Aller au contenu


Photo

Anime - Episode 7 - Les potins


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 16 mai 2005 - 08h07

Episode 7 : Les potins / La vie secrète de Madoka

Cet épisode nous éclaire sur la personnalité de Madoka.
- elle sait boire de l'alcool (au Japon, on n'est censé boire de l'alcool qu'après 20 ans)
- elle est restée vierge (détail qui nous est donné par les personnes que rencontrent Kyosuke et Madoka, à noter que la version non censurée est plus claire)
- elle n'est pas une fille facile, Kyosuke est sur le point de l'embrasser et il s'en prend une (ah, les fameuses gifles d'Ayukawa, là c'est la 2ème)
- elle tient à Kyosuke car sinon elle ne serait pas aussi perturbée. Master est surpris de la voir aussi distraite (se trompe de commande) et maladroite (se blesse).
- elle tente de faire le premier pas en allant voir Kyosuke
- quand elle voit Kyosuke avec Hikaru, elle sent qu'elle n'a pas sa place et s'en va, mais elle le fait assez calmement, dirais-je froidement.
- malgré l'explication bancale de Kyosuke, elle lui pardonne donc c'est qu'elle était déjà prête à lui pardonner
- le fameux katsu sandwich va sceller leur réconciliation (ce qui plus tard amha, va la pousser à vouloir faire la course au katsu sand avec lui, voir épisode 10)

Bien sûr, toutes ces affirmations sont mon opinion personnelle et ne sont pas forcément objectives.

pika,
Attrapez-les tous !!

#2 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 16 mai 2005 - 20h03

QUOTE (pika-chu @ 16 May 2005 09:07)
- elle est restée vierge (détail qui nous est donné par les personnes que rencontrent Kyosuke et Madoka, à noter que la version non censurée est plus claire)

Justement non, rien n'est affirmé. L'homme devant le bar laisse entendre que Madoka “n'a pas l'habitude d'être en couple’’. La remarque peut s'interpréter de deux façons : Madoka est seule dans le sens “avec personne’’ et ou dans le sens “a des relations avec des hommes sans s'attacher à aucun d'eux (et sans savoir jusqu'où vont ces relations)’’. Bien sûr, le spectateur privilégie la première idée mais ne peut écarter définitivement la deuxième. C'est comme pour la gifle elle-même où l'on ne peut pas rejeter la possibilité qu'elle éconduit Kyôsuke par manque de sentiment. Ce doute systématiquement et très habilement maintenu par les auteurs est la base du suspense de KOR.

JérômeActarus
JérômeActarus

#3 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 16 mai 2005 - 20h23

Je suis du même avis que Jérôme (comme souvent d'ailleurs wink.gif )
L'intérêt de cet épisode vient du fait qu'on croit en apprendre plus sur Madoka. Mais en fait on s'aperçoit à la fin de l'épisode qu'on n'en sait pas plus qu'au début. Le couple que rencontrent Kyosuke et Madoka à l'entrée de la discothèque interpellent Madoka et quand ils s'aperçoivent qu'elle n'a pas l'air de vouloir réagir à leur piques, ils décident de continuer. C'est d'ailleurs ça qui est troublant. Se sont-ils laissé emportés par le jeu pour "tester" les limites de Madoka et la faire réagir? C'est ce qu'on penser mais comme Madoka ne se défend pas et ne se justifie pas on n'a pas de preuve matérielle. Kyosuke est dans le même cas mais il finit par faire confiance à Madoka.

En fin de compte, cet épisode ne nous apprend rien sur le passé de Madoka. Tout ce qui l'entoure n'est que rumeurs. C'est aussi probablement à cause de ça qu'elle est considérée comme une "furyo" par toute l'école. Du coup, il y a 2 cas de figure:
1/ Soit on choisit de faire confiance à Madoka (comme Kyosuke)
2/ Soit on prête un tant soit peu d'attention aux rumeurs et on se comporte alors comme les camarades de classe de Madoka.

Moi j'ai déjà choisi et on aurez deviné ma réponse wink.gif
Smells like KOR spirit

#4 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 18 mai 2005 - 09h02

Merci Chibi de partager mon avis et désolé de répondre à ton post pour y mettre une… sad.gif contradiction.

Je ne pense pas que Kyôsuke fasse véritablement "confiance" à Madoka. Premièrement parce Madoka ne dément rien. D'ailleurs elle n'a pas à le faire. Démentir la rumeur c'est lui accorder de l'importance. Deuxièmement parce que – malheureusement – Kyôsuke attache de l'importance aux rumeurs, comme on a pu le voir dans l'épisode précédent à propos de celle qui prétend qu'elle réussit aux examens sans travailler. Dehors, ivre, Kyôsuke fait la gaffe de remettre sur le tapis ce qu'a affirmé l'homme devant le bar, de dire tout haut ce qu'il aurait dû garder pour lui. Voyant qu'il vient de blesser Madoka, il se ravise aussitôt. Ses excuses immédiates ne réparent rien. On l'a vu dans les épisodes précédents : Madoka n'aime pas les excuses. Pire encore, le geste de Kyôsuke à la fois prétentieux et légèrement imposant (ses mains entourant son coup) pour l'embrasser va à contrario de ses excuses. On aurait pu penser que Madoka se serait laisser convaincre par ces belles paroles de remords mais c'est l'effet inverse qui se produit. Elle n'est pas du genre à se laisser séduire par celui qui lui dit ce qu'elle a envie d'entendre. Elle ne veut pas que Kyôsuke lui dise qu'il ne la voit pas comme une fille facile, elle veut qu'il le pense, elle veut qu'il en soit persuadé et elle veut qu'il agisse en fonction. Ce qu'il n'a pas fait, résultat : une baffe méritée tongue.gif .

JérômeActarus

JérômeActarus

#5 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 18 mai 2005 - 21h03

Pas grand grave Jérôme, j't'aime bien quand même laugh.gif

QUOTE
Je ne pense pas que Kyôsuke fasse véritablement "confiance" à Madoka. Premièrement parce Madoka ne dément rien. D'ailleurs elle n'a pas à le faire. Démentir la rumeur c'est lui accorder de l'importance.

Lorsque Kyosuke a voulu se justifier auprès de Madoka sur le fait que Hikaru a passé la nuit chez lui, elle lui a fait comprendre que cette affaire ne la regarde pas. Madoka n'est pas du genre à se mêler de ce qui ne la regarde pas et elle n'aime pas qu'on se mêle de ses affaires. C'est pour cette raison qu'elle ne dément pas la rumeur. Elle se moque aussi de ce que pensent d'elle les autres (Cf. épisode sur les ovnis) Mais je pense aussi que c'est pour "tester" Kyosuke. Est-ce qu'il est comme les autres pour croire aux rumeurs ou est-il vraiment différent? Souvenons-nous de ce qu'à dit Kyosuke au prof de gym au sujet de Hikaru (1er épisode). D'ailleurs, elle a eu l'air peinée quand Kyosuke a fait allusion à ce qu'à dit l'homme à l'entrée de la discothèque. Je prend ça comme une déception de la part de Madoka vis-à-vis de Kyosuke.

QUOTE
Deuxièmement parce que – malheureusement – Kyôsuke attache de l'importance aux rumeurs, comme on a pu le voir dans l'épisode précédent à propos de celle qui prétend qu'elle réussit aux examens sans travailler.

Je reviens encore au 1er épisode où Kyosuke a mis en doute les rumeurs de "furyo" de Madoka et Hikaru. Je pense que si Kyosuke a cru que Madoka réussissait ses exam sans réviser, c'est qu'il la plaçait sur une sorte de piedestal. Elle est belle, grâcieuse (Cf. cours de gym), ... Tout semble inné chez elle. Il se dit que réussir ses exam sans réviser ce n'est rien par rapport à tous ses dons. Mais là ce n'est qu'un avis personnel smile.gif
Smells like KOR spirit

#6 JérômeActarus

JérômeActarus

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 344 messages
  • Genre:

Posté 19 mai 2005 - 13h16

QUOTE
Je prend ça comme une déception de la part de Madoka vis-à-vis de Kyosuke.
...et malheuresement pour Madoka ce ne sera pas la dernière

QUOTE
Mais je pense aussi que c'est pour "tester" Kyosuke.

Effectivement, contrairement à Hikaru, les sentiments que Madoka a envers Kyôsuke n'empêchent pas la méfiance. Madoka se demande qui est véritablement celui qu'elle aime alors que son amie se fait ses réponses toutes seules. Madoka préfère se baser sur la "vérité du terrain".

QUOTE
Madoka n'est pas du genre à se mêler de ce qui ne la regarde pas et elle n'aime pas qu'on se mêle de ses affaires.

Madoka n'aime pas qu'on se mêle de sa vie ; et en toute logique ne va donc pas se mêler de celle des autres. Mais elle reste néanmoins curieuse de ce qu'il se passe et de ce qu'il ne se passe pas entre Kyôsuke et Hikaru. Dans l'épisode 5, l'alcool la rend indiscrète et lui fait poser à Kyôsuke la question sur ses sentiments pour Hikaru.

JérômeActarus
JérômeActarus

#7 pika-chu

pika-chu

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    1
  • 2 744 messages
  • Genre:

Posté 21 mai 2005 - 09h05

Cet épisode est adapté du chapitre "Alcool Blues" du manga.

A mon avis, Kyosuke s'en prend une, non pas vraiment à cause de ses paroles, mais parce qu'il essaie d'embrasser Madoka (scène très courte dans l'anime, mais plus explicite dans le manga). Madoka juge Kyosuke plus sur ses actes que sur ses paroles.

La version animée est superbe grâce aux musiques.
La BGM qui accompagne la scène autour de la fontaine est sublime et rend cette scène mémorable (n'existe pas dans le manga).

pika,
Attrapez-les tous !!

#8 Mathieu

Mathieu

    Fan habitué

  • Membres
  • Pip
  • Réputation
    0
  • 48 messages

Posté 21 mai 2005 - 12h02

QUOTE (pika-chu @ 21 May 2005 10:05)
Cet épisode est adapté du chapitre "Alcool Blues" du manga.

A mon avis, Kyosuke s'en prend une, non pas vraiment à cause de ses paroles, mais parce qu'il essaie d'embrasser Madoka (scène très courte dans l'anime, mais plus explicite dans le manga). Madoka juge Kyosuke plus sur ses actes que sur ses paroles.

La version animée est superbe grâce aux musiques.
La BGM qui accompagne la scène autour de la fontaine est sublime et rend cette scène mémorable (n'existe pas dans le manga).

pika,


je pense au contraire que c'est un effet combine de ce que pense kyosuke et de son geste. Il est alle trop vite et a tente une approche un peu trop rapide avec elle. l'autre facon de comprendre le geste de Madoka, est de dire Kyosuke que ce n'est pas une fille facile et que ce n'est pas comme cela qu'il arrivera a la conquerir. Un peu de patience tout de meme. Par contre je rejoins une des idees developpees dans les differents messages, elle ne lui fait pas encore entierement confiance.

Il y a un point qui me chagrine dans cet episode, c'est la reaction de Madoka lorsque Kyosuke a reagi aux ellucubrations de nos elements perturbateurs. Elle aurait tres bien pu lui dire de se taire, mais au lieu de cela elle a eu une reaction de fuite (ce qui est surprenant). Donc comment interpreter cela, Elle commence a avoir des sentiments pour lui et tente de ne pas trop l'exposer aux problemes eventuels generes par son passe. Avouez quand meme que ce genre de reactions est surprenant de la part de Madoka.

@+

Mathieu

#9 jacki

jacki

    Fan accompli

  • Membres
  • PipPipPip
  • Réputation
    0
  • 104 messages
  • Genre:

Posté 06 février 2013 - 21h41

QUOTE (pika-chu @ 16 May 2005 09:07) - elle est restée vierge (détail qui nous est donné par les personnes que rencontrent Kyosuke et Madoka, à noter que la version non censurée est plus claire)


Justement non, rien n'est affirmé. L'homme devant le bar laisse entendre que Madoka “n'a pas l'habitude d'être en couple’’. La remarque peut s'interpréter de deux façons : Madoka est seule dans le sens “avec personne’’ et ou dans le sens “a des relations avec des hommes sans s'attacher à aucun d'eux (et sans savoir jusqu'où vont ces relations)’’. Bien sûr, le spectateur privilégie la première idée mais ne peut écarter définitivement la deuxième. C'est comme pour la gifle elle-même où l'on ne peut pas rejeter la possibilité qu'elle éconduit Kyôsuke par manque de sentiment. Ce doute systématiquement et très habilement maintenu par les auteurs est la base du suspense de KOR.

JérômeActarus

 

Voila bien lontemps que je n'avais pas posté.

Ce qui fait que je remonte un poste vieux de 2005 ::smile::

 

Bien, je ne suis pas d'accord avec Jerome, mais suis plus d'avis de pika.chu. Je pense que Madoka est resté vierge et l'épisode nous le laisse penser. Non seulement la rencontre avec les 2 dans l'escalier nous l'explique, le garcon dit qu'il est sidéré de voir Madoka en couple et qu'elle etait réputé pour ne laisser aucun garcon l'approcher (d'ou le fait qu'il soit étonné de la voir en compagnie d'un garcon). Ce qui veut dire qu'aucun garcon n'a reussi a la séduire ni meme l'approcher (et ce n'est pas la seule fois qu'on dit ca d'elle) et qu'on ne l'a jamais vu en compagnie d'un homme. Ce qui peut etre aussi ambigue c'est que le garcon dit aussi a Kyosuke que Madoka va lui apprendre beaucoup de chose (sur le sexe en sous-entendu), mais il est clair qu'il dit ca par intuition car ayant une réputation de délinquante on se dit que Madoka doit connaitre beaucoup de chose



#10 Kif

Kif

    Super Fan de KOR

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    0
  • 272 messages
  • Genre:
  • Localisation:Nivelles (Belgique)

Posté 06 février 2013 - 22h24

Mon avis est que nous sommes d'un romantisme incurable. Et que nous aimerions donc tous, ou presque, croire que Madoka soit encore "pure"
 
Mais je rejoins également JérômeActarus concernant :

Ce doute systématiquement et très habilement maintenu par les auteurs est la base du suspense de KOR.



#11 jacki

jacki

    Fan accompli

  • Membres
  • PipPipPip
  • Réputation
    0
  • 104 messages
  • Genre:

Posté 07 février 2013 - 11h11

Désolé mais ce n'est que aussi mon avis, mais je persiste a croire qu'elle est encore vierge lorsqu'elle rencontre Kyosuke dans les escaliers. Le doute est de mise lorsqu'on entend certaines reactions, mias tout de suite apres des éléments nous permettent de ne plus douter, comme si l'auteur avait voulu qu'il est un doute sur sa pureté mais donne de petits indices qui dit le contriare.

Je m'explique, dans un épisode lorsque Kyosuke re rend chez Komatsu (ils sont tous les 3, Kyosuke, Hatta et Komatsu dans sa chambre), Komatsu dit a Kyosuke d'éloigner Hikaru de Madoka car celle-ci a mauvaise reputation et serai impliqué dans des histoires louches. Hatta fait la remarque que sont sont des histoires malsaines et montrant les affiches tres sexy dans la chambre, donc on peut supposer penser que Madoka serai liés a des histoires sexuelles, mais tout de suite Komatsu lui dit qu'il n'est pas si malsain que ca et la on peut comprendre qu'il ne faisait pas allusion a ca.

 

De meme dans un épisode celui ou Madoka doit partir aux US, un loubard dit a Yusaku que ce serai bien que Madoka aille se faire dépuceler la-bas ainsi ils pourraient s'amuser avec elle a son retour. Cela implique que le gars bien que connaissant la réputation de délinquante de Madoka sait qu'elle est vierge. Ce qui signifie a mon avis que beaucoup ont essayé de la séduire mais s 'y sont cassés les dents. Cela peut contribuer aussi au fait qu'elle soit respectée et admirer des garcons on le voit dans l'épisode ou Kurumi est enlevée. On se demande se qu'elle a bien pu faire pour forcer le respect des gars. Mais une fille belle sachant se battre et resistant a toute seduction force le respect, car on a l'espoir qu'un jour celle-ci nous appartienne.

 

Voila c'est ma vision de la chose.



#12 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 02 mars 2013 - 17h16

Si ça peut vous rassurer, dans le roman Shin KOR I, Madoka admet vivre sa première fois avec Kyosuke. Voici le passage:
 

 

Madoka: Idiot, ne fais pas cette tête là. Tu ne vois pas que même Madoka Ayukawa a le trac.

 

Kyosuke: Quoi?

 

Madoka: Tu sais, c'est la première fois.

 

(Shin KOR I, p 25)


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#13 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    210
  • 3 709 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 22 mai 2013 - 09h41

Salut à tous et à toutes ! Voici mes commentaires sur ce 7ème épisode.

 

Tout le monde l'aura compris, le thème principal de cet épisode est la rumeur ou le passé de Madoka.

 

Le premier point important est le moment où Komatsu parle de la "copine" de Kyosuke. Ce dernier pense immédiatement et sans équivoque à Madoka alors qu'il parlait d'Hikaru ! Kyosuke tente d'expliquer qu'Hikaru n'est pas vraiment sa copine mais les apparences sont contre lui. En fait, pour Komatsu, Hikaru n'est pas une fille fréquentable car elle traîne avec Madoka la "furyo".

 

Kyosuke perdu dans ses pensées se retrouve "par hasard" devant la maison de Madoka. Cet événement se traduit en fait par sa volonté de connaître la vérité sur elle.

 

Vient le "passage de la fontaine". C'est vraiment une scène magnifique tant sur le plan de la mise en scène que de la musique (B1 taking a walk around a fountain). On peut se demander comment Hikaru/Yûsaku et Madoka/Kysouke font pour se croiser sans se voir ! 

 

Deux possibilités pour expliquer cette scène :

 

- La facilité scénaristique : ils ne peuvent pas se voir car ils ne vont pas dans la même direction. La rencontre entre Hikaru et Kyosuke en début d'épisode mettrait fin à toute avancée narrative avec Madoka.

 

- Le "destin" : Hikaru et Kyosuke n'ont pas d'avenir ensemble sinon ils n'auraient pas pu se croiser sans se voir ! La fontaine agissant comme un carrefour où deux routes différentes se distinguent. De là à dire qu'Hikaru doit finir avec Yûsaku est une interprétation dans laquelle je ne me lancerai pas.

 

Kyosuke suit finalement Madoka jusque dans un bar où elle a semble t-il ses habitudes. L'hostilité du couple rencontré à l'entrée à l'égard de Madoka est flagrante de même que les préjugés désobligeants sur elle. La virginité de Madoka n'a jamais été mise en question pour moi. Kyosuke défend Madoka de tout son être même si en fin de compte il n'a aucune preuve réelle. Il laisse parler son cœur et Madoka apprécie ses paroles.

 

Pourquoi Madoka s'enfuit-elle alors ? Tout simplement car elle sait garder son sang-froid et qu'elle ne veut pas impliquer Kysouke dans une bagarre inutile où il pourrait être blessé. D'ailleurs Madoka n'a pas à répliquer, vérité ou non, car les apparences sont contre elle et les mots n'y changeraient rien.

 

Après deux cocktails arrosés, Kyosuke est saoul ce qui prouve qu'il n'a pas l'habitude de boire de l'alcool. Ce qui est tout à fait normal à son âge ! Pour ma part, je le trouve tout à fait lucide. L'alcool lui permet de se désinhiber car il n'aurait jamais tenté d'embrasser Madoka en temps normal. Pourquoi ? Parce qu'il a de véritables valeurs morales et attache de l'importance à ce qui est "bien" et ce qui est "mal". Il a certes envie de l'embrasser parce qu'il l'aime mais il n'a pas envie de lui voler ce baiser.

 

Madoka gifle Kyosuke pour son bien. C'est sa manière à elle de lui remettre les idées en place. Je n'y vois pas un geste violent destiné à le punir. Dans ce cas-là elle lui aurait donné un coup de poing ou un coup de pied bien placé ! Elle n'est pas contre ce baiser mais il est trop brutal et le moment est mal choisi. Cela ne ferait que confirmer les rumeurs qui courent sur elle d'autant qu'elle a bien compris que Kyosuke n'était pas dans son état normal. C'est plutôt pour dire "ne fait pas quelque chose d'aussi important (càd un premier baiser) sur le coup d'une impulsion car tu pourrais le regretter".

 

Petite parenthèse culturelle. J'ai appris qu'au Japon le contact physique entre les personnes est quasiment inexistant dans la vie courante. Ils ne se serrent pas la main ni ne se font de bises comme par chez nous. Le baiser est même considéré comme faisant partie de l'acte sexuel !

 

On peut d'ailleurs se demander comment Kyosuke fait pour rentrer chez lui. Est-ce que c'est Madoka qui le raccompagne ? Ou bien la baffe lui a suffisamment rendu ses esprits pour rentrer tout seul (pas de Pouvoir dans son état) ?

 

Kyosuke tente de s'excuser mais Komatsu le traîne de force et Hikaru lui saute dans les bras devant tout le monde. Madoka est troublée, elle commet imper sur imper à l'Abcb ce qui n'est pas dans ses habitudes. Elle dit même à voix haute que "ce n'était qu'une tentative ratée". Je comprends par là qu'elle aurait bien aimée que Kyosuke l'embrasse ! Master joue le rôle d'un père pour elle en lui disant que c'est le propre de la jeunesse que de commettre des erreurs.

 

Kyosuke et Madoka repensent en même temps à leurs erreurs. La tentative de baiser pour l'un et le "passage du banc" pour l'autre. A noter la différence de narration : Kyosuke "pense" à haute voix que Madoka a voulu lui montrer qu'elle n'était pas une fille facile. Tandis que Madoka joue du saxophone. Un peu comme si la musique était la mélodie de son cœur. Le son triste du saxophone correspondant parfaitement à ses émotions.

 

S'en suit la "bataille" pour le cut-sand véritable trésor de guerre et le comique de répétition avec l'intervention à l'identique de Komatsu et d'Hikaru.

 

Finalement, Kyosuke se retrouve sur le toit avec Hikaru qui lui donne la béquée tel un oisillon ou un nouveau né ! Madoka arrive et prend la fuite comme à son habitude (sa phrase fréquente "betsuni" que l'on peut traduire par cela n'a pas d'importance ou je m'en fiche signifiant vraiment le contraire).

 

Mais Kyosuke ne veut pas que les choses en reste là. Il berne Hikaru avec un mensonge grossier qui la fait passer pour une attardée mentale et reste plantée là jusqu'à la fin de l'épisode ! Je trouve quand même la ficelle un peu grosse et cela dévalorise et décrédibilise complément le personnage d'Hikaru ! L'effet comique est là, mais il faut vraiment prendre la scène au 10 000 ème degrés !

 

Plus important, Kyosuke arrive à s'expliquer avec Madoka en lui disant qu'il s'est laissé emporter par l'alcool. Le message passe très bien puisqu'elle lui répond que c'est la même chose qui s'est passé pour elle avec le banc. On voit sa réaction de soulagement immédiate par le retour de son appétit !

 

Voilà j'arrête là pour aujourd’hui, à la prochaine fois ;)



#14 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 18 février 2014 - 00h24

Episode 07 :

La Vie privée de Madoka ?!

La couleur d’un baiser éclair.

 

Théorie

 

 

tz8p.jpg

 

 

Je commencerai cet épisode par une petite parenthèse théorique nous aidant à appréhender la dimension psychologique de ce très bel épisode très riche en symboles.

 

 

Selon le psychanalyste, Carl Gustav Jung, l’être humain perçoit les choses à travers deux fonctions différentes : Les Sensations et l’Intuition. Il prend ensuite ses décisions sur la base de deux autres fonctions : La Pensée et le Sentiment.

 

Que signifient ces fonctions ? Je vais tenter de donner une petite synthèse de tout ce que j’ai pu comprendre de ces différentes fonctions à travers mes différentes lectures en la matière (psychanalyse, philosophie, spiritualité, mythologie...)

 

Les Sensations (représentées par l’élément Terre dont l’énergie est féminine): Les sensations nous permettent de percevoir les choses de façon immédiate perçues par nos 5 sens. Par nos sensations, nous percevons tout ce qui est visible et apparent. Les sensations (la Terre) apportent la stabilité, la gravité et l’enracinement mais si elles ne sont pas complétées par l’Intuition, elles nous laissent superficiels et terre à terre, incapable d’aller au-delà de l’apparent, incapable de ressentir profondément les choses. Aussi, les sensations nous laissent fragiles et vulnérables car elles nous rendent sensibles au froid, à la douleur… c’est pour cette raison qu’elles nous poussent à rechercher tout ce qui procure le confort matériel et des sensations agréables. Aussi, les sensations nous permettent de goûter aux plaisirs et de connaitre les jouissances matérielles de la vie. Les sensations sont la cause de notre attachement à la matière. Les individus dominés par les sensations sont souvent matérialistes et ont un penchant pour les plaisirs des sens.

 

En mythologie, l’élément Terre est représenté par les lutins ou les nains, des êtres vivant sous terre.

 

 

fhxw.png

 

 

L’intuition (représentée par l’élément Feu dont l’énergie est masculine): L’intuition est notre fonction qui nous permet de nous libérer de nos sensations superficielles. Elle nous élève de la terre, nous purifie et nous approfondit. Elle nous pousse à aller plus haut et à rechercher le sens des choses, le sens de la vie. Le feu purificateur de l’intuition nous purifie des désirs de nos sens ; il nous permet de dépasser nos sensations, de filtrer les choses et de nos concentrer sur l’essentiel. L’intuition est la fonction qui nous permet de percevoir l’invisible et l’immatériel. L’Intuition aime la contemplation, la transcendance, l’imagination et la créativité. Elle parle en symboles et en métaphores

 

L’Intuition est notre foi et notre confiance en soi qui nous permet de nous détacher de la matière. L’intuition se manifeste par une voix intérieure qui nous vient du profond de l’être. Elle reflète les désirs profonds de l’âme (à ne pas confondre avec les désirs superficiels du corps qui restent un simple besoin de sensations). L’Intuition est, comme dirait Baudelaire, l’imaginaire qui nous élève et qui nous libère de la prison des instincts (je paraphrase un peu maladroitement). L’intuition nous purifie des désirs matériels et nous pousse à aller plus haut. Elle est notre passion pour les valeurs véritables et essentielles. L’intuition nous donne un sens à la vie et nous rend plus digne, plus profonds, plus spirituels, plus passionnés et plus déterminés à concrétiser nos rêves et nos objectifs.

 

En mythologie, l’élément feu est représenté par les salamandres, des espèces vivant dans le feu et qui symbolisent la foi qui ne peut être détruite.

 

peu6.jpg

 

 

La pensée (représentée par l’élément Air dont l’énergie est masculine): Elle représente notre intellect qui nous procure le raisonnement logique, analytique et rationnel. Elle s’attache à la raison et à la logique. Elle est objective, cartésienne, impersonnelle et distante. L’individu dominé par la fonction Pensée est souvent calme et réservé. Flegmatique, il peut se montrer froid et distant, voire cynique et orgueilleux. Il est souvent inaccessible et insaisissable. Il est en quête de vérité, de justice et de perfection. Il est si attaché à ses modèles et constructions mentales qu’il reste rigide et inflexible dans ses jugements. Il manque d’empathie et de souplesse dans ses relations humaines. Il reste détaché et impersonnel.

 

En mythologie, l’élément Air est représenté par les sylphes, des créatures célestes intelligentes mais hautaines.

 

 

wtnv.png

 

 

Ainsi, la Pensée dénuée d’intuition ou d’imagination reste froide et inhumaine. C’est encore une fois à travers l’Intuition que la Pensée se transforme en Esprit. Elle devient idéal, inspiration et imagination, ce que les romantiques considèrent comme la faculté suprême de l’intellect. En effet, combiné à la fonction relativement plus féminine qu’est l’Intuition que l’air devient Inspiration au lieu de Raison pure ou Logique. L’air devient royaume d’idées et de possibilités :

 

htm1.png

 

“By reason and logic we die hourly, by imagination we live!” - W.B. Yeats

 

 

 

L’air devient ainsi plus riche, plus vivant, plus subtil… mais il reste tout de même immatériel et insaisissable. Il a besoin de se concrétiser, d’où l’importance de la fonction Sentiment qui permet à l’Esprit de se réaliser. 

 

 

Le sentiment (représenté par l’élément Eau dont l’énergie est féminine) : Le Sentiment est notre fonction qui nous permet de nous libérer de nos modèles et constructions mentales. Il est beaucoup moins rigide et n’attache pas beaucoup d’importance aux règles. Il s’attache plutôt aux valeurs humaines, aux relations humaines et surtout à l’harmonie. Le sentiment est une forme d’intuition féminine qui sait voir ce qui est important sans se conditionner par les règles et principes théoriques. Le sentiment permet de reconnaitre les valeurs de façon intuitive et spontanée. Aussi, le sentiment nous permet de lâcher prise, de nous laisser aller à écouter notre cœur et de nous libérer du perfectionnisme imposé par la fonction mentale de la Pensée. Le sentiment est notre flexibilité et adaptabilité à la réalité. Le sentiment se traduit par notre chaleur humaine. Il nous libère des modèles rigides et nous facilite le contact humain. Le sentiment est notre empathie, notre fluidité et flexibilité (élément eau). L’individu dominé par la fonction sentiment est clément et chaleureux. Il est en quête d’harmonie.

 

En mythologie, l’élément Eau est représenté par les Ondines, des créatures de l’eau, chaleureuses et aimantes.

 

7n81.jpg

 

 

Pour résumer, si les Sensations ont besoin de voir, de toucher, l’Intuition sait percevoir sans voir ni toucher (insight). L’intuition n’est pas conditionnée par la matière.

 

De même, si la Pensée a besoin de concepts, de règles ou de principes théoriques pour analyser, le Sentiment sait ressentir sans modèles théoriques. Le Sentiment n’est pas conditionné par la théorie ou l’idéologie.

 

Ainsi, les Sensations et la Pensée sont les fonctions de la « machine humaine » (corps et mental). Elles sont indispensables ; mais si elles ne sont pas approfondies par les fonctions plus intuitives de l’Intuition et le Sentiment, elles nous laissent superficiels, impersonnels et dissociés. Les sensations (Terre) sans l’Intuition nous affaiblissent et nous laissent mous, sensuels, superficiels et charnels. La Pensée (Ciel) sans le Sentiment, nous laisse insensibles, impersonnels, théoriques, détachés, voire orgueilleux et cyniques.

 

L’harmonie se fait à travers un équilibre parfait des pôles extrêmes de la Sensation et de la Pensée. C’est l’union parfaite entre Eros et Logos. Le mariage des sensations (Eros) et de la logique (Logos), de la Beauté et de la Vérité. Les deux pôles étant opposés, ils se neutralisent mutuellement et libèrent l’individu des extrêmes. L’union se fera grâce aux fonctions intuitives complémentaires étant l’Intuition et le Sentiment qui permettent cette harmonie. Ils sont le Feu et l’Eau qui permettent le contact entre Ciel et Terre. L’intuition (le feu) nous élève de la Terre et nous pousse vers le haut à rechercher le sens et l’essence des choses (Elle nous rend plus dignes et plus confiants). Le sentiment (eau) nous fait descendre du Ciel et nous fait baisser nos standards trop rigides ou trop théoriques (le sentiment nous rend plus humbles et plus humains). Ainsi, l’Intuition et le Sentiment sont les fonctions qui nous libèrent des extrêmes corps/mental et nous relient à notre centre, à notre âme (notre cœur). L’Intuition et le Sentiments sont les fonctions qui nous approfondissent et nous relient à des valeurs plus spirituelles et plus humaines.

 

Les deux fonctions Intuition/Sentiment nous ramènent ainsi à notre centre (notre cœur). Elles se complètent pour nous permettre de trouver le juste équilibre entre Ciel et Terre où l’être humain est en harmonie avec lui-même. Il est ni trop bas ni trop élevé. Plus on descend plus on faiblit, on s’attache à la matière et on perd le sens de la vie, on perd l’esprit et on se noie dans les sensations. Plus on monte plus on devient exigeant, voire orgueilleux. On s’attache à la théorie et on perd notre sensibilité, nos émotions, notre capacité à nous émouvoir et nous émerveiller. L’idéal est de rester entre Ciel et Terre où l’on est à la fois sensibles, dignes, profonds, spirituels, modestes, capables ainsi de profonds sentiments. C’est finalement entre Ciel et Terre que l’on est vivant.

 

Après ce petit cours sur les « éléments », je propose de revenir à l’essentiel de cette réflexion : l’analyse de l’épisode qui fait appel à toutes ces différentes fonctions.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#15 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 18 février 2014 - 00h35

Episode 07 :

La Vie privée de Madoka ?!

La couleur d’un baiser éclair.

 

L’analyse

 

 

L’épisode s’ouvre sur Kurumi qui maltraite notre pauvre Jingoro. Elle s’amuse à le laver, à l’embellir. Elle est un peu la Société qui force la Nature et impose son modèle culturel et ses artifices. C’est encore une fois la matérialité qui s’écrase sur nous et s’impose à nous.

 

 

r4yq.png

 

 

En parlant de matérialité, devinez qui sonne à la porte ? Hikaru, notre représentatrice par excellence de la vie matérielle.

 

Déterminée, enthousiaste, passionnée, Hikaru fait penser au feu de la passion qui nous motive et qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même, c’est l’oiseau qui prend son envol et qui se laisse emporter par le pur élan de son cœur…mais…face à Yusaku, c’est un autre visage qu’elle montre, un visage bien plus calculateur, dominé bien plus par un mental réfléchi que par un cœur spontané : Hikaru ne cache pas son jeu ; Yusaku doit s’assurer qu’il a suffisamment d’argent ?!!!

 

Qu’en est-t-il de Kyosuke ? Tout comme Jingoro, notre héro est encore une fois noyé dans un bain de sensations, proposé cette fois-ci par ses deux amateurs de copains qui ne savent voir plus loin que leurs pulsions immédiates (pour ne pas dire autre chose).

 

 

fcvv.jpg

 

 

Kyosuke, encore très vulnérable, prend au mot tout ce qu’on lui dit et se laisse facilement avoir au point où il ne sait plus quoi penser de Madoka. Kyosuke ne sait plus comment faire face aux rumeurs qui courent sur sa bienaimée. Doit-il y croire ? C’est là où l’on voit un Kyosuke encore détourné de lui-même puisqu’il se laisse facilement avoir par les apparences. Son intuition, comme nous l’avons vu au début de cet épisode à travers le mauvais traitement subit sur Jingoro, est encore mise à mal. Kyosuke est tellement distrait par les images du monde extérieur, tellement impressionné par les apparences, qu’il est incapable de se concentrer sur ses objectifs. Une idée merveilleusement illustrée par la scène de la fontaine.

 

 

0uya.jpg

 

 

Kyosuke, trop préoccupé par ses soucis, a beaucoup de mal à se concentrer sur ses objectifs. Il se pose beaucoup trop de questions ; il ne sait pas avancer d’un pas ferme et claire. Il est beaucoup trop mou. Dans son hésitation, il a failli croiser Hikaru qui venait en sens inverse. Heureusement pour lui, il s’est ressaisit au bon moment.

 

Madoka, quant à elle, est plus que déterminée. Rien ne la perturbe ou la détourne de ses objectifs. Elle avance d’un pas assuré. Elle ne revient pas en arrière. Elle est si concentrée sur son chemin qu’elle ne remarque même pas la déviation de Kyosuke. Madoka est beaucoup trop aérienne pour Kyosuke qui est beaucoup trop sensitif, trop vulnérable, trop terrien. Kyosuke a besoin de gagner confiance en lui. Quant à Madoka, elle devrait montrer plus d’empathie.

 

Mais…l’empathie, n’est-elle pas cette eau qui coule de la fontaine et qui rapproche nos amis sur ce font harmonieux de My Little Girl (si je ne me trompe), un air qui chante justement la féminité de Madoka.          

 

 

esw8.png

 

 

La scène suivante revient sur le caractère très aérien et très masculin de Madoka. Madoka est complètement détachée dans cette scène. Elle ne se laisse impressionner par personne. Elle reste de marbre face aux provocations des clients. Elle se montre presque cynique, se moquant presque des réactions « puériles » de Kyosuke. Mais est-ce de l’enfantillage que de défendre ses principes et son honneur ? Est-ce être un gamin de se montrer sensible aux accusations injustes de ces gens de mauvaises foi ? Madoka est beaucoup trop froide, trop détachée. Elle ne se laisse pas ramollir. Même l’alcool n’a aucun effet sur elle. Madoka n’est clairement pas sensitive face à l’élan beaucoup plus vivant et plus passionné de Kyosuke.

 

En effet, Kyosuke réagit enfin et montre plus d’assurance, plus de confiance et même plus de clairvoyance qui le fera entrevoir pendant un instant l’âme sensible de Madoka... Kyosuke va même toucher le cœur de Madoka... Kyosuke réussit pour un court instant à réveiller la sensibilité de Madoka dans cette merveilleuse scène du baiser presque échangé. Kyosuke aura le courage de dire ses sentiments, Madoka se laissera adoucir pour un court instant mais… peut être sa peur de fléchir, ou sa peur de perdre les pédales, la fera vite réagir. Madoka n’est pas encore prête à se laisser aller. Elle préfère garder le contrôle de la situation.

 

Le lendemain, Kyosuke redevient petit garçon face à une Madoka plus froide et plus distante que jamais. Kyosuke retombe dans l’immaturité, exprimée par une idée de prison, une prison de sensation. A la simple mention de Hikaru par Komatsu, Kyosuke est pris de panique. Il a peur de son ombre. Kyosuke est clairement prisonnier de ses sensations.

 

Madoka, de son côté, n’a plus la tête sur les épaules. Elle est soucieuse ; elle a du mal à se concentrer sur sa tâche. Ça ne lui ressemble pas de son tromper. Dans son habit bleu, Madoka exprime enfin sa féminité. Sa sensibilité se voit déjà dans une attitude plus douce, plus délicate et même plus embarrassée. Madoka rougit ! Elle a des émotions. Elle a même des sensations… elle est sensible à la douleur. Madoka n’est plus une machine humaine mais un être vulnérable. Madoka est clairement plus féminine.

 

0myw.jpg

 

 

Sa féminité est tout le souffle d’émotions sorties de son saxophone. C’est aussi la sueur (ou les larmes) qui se reflète sur son visage et qui rappelle l’élément eau. L’eau s’exprime-elle dans la musique qu’elle émet? Serait-ce les notes fluides et liquides de son instrument à vent... Peut-être pas encore liquide. Elles ne deviendront totalement liquide que dans Shin KOR à travers le flot harmonieux et passionné de Kyosuke N°1. Pour le moment, elles restent un peu aériennes, encore spirituelles, mais suffisamment fluides pour parvenir au cœur de Kyosuke qui à cet instant précis aura la bonne intuition qui lui dira de ne pas se fier aux apparences, et que Madoka est bien plus profonde qu’elle semble être.

 

 

5dds.jpg

 

 

Le lendemain, Madoka va se montrer plus aimable, mais Kyosuke est une nouvelle fois englouti dans la masse humaine. Il est étouffé par la matérialité, par la foule des étudiants, par les Cut-sand, par Hikaru…

 

47dp.jpg

 

 

Sur la terrasse de l’école, il y a comme une idée de prison exprimée à travers le grillage qui entoure la terrasse où Kyosuke est comme étouffé :

 

 

mpg7.jpg

 

 

Nous avons, en effet, deux formes de prison : la prison de l’idéal qui est l’obsession de Hikaru d’être une bonne épouse. Hikaru est amoureuse de l’idéal en copiant aveuglément le modèle culturel sans en comprendre le sens. Elle joue son rôle à la perfection mais son modèle trop rigide perd tout son sens dans la mesure où elle est incapable de comprendre les véritables besoins et sentiments de Kyosuke. Hikaru, enfermée dans son idéal, manque clairement d’empathie et ne sais voir au-delàs de l’idéal… ou peut-être qu’elle voit très bien mais préfère jouer le jeu. Là c’est encore plus grave car elle devient clairement manipulatrice et dominatrice… tout comme elle domine au sommet de la terrasse.

 

Kyosuke, quant à lui, est encore une fois prisonnier de ses sensations. Il est beaucoup trop impressionnable et manque de caractère. Pris dans le jeu de Hikaru, il est étouffé, prisonnier de ses peurs, ses angoisses et ses complexes. Il est incapable d’exprimer clairement ses sentiments et dire qu’il aimerait mieux retrouver Madoka. Trop émotif, trop peureux et trop faible de caractère, Kyosuke est incapable de se libérer de l’emprise de Hikaru. Il reconnait toutefois qu’il est minable.

  

La venue de Madoka va enfin rétablir les choses. Kyosuke trouvera la force d’échapper à Hikaru, de se libérer, de prendre son envol. Il puisera ainsi de ses « forces naturelles », de son énergie masculine pour paraitre presque au pied de sa bienaimée, tout à fait au bas des marches comme à leur première rencontre. C’est là où l’épisode se termine sur une symbolique intéressante d’une Madoka désormais plus humaine qui descend les marches de l’escalier et qui se met à un niveau inférieur à Kyosuke. Kyosuke, plus confiant, plus mature, plus masculin, est d’un niveau plus élevé. Madoka plus féminine est plus sensible, plus terrienne. Elle a même des besoins physiques quand elle exprime sa faim et accepte volontiers le fameux « Cut-sand » de Kyosuke. 

 

     

u4t6.jpg

 

 

Quant à Hikaru, elle est encore dans la prison de ses idéaux.

 

 

fik8.jpg


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#16 Chibi

Chibi

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    2
  • 1 833 messages
  • Genre:
  • Localisation:Derrière l'écran de mon ordinateur

Posté 09 juin 2017 - 09h56

Plusieurs choses à retenir de cet épisode. Tout d'abord, on voit que Kyosuke ne pense qu'à Madoka. Lorsque Komatsu fait allusion à Hikaru, Kyosuke pense tout de suite à Madoka. Dans sa tête il est ou il aimerait être avec Madoka

 

Ensuite, on remarque que l'indécision de Kyosuke s'accompagne d'une naïveté. En effet, lorsque Hatta fait allusion à la vie supposée vie dissolue de Madoka, Kyosuke ne peut s'empêcher de se poser des questions. Il pourrait très bien douter mais non, sa naïveté le pousse à prendre en compte ces rumeurs. Cela va donc le pousser instinctivement chez Madoka.

 

Il finit par sortir avec elle et pendant qu'ils marchent il en vient à oublier ces rumeurs

 

La scène de la fontaine est fondamentale. Il y a plusieurs manière de l'interpréter. On a tendance à dire que Hikaru est le grain de sable qui empêche Kyosuke et Madoka d'être ensemble mais cette scène montre l'inverse. Madoka détourne Kyosuke de Hikaru

 

Ensuite vient la scène à l'entrée du bar. Le couple craint Madoka mais étant donné qu'elle ne réagit pas, ils continuent de lancer des piques. Madoka reste passive et ne dit rien. Elle préfère fuir. D'ailleurs, ce couple est étonné par la réaction de Madoka. Ils ne s'attendaient pas à ça. Cette scène nous montre que Madoka a tiré un trait sur son ancienne vie. Kyosuke met la non réaction de Madoka sur sa maturité. Je pense plutôt qu'elle ne voulait pas montrer son ancien côté "furyo" à Kyosuke.

 

Ensuite, lorsque Madoka et Kyosuke sont dehors, celui-ci commet sa gaffe. On voit que Madoka est blessée. Elle qui ne se soucie pas de ce que pense les gens, a été blessée par que pense d'elle Kyosuke. On sent que Kyosuke est important pour elle. La gifle qu'elle lui donne peut signifier plusieurs choses. Kyosuke a une explication qui tient la route. On peut l'analyser en disant qu'elle attend que Kyosuke ait confiance en elle et/ou qu'elle ne veut pas qu'il l'embrasse parce qu'il serait poussé par l'alcool et non ses sentiments.

 

On en vient à l'école. Encore une fois, Kyosuke se laisser porter par les événements et il est incapable de leur résister. Dans le cas présent, c'est Komatsu l'événement en question puis Hikaru.

Lorsqu'il retrouve Madoka (qui ne se demande pas comment il a fait pour se retrouver face à elle), il balbutie une explication mais finit par dire qu'il savait quand même ce qu'il faisait. Dans le manga, il est plus direct puisqu'il dit qu'il n'aurait jamais fait ça avec quelqu'un d'autre qu'elle.

Madoka finit par dire que ce n'est pas une si bonne chose de boire de l'alcool. Je pense qu'elle dit ça aussi pour elle car elle était quand même pas loin de se laisser embrasser par Kyosuke avant de se ressaisir et de le gifler.


Smells like KOR spirit

#17 FrozenOwl

FrozenOwl

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    17
  • 439 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 09 juin 2017 - 20h40

Elle l'a baffé parce qu'il puait de la gueule! Il n'y a qu'un mec pour penser que les filles adorent se faire embrasser par des types bourrés...

 

:112:



#18 bigface

bigface

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    13
  • 579 messages
  • Genre:
  • Localisation:Belgique/Dalian (China)

Posté 10 juin 2017 - 22h49

Tu parles par experience Frozenowl ?.......................oui je sors aussi
BIGFACE

#19 FrozenOwl

FrozenOwl

    Fan Kor & âme

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    17
  • 439 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 12 juin 2017 - 16h22

Bah peut-être, mais si c'est le cas, je ne m'en souviens pas! :biggrin2:






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns