JérômeActarus
JérômeActarus

#5 Xav

Xav

    Fan vétéran

  • Membres
  • PipPip
  • Réputation
    0
  • 100 messages

Posté 24 mai 2005 - 10h40

Analyse intéressante Jérome, comme toujours.

J'émettrais une hypothése. Ce serait l'attitude de Madoka qui influençerait la perception qu'ont les autres de sa beauté.
Comme Madoka est assez distante et reservée, les autres la perçoivent comme froide et ont naturellement tendance à trouver sa beauté froide, voire à diminuer sa beauté. Il me semble qu'un passage du manga exprime bien cette situation.
Tandis que pour Hikaru, c'est le contraire. Comme elle est devenue avenante, l'impression que laisse sa beauté est renforcée et augmentée.
Pour Kyosuke, l'effet joue aussi, Hikaru étant plus chaleureuse, plus éclatante il se laisse endormir et en oublie Madoka. Dumoins, jusqu'à ce que celle-ci s'en aille, alors il va la rattraper, et sait trouver les mots.
J'ajouterais que la beauté de Madoka est aussi une beauté chaude selon les cas comme on peut le voir dans la rencontre de l'escalier dans l'épisode 1. Cette multiplicité de Madoka est bien traduitepar l'allégorie du poisson de rivière dont la couleur et la beauté varie selon l'ensoleillement (cf FAQ de Kor sur la signification d'Ayukawa), Kyosuke sachant être le soleil de Madoka, mais ça on le saura plus tard.

Xav
Celui qui vit sans folie, n'est pas si sage qu'il croit.

#6 Guest_madoka tsa_*

Guest_madoka tsa_*
  • Invités
  • Réputation
    0

Posté 08 juin 2005 - 12h47

bonjour a tous

pour moi cet episode, bien qu'il commence a fissurer le triangle amoureux permet de se rendre compte de l'evolution des personnages. En effet, ils sont tous plus receptifs a la beauté externe, apparente, ce qui les confrontent à leur propre envie.

Pour moi Madoka n'a pas vraiment envie de partir et espere que Max prendra conscience de son mal être. Max reste une homme et se sent troublé par la beauté d'Hikaru mais à choisir il se tourne sans hésiter vers Madoka.
D'ailleurs la photo finale reviendra sur plusieurs episode comme point de reference dans l'univers de Madoka.
cette photo laisse un espoir au couple Madoka/Max


Madoka tsa

#7 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    152
  • 5 308 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 08 juin 2005 - 17h27

Bienvenue sur ce forum, Madoka tsa

Dans cet épisode , il faut aussi noter les remarques de Takashi (le père de Kyosuke) à propos de Madoka.

Il a l'oeil du photographe et la compare à un chat car perçoit assez rapidement son caractère capricieux mais doux.
C'est aussi avec ces avis extérieurs que Kyosuke va commencer à cerner la personnalité de son ange capricieux.

tcv

Sky is the only limit

#8 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 09 juin 2005 - 20h12

QUOTE (madoka tsa @ 08 Jun 2005 13:47)
Pour moi Madoka n'a pas vraiment envie de partir et espere que Max prendra conscience de son mal être.

Exact.

Madoka ne veut pas être la rivale de Hikaru alors qu'elle aime le même garçon. Son seul moyen de conquerir Kyosuke sans trahir Hikaru est donc d'espérer - en silence pour l'instant - que ce soit lui qui vienne à elle.

JérômeActarus
JérômeActarus

#9 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    204
  • 3 601 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 28 mai 2013 - 21h43

Bonsoir, voici mon commentaire pour l'épisode n°8.

 

Si l'on regarde cet épisode avec un œil critique, il ne s'y passe pas grand-chose ! Le seul intérêt de l'épisode tient à la séance photo de Madoka et Hikaru au bord de la mer ! Tout le reste n'est que remplissage, effets de surprise peu convaincants et redite, dommage !

 

Attachons-nous donc à l'essentiel : la différence de perception ressentie par Kyosuke pour Hikaru et Madoka.

 

Hikaru : elle pose en bikini et a certaines poses vraiment sexy !  Photogénique, elle se laisse complètement aller et fait éclater devant l'objectif toute la fraîcheur et le dynamisme qu'elle peut avoir. Kyosuke est littéralement ébloui par la beauté d'Hikaru qui ne pensait pas qu'elle était si mignonne  :o

 

Madoka : réticente à l'idée de poser pour des photos, elle n'accepte que devant l’insistance courageuse de Kyosuke (qui a bénéficié de l'aide de son père très utile pour une fois !). Contrairement à Hikaru, elle ne pose qu'en robe, preuve une fois de plus de sa grande pudeur. A la différence d'Hikaru qui n'affiche quasiment qu'une seule expression (la joie voire la sensualité), elle montre une palette étendue de sa personnalité changeante. Cette fois-ci, Kyosuke affiche un large sourire  :D en voyant Madoka. Et même s'il ne peut s'empêcher de pester contre son revirement d'attention de l'une vers l'autre c'est bien Madoka qu'il préfère.

 

L'épisode s'achève par la découverte d'un intérêt (future passion hé hé ) pour la photographie de Kyosuke ainsi qu'une réflexion habile de Takashi (waouh deux dans le même épisode !) sur la personnalité changeante de Madoka "elle change aussi vite que l’œil d'un chat".

 

Conclusion classique, Kyosuke commet une boulette de plus en se trompant de photo  ::ohnon::

 

C'est tout pour cette fois-ci, à la semaine prochaine  ::bye::



#10 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 30 mai 2013 - 01h08

Épisode 08:

 

Ton visage souriant, la chance de l'objectif à la plage.

 

 

Un de mes épisodes favoris qui marque un moment décisif dans l’histoire. Kyosuke va pour la première fois douter de ses sentiments pour Madoka avant de les confirmer une bonne fois pour toutes et faire ainsi son choix définitif.  

 

Tout commence quand Kyosuke ouvre les yeux sur d’autres beautés qui le laisseront sans voix. Il est ébloui par les charmes physiques des mannequins rencontrés chez lui. Le lendemain en classe, c’est Hatta qui fait étalage de sa collection de photos coquines. Mais cette fois-ci, Kyosuke est moins captivé. Il est même ennuyé. Peut être commence-t-il à comprendre que l’effet de l’attirance physique ne dure pas. Il a comme un sentiment de dégoût. Il est plutôt blasé. Il se dégage de la foule puis se tourne vers Madoka…

 

Mais celle-ci est plus distante que jamais. Elle s’est refermée comme une huitre. Kyosuke est découragé. Il est comme désenchanté. Il ne croit plus en elle. Il se dit même que son sourire n’est qu’un leurre, une illusion, un mensonge. Il pense s’être trompé sur elle. Désespéré de l’attitude de Madoka, Kyosuke est prêt à abandonner ...

 

Puis Hikaru est remarquée par un photographe et elle prend tout à coup une valeur nouvelle aux yeux de Kyosuke. Hikaru pourrait en effet devenir une idole adulée de tous et c’est ainsi que sa cote va grimper aux yeux de Kyosuke. A-t-il besoin d’un regard extérieur pour mesurer la valeur de Hikaru ? C’est là que l’on comprend que la réaction de Kyosuke n’est autre que la manifestation de son égo puisqu’il voit Hikaru à travers le regard du public et non suivant son propre ressenti. Kyosuke, qui a manifestement perdu espoir du côté de Madoka, se dit que Hikaru a peut être quelque chose pour elle et pense trouver consolation auprès d’elle. Il est tout à coup attentionné envers elle. Il se soucie pour elle.

 

Mais Kyosuke se soucie tout autant pour ses sœurs. Il est très inquiet de les savoir seules avec Hatta et Komatsu. Il va jusqu’à suivre son père pour veiller sur elles. C’est là où on se dit que l’élan de Kyosuke envers Hikaru n’est peut être pas différent que celui qu’il porte à ses sœurs. Ce n’est peut être que de l’affection fraternelle, ce que les anglo-saxons appelleraient caring. De toutes façons, ça sera la séance photo qui va déterminer une bonne fois pour toutes qui de Hikaru ou de Madoka Kyosuke aime vraiment.

 

En effet, la photographie dans KOR représente l’élément par excellence qui fait paraître la vérité. Elle révèle l’âme de la personne photographiée. C’est la capture de l’instant qui fait paraitre la vérité, un moment d’épiphanie, de réalisation.

 

Que révèle la séance photos ?

 

Chez Hikaru en maillot de bain, la photographie ne montre rien de plus que ce que Hikaru affiche déjà : sa lumière éclatante. Ce qu’elle affiche, en fait, c’est sa beauté extérieure qui, pour un instant, éblouit Kyosuke. Kyosuke se trouve ainsi face à une Hikaru dans toute sa splendeur physique. Il apprécie mais… quelques instants plus tard, il se sent plus que jamais attiré par Madoka…

 

Que s’est-il passé ? Une fois confronté à la beauté féminine venant de toutes parts (les mannequins de son père, les jolies filles sur les photographies de Hatta, puis Hikaru sur la plage), Kyosuke comprend que Madoka a quelque chose de plus que les autres filles, et c’est ce « quelque chose de plus » qui fait la différence entre l’attirance pour le physique et l’attirance pour l’âme. Notons que Madoka est la plus vêtue dans cet épisode. Ce n'est pas son physique qui attire Kyosuke. Sa robe longue ne laisse rien paraitre de ses attraits physiques. Mais Kyosuke a simplement besoin de voir le visage souriant de Madoka, reflet de son âme. Notons également la présence des mouettes qui accompagnent Madoka tout au long de cet épisode. Les mouettes pourraient symboliser l’âme ou l'esprit.

 

En effet, Kyosuke, depuis le début de l’épisode, ne demande qu’à revoir le beau sourire de Madoka. Ce qu’il veut revoir, en fait, c’est l’âme de sa bienaimée qu’il a entrevue le premier jour sur le grand escalier mythique. Mais le trésor s’est tout de suite refermé et Kyosuke s’est trouvé ensuite face à une Madoka renfermée sur elle-même et qui ne montre rien de son âme. Elle est inaccessible, voire immatérielle pour Kyosuke. Dans cet épisode, c’est en effet la photographie qui va permettre à Kyosuke de faire paraitre ce qui est caché, de matérialiser l’immatériel. La photographie est comme le moyen qui permet à Kyosuke de capturer l’être de Madoka, de la rendre tangible, de concrétiser et d’assouvir le désire de son cœur d’attraper sa bienaimée. C’est comme une façon de la prendre dans ses bras. La photographie est donc la matérialisation de l’âme de Madoka.

 

Si face à Hikaru Kyosuke s’est trouvé captivé par sa beauté extérieure, face au visage souriant de Madoka, Kyosuke est tout simplement heureux. Il montre un sourire béat. Il est radieux... Il n’ya pas de doutes, Madoka est celle qui lui ravie le cœur et l’âme.

 

Je termine ma réflexion sur la photographie qui nous montre à quel point Kyosuke et Madoka sont liés et heureux d’être ensemble.

 

 

liaison.jpg

Uploaded with ImageShack.us


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#11 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    204
  • 3 601 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 30 mai 2013 - 21h49

Très belle réflexion Ange Capricieux :)

 

J’ajouterai simplement que Kyosuke est beaucoup plus mature qu'il ne peut le penser (malgré ses boulettes :P). Il n'est pas aussi pervers que Komatsu et Hatta ainsi que beaucoup d'adolescents de son âge !

 

Sinon, un petit point de culture japonaise. Quelqu'un sait-il ce que sont exactement ces "rochers" artificiels bordant les côtes japonaises (à gauche sur l'image) ?

 

dvdsnapshot170920130530.jpg



#12 youvi

youvi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    41
  • 1 017 messages
  • Genre:
  • Localisation:Montréal

Posté 30 mai 2013 - 21h58

Ce n'est pas japonais en particulier et ca sert à briser les vagues le long des digues de la mer...

 

http://www.google.ca...iw=1591&bih=916



#13 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    204
  • 3 601 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 30 mai 2013 - 22h08

Ah cool, merci Youvi j'ai appris un truc grâce à toi :)

 

Depuis le temps que ces "rochers" m'intriguaient. En tout cas, il n'y en a pas dans le sud-est de la France...



#14 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 30 mai 2013 - 22h46

Merci Punch. Tes réflexions aussi sont très pertinantes. La dernière sur l'épisode 7 est impeccable. Je n'ai rien pu ajouter!

 

En effet, je trouve Kyosuke très sage pour son âge. C'est un garçon vertueux qui n'aime pas profiter des autres. S'il a un tout petit démon qui surgit de temps en temps, il fait tout pour le réprimer. Il deteste ce côté de lui. J'aime beaucoup sa façon de s'auto-dissipliner quand son esprit ère pour quelques secondes. Il se remet tout de suite en question et chasse tout de suite les idées perverses. C'est là que l'on voit qu'il ne profite pas.

 

Dans ma dernière réflexion sur les jumelles, j'essaie d'expliquer que son âme ::saint::  est plus dominante que son égo. Et c'est ça qui fait de lui un garçon gentil et vertueux. 

 

S'il a une faiblesse je pense que c'est la peur ou l'insécurité :( qui fait qu'il a besoin de courage pour assumer ses sentiments. Il a peur d'être rejeté et de se retrouver seul :unsure:.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#15 Eric

Eric

    Super Fan de KOR

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    4
  • 333 messages
  • Genre:
  • Localisation:Grenoble

Posté 02 juin 2013 - 20h49

Que puis-je dire après vos deux réflexions si ce n'est que je partage totalement votre point de vue !

J'ai adoré la façon dont Madoka prend la main de Kyosuke et qu'il s'échangent un long regard qui vaut bien plus que de longues paroles.

 

Punch : j'ai pensé exactement comme toi pour la comparaison à la plage entre Hikaru et Madoka.

 

Ange : ton analyse est parfaite et explique parfaitement les sentiments de nos personnages. J'aurais juste aimé voir comment Kyosuke aurait réagi si Madoka se serait mis en maillot de bain (j'aurais pas regardé promis!lol) bien qu'il s'intéresse plus à son âme qu'à son physique bien que, selon moi, les deux soient intimimement liés. Sur ton analogie sur les mouettes, j'ajouterais aussi qu'on les entendait déjà lors de rêve de Kyosuke dans un port où Madoka lui faisait sa déclaration. On pourrait limite parler d'un rêve prémonitoire vu ce qu'il se passe entre nos deux amoureux.

 

HS1: N'empêche que pour avoir l'idée de coller un appareil photo sur ses chaussures faut vraiment être totalement pervers. Imaginez que vous voyez quelqu'un comme ça dans la rue, comment réagiriez-vous?!

HS2: Avez-vous remarqué que lorsque les deux zouaves veulent prendre en photos les fesses des jumelles, la vague heurtant le rocher ressemble au symbole d'une boite de cinéma Japonais?!

HS3 : Kyosuke aurait pu vérifier la photo qu'il voulait donner à Madoka! Baka! 



#16 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 02 juin 2013 - 21h11

J'aurais juste aimé voir comment Kyosuke aurait réagi si Madoka se serait mis en maillot de bain (j'aurais pas regardé promis!lol) bien qu'il s'intéresse plus à son âme qu'à son physique bien que, selon moi, les deux soient intimimement liés. Sur ton analogie sur les mouettes, j'ajouterais aussi qu'on les entendait déjà lors de rêve de Kyosuke dans un port où Madoka lui faisait sa déclaration. On pourrait limite parler d'un rêve prémonitoire vu ce qu'il se passe entre nos deux amoureux.

 

C'est très simple. Il aurait été tellement distrait par ses formes qu'il aurait raté l'essentiel: les expressions de son visage qui lui ont révélé son âme.

 

Il n'y a pas de doute que Kyosuke aime le physique de Madoka, mais il aime encore plus son âme. Il continuerait à l'aimer même si elle était réduite à un esprit sans corps. Dans Shin KOR, Kyosuke est accroché à l'âme de Madoka tout le temps. Dans la scène de la fenêtre de Madoka, il exprime son désir de voir le fantôme de sa bienaimée apparaitre devant lui même s’il ne peut pas la toucher. Même s’il ne peut pas la prendre dans ses bras: «Si j’avais été à sa place, j’aurais voulu qu’elle apparaisse même sous la forme d’un fantôme. Même sans pouvoir la serrer dans mes bras, j’aurais voulu partager un moment avec elle.» (Shin KOR I, Tonkam, p 114)

 

Pour les mouettes, rappelle-toi qu'elles étaient présentes dans le rêve prémonitoire de Kyosuke au début de Shin KOR. Elles accompagnent nos deux amoureux dans leur promenade au port Yokohama. A la fin du film, le rêve de Kyosuke se réalise enfin!


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#17 Eric

Eric

    Super Fan de KOR

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    4
  • 333 messages
  • Genre:
  • Localisation:Grenoble

Posté 02 juin 2013 - 21h44

Exact, je l'avais oublié celui-là! Tu penses à tout Ange :)



#18 Isakaori

Isakaori

    Fan habitué

  • Membres
  • Pip
  • Réputation
    2
  • 24 messages
  • Genre:

Posté 31 juillet 2013 - 09h36

Excellent épisode. On voit clairement la différence des dialogues entre la VF et la VO. Par exemple dans la VF, pour empêcher Madoka de partir, Kyosuke lui dit "tu es beaucoup plus jolie qu'elle" (en parlant d'Hikaru) alors que dans la VO il menace de partir en disant que ça ne l'intéresse pas de rester si Madoka ne pose pas…

 

A la fin jusqu'à ce que je vois la VO je n'avais pas compris qu'il posait la photo de lui et Madoka dans le rangement à chaussures de celle-ci, pour qu'elle la voit plus tard. Sur la VO on a la traduction de l'étiquette "Ayukawa" sur le meuble à chaussures c'est comme ça que j'ai compris…

 

Ça ne m'étonnerait pas que Madoka ait été un peu "vexée" de voir toute l'attention portée sur Hikaru, d'où son envie de partir. Jusqu'à ce que Kyosuke la retienne elle a dû avoir le sentiment de faire tapisserie. Pour une fois, Kyosuke a bien réagi, aidé par son père qui a - je pense - sur le coup bien compris l'intérêt de son fils pour Madoka.

 

J'aurai bien aimé voir la réaction de Madoka voyant la photo d'elle et Kyosuke (quel crétin de s'être trompé de photo !)  ::nul::



#19 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 31 juillet 2013 - 15h21

Excellent épisode. On voit clairement la différence des dialogues entre la VF et la VO. Par exemple dans la VF, pour empêcher Madoka de partir, Kyosuke lui dit "tu es beaucoup plus jolie qu'elle" (en parlant d'Hikaru) alors que dans la VO il menace de partir en disant que ça ne l'intéresse pas de rester si Madoka ne pose pas…

 

Tu as raison, les différences de dialogues ont malheureusement altéré le sens profond de l'histoire. Dans cet épisode, la VF souligne l'idée de "compétition" entre filles. On a l'impression que Maxime va vers Sabrina simplement parce qu'elle est "beaucoup plus jolie que Paméla". ça reste très superficiel. Alors que la version originale fait passer un tout autre message. Kyosuke reconnait la beauté de Hikaru. Il en est même stupéfait mais lui préfère Madoka simplement parce qu'il l'aime. Madoka n'est pas plus jolie que Hikaru ou les mannequins qu'il voit chez lui mais c'est le regard que Kyosuke lui porte qui est différent. Il la regarde avec le cœur et non avec les yeux.

 

Autre différence de traduction qui m'a frappée. C'est à la fin de l'épisode 25 (L'éternel Indécis). Dans la VF, Sabrina dit "Max quand est-ce que tu prendras une décision?" ça suppose qu'elle est exaspérée par l'indécision de Maxime et attend désespérément qu'il choisisse entre elle et Paméla.

 

Or dans la VO, elle dit autre chose, et ce qu'elle dit est même à l'opposé de ce que dit Sabrina dans la VF. Dans la VO, Madoka est plutôt exaspérée par le Kyosuke décidé et déterminé et nous fait comprendre qu'elle aime le Kyosuke indécis, chose que le manga confirme. Madoka aime le Kyosuke indécis parce qu'elle sait que son indécision n'est autre qu'une forme de délicatesse qui fait qu'il n'aime pas heurter les sentiments des autres quitte à sacrifier ses propres sentiments. Dans l'épisode 25, c'est cette délicatesse que Kyosuke a effacée quand il s'est hypnotisé et il est devenu, de ce fait, un personnage égocentrique, un tombeur sans scrupules qui fait de la peine à Hikaru et qui ne se gêne pas à draguer Madoka ouvertement. Dans cet épisode, Kyosuke devient tout ce que le vrai Kyosuke n'est pas et Madoka n'aime pas du tout ce nouveau personnage.    

 

Je ne vais pas citer tous les passages, mais des différences comme celles-ci changent le sens de l'histoire et la perception que nous avons des personnages. Sans compter les épisodes où la VF ne reprend pas les phrases cultes échangées entre Kyosuke et Madoka comme celle de l'épisode 36: "Je veux constituer mes souvenirs petit à petit" qui a été remplacée dans la VF par "Tu veux m'aider? si ça t'ennuie pas, tu pourrais m'aider à répéter mon rôle".

 

C'est en constatant toutes ces différences que j'ai cessé de regarder la VF. Mais bon ce n'est pas vraiment la faute aux traducteurs français. Si j'ai bien compris, la version française, Max et Compagnie a été traduite à partir de la version italienne, d'où les prénoms Johnny, Sabrina, Manuella, Aldo, Lucile...


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#20 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    83
  • 4 196 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 31 juillet 2013 - 15h58

Et puis tout doublage se doit de respecter plus le rythme parlé que le sens même, c pour ca qu'un doublage quel qu'il soit nuit a l'intégrité de l'oeuvre. A commencer par les films au ciné.
I'm looking for the red straw hat...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns