Aller au contenu


Photo

Réflexion - Apparence & Essence dans KOR : Les couleurs de l’Orange Road


  • Veuillez vous connecter pour répondre
38 réponses à ce sujet

#1 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 14 août 2013 - 19h35

Apparence & Essence dans KOR : La Symbolique de l'Orange

 

 

t3jy.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

Avez-vous déjà réfléchit à la signification de « l’orange » dans la dénomination Orange Road? CyberFred et tcv ont déjà fourni un travail exceptionnel quant à l’explication du titre et l’analyse des couleurs. Je voudrais à mon tour fournir une petite réflexion sur les couleurs de l’Orange Road, mais avant cela, je souhaite remercier CyberFred qui m’a permis de cerner des éléments majeurs de la culture koresque. Je remercie également tcv pour ses recherches quant au symbolisme des couleurs, sans oublier Punch qui m’a éclairée sur plusieurs aspects de la culture japonaise, notamment, le sens des fûrin et le rôle des saisons dans les relations amoureuses.

 

 

KOR introduit deux couleurs primaires dès l’ouverture du manga: Le rouge et le jaune.

 

Le rouge est la couleur apporté par Madoka à travers son chapeau de paille rouge et qui devient, par conséquent, la couleur qui la lie à Kyosuke. Le rouge est, en effet, annoncée dès le premier volume du manga par son titre: Le chapeau de paille rouge. Le rouge est donc la couleur de l’amour qui lie Kyosuke et Madoka. C’est la couleur du chapeau de paille, du ruban rouge de la destinée qui lie les personnes destinées à s’aimer. Le rouge a toujours été associé à l’amour passion. Les roses rouges symbolisent l’amour. En chine, les robes de mariées sont rouges : tapez « robes de mariées chinoises » sur Google image et vous serez surpris de trouver des robes rouges au lieu de blanches. De ce fait, la série a toujours associé Madoka et sa relation avec Kyosuke à la couleur rouge. Celle-ci se reflète même dans sa tenue vestimentaire :

 

74yp.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Une autre couleur qui est introduites dès le premier volume du manga est le jaune. Le jaune intervient dès l’apparition de Hikaru qui apporte cette nouvelle couleur à travers son baiser au goût de citron qu’elle échange accidentellement avec Kyosuke dans les couloirs du lycée. Le jaune peut très bien correspondre à Hikaru. C’est la couleur du brillant qu’elle représente. C’est la couleur de la lumière qu’est Hikaru et dont le prénom signifie « lumière ». On retrouve également le jaune dans la couleur de ses cheveux et dans sa tenue vestimentaire :

 

c2jq.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Si le rouge est associé à Madoka, le jaune devient clairement associé à Hikaru. Dans Ano Hi ni Kaeritai, la clochette suspendue de Hikaru (Fûrin) porte la couleur jaune à travers le soleil qu’elle représente.

 

yj8j.png

Uploaded with ImageShack.us

 

Le jaune est donc associé au soleil brillant, à l’été. Le fûrin est, en effet, indissociable de l’été. Il offre, dans les termes de Punch, des « sensations agréables.» La clochette de Hikaru est donc étroitement liée aux sensations physiques (par opposition à sentiment qui est moins matériel et plus profond). Elle représente le contact physique (baiser de Hikaru). Dans la scène avec Komatsu et Hatta, la clochette devient clairement associée aux expériences physiques qu’évoquent Komatsu et Hatta. De même dans l’épisode 29, quand Kyosuke parle des « besoins biologiques » de Jingoro, l’image se fixe sur le fûrin suspendu à la fenêtre de l’infirmerie comme pour accentuer son caractère animal.

 

A travers ses explications, on pourrait conclure que le jaune peut représenter la couleur de l’amour purement physique par opposition au rouge qui est la couleur de l’amour émotionnel/spirituel qui lie Kyosuke et Madoka.

 

Le jaune est en effet lié aux couleurs de l’été, et dans la culture japonaise, l’été avec sa chaleur est la saison qui accentue les « réactions hormonales.» Komatsu et Hatta l’affirment, en été « la libido est au plus haut.» L’été devient donc la saison lié au contact physique qui devrait être la dernière étape qui concrétise la relation amoureuse. En effet, si on considère que l’amour nait au printemps, il doit attendre l’été pour sa concrétisation/matérialisation qui permet son épanouissement. L’été est donc la saison de la matérialisation de l’amour mais un amour qui devrait déjà exister, un amour sensé naitre au printemps (comme pour Kyosuke et Madoka dont l’amour est né par ce fameux jour de printemps en haut des marches du Grand Escalier) :

 

fqmu.png

Uploaded with ImageShack.us

 

 

Donc, Hikaru avec sa couleur jaune, ses baisers citronnés et son fûrin offre seulement la matérialisation de l’amour mais sans l’essence de l’amour. De la même façon, Kumiko Oda dans l’épisode 21 veut offrir à Kyosuke « une expérience d’été » (la relation physique) mais sans l’essence de l’amour. En effet, cette Kumiko si ressemblante à Madoka, n’en a en réalité que le physique. Elle ne porte pas l’âme de Madoka. De même que son chapeau de paille jaune que Kyosuke ne rattrape pas et qui lui rappelle celui de Madoka, ne peut en avoir la signification. C’est pour cela que « l’expérience d’été » qu’offre Kumiko ne peut se concrétiser.

 

 

nyz5.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

Ainsi, on peut conclure qu’à travers la traversée Koresque, Kyosuke est pris entre deux couleurs:

 

  • Le rouge, couleur du chapeau de paille qui marque sa première rencontre avec Madoka. Dès leur première rencontre Kyosuke et Madoka ont les cœurs liés par le chapeau de paille rouge. Le rouge représente donc l’amour émotionnel/spirituel qui lie Kyosuke à Madoka mais qui a besoin de se matérialiser. Kyosuke désire l’âme de Madoka et voudrait la serrer dans ses bras mais le fait qu’il ne puisse pas la toucher le frustre. Aussi le fait qu’il ne sache pas ce qu’elle ressent pour lui le décourage et lui fait perdre toute confiance en leur relation.

 

xqn0.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

  • Le jaune, couleur du baiser au goût de citron qui marque la première rencontre entre Kyosuke et Hikaru : dès leur première rencontre Kyosuke et Hikaru ont déjà un contact physique. Le jaune que dégage Hikaru peut représenter son invitation à la relation matérielle mais une relation qui reste vide et qui ne trouve pas son essence. Kyosuke a déjà Hikaru dans les bras depuis leur première rencontre (dans les couloirs du lycée) mais le fait qu’il ne ressente pas pour elle l’amour profond que lui inspire Madoka le frustre, car ça laisse sa relation avec elle vide et sans émotions fortes, sans sentiments profonds.

 

vjgo.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

Le rouge mêlé au jaune donne ainsi l’orange qui représente la couleur de l’Orange Road. L’orange issu du jaune (Hikaru) et du rouge (Madoka) permet donc un équilibre pour Kyosuke qui est en apparence avec Hikaru tout en ayant l’âme de Madoka dans son cœur.

 

A travers cette réflexion, je confirme ma théorie que KOR exprime la séparation entre le physique/matériel (Hikaru) et l’émotionnel/spirituel (Madoka).

 

Avec le temps et la maturité, Kyosuke va renoncer aux plaisirs matériels (Fûrin) que lui offre Hikaru pour se rapprocher de l’élue de son cœur (Madoka). Et quand Madoka va elle-même se constituer une petite enveloppe matérielle,  quand elle permettra à Kyosuke de la toucher, de l’embrasser ou de la prendre dans ses bras, le triangle se brisera définitivement.

 

 

d1od.png

Uploaded with ImageShack.us

 

 

Madoka offrira ainsi à Kyosuke un amour total et épanoui (à la fois émotionnel /spirituel (rouge) et matériel (jaune)). C’est là que l’on comprend tout le sens de l’orange (rouge+jaune) que consomme Madoka dans Ano Hi ni Kareitai qui annonce la décision de Madoka d’exprimer ses sentiments et présage ainsi la fin du triangle. 

 

 

1cw.png

Uploaded with ImageShack.us


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#2 tcv

tcv

    KORiste

  • Modérateur
  • Réputation
    154
  • 5 312 messages
  • Genre:
  • Localisation:Région parisienne

Posté 14 août 2013 - 21h06

Très intéressante analyse.
Pour mes Color Books, j'avais associé le rouge à Madoka, le jaune à Kyosuke et le bleu à Hikaru, car orange = rouge + jaune et le bleu est opposé à l'orange sur le cercle chromatique.

Mais il est vrai qu'Hikaru peut être associé au jaune.
Dans ce cas, on pourrait considérer que Kyosuke est à la recherche de l'orange = rouge + jaune, ce qui expliquerait son hésitation entre Madoka et Hikaru.

Pourrait-on alors associer Kyosuke au bleu ?
Sky is the only limit

#3 Olivier

Olivier

    Fan pour la vie

  • Modérateur
  • Réputation
    87
  • 4 262 messages
  • Genre:
  • Localisation:Paris

Posté 14 août 2013 - 21h24

Le bleu étant au Japon souvent associé au petit ami.
I'm looking for the red straw hat...

#4 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 14 août 2013 - 21h26

Difficile d'attribuer une couleur à Kyosuke. Le bleu me fait aussi penser à Madoka, à la couleur de sa chevelure bleutée, ses hortensias, sa petite fleurs dans Ano Hi ni Kaeritai. La couleur de ses yeux. Dans le manga, Matsumoto parle de la fille aux yeux saphirs. Le bleu renvoie à la nuit qui est étroitement associée à Madoka. Sa relation avec Kyosuke s'épanouit dans la nuit. Le jour est associé au dynamisme et à l'action, à l'apparence (Hikau). La nuit est associée à la tranquillité (sens du prénom de Madoka), à la méditation (sens du prénom de Kyosuke), aux sentiments profonds (essence de leur relation).

 

Le rouge est plutôt la couleur qui la lie à Kyosuke: la couleur de l'amour émotionnel et spirituel (le chapeau de paille).

 

On peut même supposer que l'orange est la couleur du crépuscule (la rencontre du jour (Hikaru) et de la nuit (Madoka)) comme on voit dans cette image issue de l'OAV 2:

 

j928.png

Uploaded with ImageShack.us

 

 

C'est vrai que Kyosuke avait besoin de trouver l'orange, c'est à dire l'équilibre entre apparence (matériel/Jour/jaune) et essence (sentiments/nuit/rouge), équilibre entre amour physique (Hikaru) et amour émotionnel/spirituel (Madoka). Madoka avait juste besoin d'exprimer ses sentiments. Elle avait besoin de paraitre pour briser le triangle.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#5 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 674 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 14 août 2013 - 22h26

Encore une très belle réflexion Ange Capricieux, bravo :)

 

J'aimerais cependant, revenir sur le fûrin. Je ne l'associe pas spécialement avec la "relation physique". Pour préciser son utilité, j'ai fait quelques recherches et c'est bien le son produit qui donne la sensation de fraîcheur. Il permet aussi d'éloigner les mauvais esprits et d'étudier les vents dans les régions venteuses.

 

Enfin, dans le tome 10, Hikaru n'offre pas une clochette mais un pendentif en forme d'ange (si c'est bien la page 85 de l'édition Tonkam que tu mentionnais)...



#6 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 14 août 2013 - 23h13

Merci Punch. Ton analyse de l'épisode 19 est excellente. Elle rejoint un peu cette réflexion où Madoka resplendit. As-tu remarqué aussi que la fleur que met Madoka dans les cheveux est de couleur jaune? Elle symbolise le brillant qu'elle dégage (apparence) ainsi que son épanouissement qui se reflète dans son sourire.

 

t2c0.png

Uploaded with ImageShack.us

 

Tu l'as bien dit. Madoka sourit dans cet épisode, et le sourire la fait paraitre pour Kyosuke. Rappelle-toi que le sourire de Madoka est la chose que Kyosuke cherche à capturer par dessus tout (épisode 08). Il cherchera toujours son sourire et ce n'est pas pour rien que la dernière nouvelle Shin KOR s'intitule: "le sourire de l'ange" et se termine par un sourire radieux de Madoka.

 

En fait, pour le fûrin, on a deux scènes koresques qui l'associent clairement à la "relation physique": la scène de l'infirmerie dans l'épisode 29 et la scène avec Komatsu et Hatta dans Ano Hi ni Kaeritai. Sinon, je l'ai surtout associé à l'été qui représente la concrétisation/matérialisation de la relation amoureuse. Souviens-toi que pour Kyosuke et Madoka, c'est toujours en été que leur relation atteint le stade de la matérialisation (Ano Hi ni Kaeritai, Shin KOR, l'éternel Eté dans le manga ). Elle a failli se concrétiser dans l'épisode 19 si Hikaru ne les avait pas interrompus. C'est comme cela que j'ai associé l'été à l'étape physique de la relation.

 

Sinon tu as raison pour le volume 10. J'ai mal vu. Il m'a semblé que c'était une clochette. C'est donc un mauvais exemple. Je vais vite le retirer de ma réflexion.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#7 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 16 août 2013 - 01h13

Apparence & Essence dans KOR

 

La symbolique de l’Orange

 

Conclusion

 

 

Pour conclure cette réflexion sur les couleurs de l'Orange Road, je voudrais récapituler la symbolique de chaque couleur comme suit :

 

Le jaune que Hikaru renvoie à Kyosuke est le « brillant » qui représente « l’expression de l’amour » mais seulement «l’expression» sans l’essence de l’amour (le rouge). Le « brillant » n’est qu’à la surface et s’il n’a pas de fond (rouge), on s’en lasse très vite car cette surface brillante n’est que matérielle. Le jaune peut être rassurant et réconfortant mais reste insuffisant, car le matériel (jaune) ne peut jamais répondre aux besoins du cœur (rouge). Ceci se ressent facilement dans Ano Hi ni Kaeritai où Kyosuke consomme presque machinalement (sans plaisir) les glaces que lui propose Hikaru. On voit clairement que la matière a atteint sa limite. Il n’éprouve plus de plaisir. En revanche, il très enthousiaste d’étudier avec Madoka même si la tâche n’a rien de plaisant mais elle porte l’âme de Madoka (sa fleur dans ses cahiers), ce qui fait toute la différence. On voit même une scène où Kyosuke laisse la glace de Hikaru intacte (ses plaisirs matériels) pour le programme d’études de Madoka (amour). Hikaru a vu cela et a compris que Kyosuke lui a échappé. Elle pense alors à un nouveau moyen de le tenter. Une nouvelle « sensation agréable », peut-être même un baiser. Kyosuke, pour qui l’expérience est nouvelle, cède momentanément mais le regrette aussitôt car, désormais plus mature, il sait que les plaisirs matériels ne compensent pas le manque émotionnel. Kyosuke comprend que sa relation avec Hikaru ne lui ravie pas l’âme. C’est pour cela qu’il ne la choisit pas. Mais est-il en mesure de choisir Madoka ?

 

Le rouge que Madoka inspire à Kyosuke représente l’amour dans sa forme la plus pure et la plus profonde. C’est l’essence de l’amour, l’amour de l’âme, le lien des cœurs (d’où peut-être la couleur rouge). C’est un amour immatériel comme le lien invisible de la destinée. Mais quand cet amour n’est pas exprimé il mène à la souffrance et à la mélancolie. Car cet amour vous bouleverse l’âme mais s’il n’y a pas de retour, il vous laisse vidé, abattu et désespéré. C’est un amour qui peut vous emplir comme il peut vous vider. Si l’on considère le cas de Kyosuke, est-ce facile pour lui de choisir un amour qu’il ne peut pas toucher, qu’il ne peut pas attraper? Un amour qui lui échappe des mains à l’image du sable qui lui file des doigts dans l’épisode de l’île déserte? Un amour qu’il ne fait que désirer et désirer mais qu’il ne peut pas assouvir. Il ne fait que se languir de cet amour qu’il ne peut pas capturer. Il en souffre plus qu’il n’en jouit. C’est pour cela qu’il pense parfois trouver consolation ailleurs (Hikaru) mais il réalise vite qu’il ne peut pas se passer de Madoka car celle-ci ne quitte pas son cœur. Kyosuke est parfaitement conscient qu’il n’y a que Madoka qui lui ravie le cœur, mais il doit faire avec ce qu’il a. Il supporte les caprices de Madoka et attend patiemment que celle-ci s’ouvre à lui.

 

En attendant de voir le sourire de Madoka, il s’attache à des objets qui portent son âme (le chapeau de paille rouge, ses photographies qui lui permettent de la toucher et qui sont la matérialisation de son âme.) Il va même jusqu’à s’imposer des tâches difficiles rien que pour se rapprocher d’elle (études, tâches ménagères…) Avec Madoka l’épreuve devient un plaisir : L’amour de Kyosuke pour Madoka trouve, en effet, une de ses plus belles expressions dans l’épisode de la course champêtre où il est prêt à courir le marathon pour elle. Ce qui est intéressant dans cet épisode c’est de voir les effets opposés laissés par chacune des filles. Quand c’est Hikaru qui cherche à le stimuler, le visage de Kyosuke ne reflète que la fatigue et la lassitude. A la fin de l’épisode, toutefois, quand il court auprès de Madoka, on peut facilement voir le bonheur sur son visage rayonnant sous les reflets orangers d’un magnifique coucher du soleil :

 

y8qf.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

L’Orange : La meilleure combinaison sera donc celle du rouge (amour) qui scintille (jaune). En d’autres termes, un amour à la fois ressenti (rouge) et exprimé (jaune). Cette combinaison de rouge brillant (orange), seule Madoka a pu l’offrir à Kyosuke au dénouement de KOR. Hikaru n’a que du « brillant » à offrir. Elle ne possède pas l’essence de Madoka (rouge) et ne peut de ce fait transformer son jaune en orange. S’agissant de Madoka, il lui suffit de s’exprimer pour resplendir et faire paraitre tout l’amour qu’elle renferme. On peut même supposer que c’est l’amour de Kyosuke qui lui a donné l’envie de vivre et d’exister. Il lui a donné l’envie de paraître et c’est sa chaleur et sa lumière à lui qui l’ont pénétrée et qui l’ont faite scintiller. Le « brillant » mêlé au rouge qu’elle possède déjà a donné un beau rouge chatoyant à l’image de ce magnifique couché du soleil orangé qu’elle décrit dans sa lettre pour Kyosuke au début de l’OAV 2 (Suspense à Hawaï).

 

j928.png

Uploaded with ImageShack.us

 

On peut même citer d’autres situations où Madoka rayonne. Dans l’épisode 08 (Ton visage souriant), Kyosuke ne demande qu’à voir le sourire de Madoka qui représente son « brillant ». Madoka offre à Kyosuke l’occasion de le voir pour quelques instants. Est-ce par hasard qu’elle porte une robe jaune dans cet épisode-là? 

 

b2ub.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Et dans l’épisode de l’île déserte où Madoka est si resplendissante, on peut voir une Magnifique Madoka en maillot rouge mettre une fleur jaune à ses cheveux. Si le rouge de son maillot renvoie à l’essence de son amour, le jaune représente son brillant, son expression, son épanouissement.

 

ecwd.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Sans oublier le merveilleux épisode du nouvel an où Madoka ne demande qu’à offrir ses attentions à Kyosuke. Ce qui est amusant dans cet épisode c’est de voir une Madoka se comporter exactement comme Hikaru. C’est peut-être aussi pour cela qu’elle porte ses couleurs (jaune). Madoka est si douce dans cet épisode, si attentionnée... Elle est tout simplement sublime. Et Kyosuke qui n’en revient pas de recevoir ainsi les attentions de la fille qu’il aime…

 

2pp9.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Mais la splendeur de Madoka verra sa plus belle expression dans Ano Hi ni Kaeritai où elle brille à l’image du feu d’artifice du festival d’été. Madoka met son âme à nu et révèle toute sa magnificence. Y a-t-il plus belle expression du « brillant » de l’Orange Road que cette image du feu qui explose au cœur même de l’été, au point culminant de la Route Orange, et qui propulse aussitôt Kyosuke dans les bras de sa bienaimée? Et c’est ainsi que le finale de KOR nous offre une Madoka encore plus rutilante que la lumière même.

 

d5ig.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

Je finirais sur quelques mots sur l’indécision de Kyosuke : On ne peut pas dire que Kyosuke soit vraiment indécis entre Hikaru (jaune) et Madoka (rouge). Ce n’est pas qu’il aime le « jaune » de Hikaru ou le « rouge » de Madoka. Je pense que la symbolique de « l’orange » signifie simplement qu’il aimerait voir le « brillant » de Hikaru chez Madoka qui porte déjà le rouge (l’amour). Il souhaite voir Madoka s’exprimer comme Hikaru. Il voudrait voir le « brillant » (jaune) chez celle sur qui son cœur (rouge) a porté son choix (Madoka). Il attend de retrouver le rouge brillant (orangé) chez Madoka. Je pense que c’est en cela que consiste le sens de l’Orange Road. KOR raconte surtout comment Madoka se révèle et se dévoile, comment elle brille peu à peu par l’amour de Kyosuke. Kyosuke sait qu’il aime Madoka depuis le premier jour (rouge). Il voudrait simplement la voir paraitre (jaune). Il veut la voir sourire. Il veut la voir briller. Il veut la voir combiner le rouge (l’amour) et le jaune (le brillant), et c’est par son amour qu’elle brille et resplendit (rouge + jaune). En attendant,  il reste patient et attend qu’elle décide de lui sourire. Dans Ano Hi ni Kaeritai, c’est elle qu’il choisit même si elle continue à lui bouder et à lui faire des caprices. A la fin du manga, il la choisit même si elle le quitte pour plusieurs mois. Il est prêt à l’attendre « l’éternité s’il le faut ». Kyosuke n’est pas indécis mais juste patient. Il ne vit que pour ces moments où elle lui sourit. Mais la capricieuse Madoka continuera à lui faire la moue boudeuse même dans Shin KOR. Ces caprices persisteront même dans le Shin KOR II où elle continue à échapper à Kyosuke. Il nous faudra attendre le Shin KOR III, quand Madoka sera libérée de ses vieux démons, quand elle retrouvera confiance en la vie et sera capable de s’ouvrir entièrement à Kyosuke sans peur et sans crainte, qu’elle pourra enfin sourire sans retenue. Kyosuke devra ainsi attendre la dernière nouvelle, intitulée justement « Le sourire de l’ange », pour qu’il puisse enfin savourer pleinement le sourire de son ange, le sourire qu’il rêve de voir depuis le premier jour.

 

 

1h4m.jpg

Uploaded with ImageShack.us


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#8 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 674 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 16 août 2013 - 10h05

Magnifique, j'adore tes explications !!!

 

Cela me rappelle d'ailleurs la mini fan-fiction d'Olivier qui nous avait replongé dans les deux derniers épisodes de la série. Le premier chapeau de Madoka enfant, qui voulait se rendre plus féminine pour plaire à Kyosuke, était jaune. Ce chapeau ayant été emporté par le vent, c'est lui qui lui a acheté le fameux chapeau de paille rouge !



#9 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 16 août 2013 - 12h03

Merci Punch! Ces explications me sont venues hier :P

 

Sinon je ne connais pas la fanfiction d'Olivier. Peux-tu me dire où je peux la trouver?

 

En tout cas l'idée du chapeau jaune est intéressante: La jeune Madoka avec son chapeau jaune voulais paraitre pour Kyosuke. Elle voulait lui plaire. Elle voulait qu'il la remarque. Kyosuke lui a offert un chapeau rouge qui a tissé des liens beaucoup plus profonds (amour).


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#10 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 674 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 16 août 2013 - 14h50

La fanfiction d'Olivier a été publiée sous forme de question pendant la coupe Hikaru.

 

En voici le lien direct (le début est en bas de page) : http://forumkor.fr/i...ic=1425&page=14



#11 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 16 août 2013 - 15h04

Merci Punch!

 

Je vais la lire! Elle s'annonce très sympa ::fleurs::


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#12 Punch

Punch

    inKoruptible

  • Modérateur
  • Réputation
    209
  • 3 674 messages
  • Genre:
  • Localisation:Banlieue parisienne

Posté 16 août 2013 - 15h38

De rien, tu remercieras directement son auteur quand tu l'auras lue ;)



#13 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    124
  • 4 304 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 16 août 2013 - 23h47

Au fait, Ange Capricieux, j'en profites : as-tu lu les miennes aussi ? ::fou3::


Visitez mon site sur :
Image IPB

#14 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 17 août 2013 - 12h13

Au fait, Ange Capricieux, j'en profites : as-tu lu les miennes aussi ? ::fou3::

 

Si si je les ai téléchargées et j'ai commencé à lire "Les Yeux de la Terre" qui me parrait vraiment extraordinaire. Mais je pense m'arrêter pour lire d'abord "Le Souvenir du Pouvoir" qui me parrait un préalable necessaire. Tu ne crois pas?

 

Je me trompe où y a-t-il des effets "Star Wars"? Là aussi il me faudrait me les éclaicir car c'est un domaine où je suis totalement ignorante.

 

Juste une chose qui m'alarme :unsure: J'ai cru comprendre que Hikaru est dupliquée dans ta fanfic. Déjà que j'ai du mal à en souffir une... mais deux Hikaru ::etourdi:: ....

 

Je plaisante ;)

 

En tout cas je te tient au courant.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#15 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    124
  • 4 304 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 17 août 2013 - 12h48

Bonjour Ange,

 

Il faut impérativement lire le Souvenir du Pouvoir avant les Yeux de la Terre. Car ces deux nouvelles forment une suite (bien que les Yeux de la Terre soit une suite, mais se produisant dans un autre univers alternatif). Il y a en effet un moment dans les Yeux de la Terre deux Hikaru. Mais ne vois pas simplement le nombre qu'il y a, mais le final que cela va engendrer. Quant à Star Wars, en effet, il y a au début des Yeux de la Terre une allusion à ce film puisque Kyosuke mène ses deux amies voir la réédition des années 90.

 

Bonne lecture en tous les cas.


Visitez mon site sur :
Image IPB

#16 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 17 août 2013 - 20h12

Apparence & Essence dans KOR

 

La symbolique de l’Orange

 

Force & Sensibilité

 

 

Me revoilà pour apporter de nouveaux éléments sur cette symbolique de L’orange. Je voudrais ajouter un dernier commentaire sur l’hésitation de Kyosuke entre le « rouge » et  « Jaune »:

 

Le rouge est l’amour qui le lie à Madoka. Mais sans le jaune, Madoka reste inaccessible et immatériel. Donc une Madoka inaccessible et qui ne s’exprime pas fait surtout souffrir Kyosuke

 

Le brillant de Hikaru est surtout rassurant et réconfortant pour lui mais ça reste matériel. Il ne ressent pas l’amour profond que lui inspire Madoka (le rouge).

 

Le meilleur exemple que l’on puisse donner se trouve dans Shin KOR où le rouge de Madoka et le brillant de Hikaru sont poussés à l’extrême. Dans le futur de 1994, Madoka redevient inaccessible pour Kyosuke et Hikaru est plus pétillante que jamais.

 

On a donc une situation très parlante où Kyosuke a le cœur qui crie Madoka (la scène de la fenêtre Ayukawa) mais il ne peut l’approcher car la chose est physiquement impossible. Le corps de Kyosuke se désintègre. Frustré et abattu, Kyosuke se réfugie dans le Grand Escalier où il cherche l’âme de Madoka. Le roman décrit très bien la souffrance et la mélancolie de Kyosuke à ce moment là où il croit avoir perdu Madoka. Et là Hikaru arrive avec son brillant comme un rayon de soleil qui lui apporte un peu de réconfort dans sa tristesse (jaune). Mais ceci reste insuffisant pour lui faire oublier Madoka car celle-ci habite son cœur (rouge).

 

buv7.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

 

L’idée que Kyosuke cherche une forme de réconfort ou une consolation dans le brillant de Hikaru est bien exprimée dans Cassette Tape Dungeon :

 

"Kyosuke (narration) : J’ai arpenté les rues pendant très longtemps… Les lumières de la ville étaient si brillantes… Penser que quelqu’un puisse être si cruel … Je ne m’étais jamais senti comme cela auparavant… L’obscurité semblait ne jamais devoir finir… C’est ce que je voulais, mais les lumières semblaient vouloir me réconforter… La fille au chapeau de paille rouge … au chapeau de paille rouge… Dans mon esprit embrouillé, j’essayais de poursuivre la couleur de ce chapeau de paille… Je suis désolé, Ayukawa… Je t’aime… Aussi fort que j’essaye, je ne peux chasser la gaieté éclatante de Hikaru-chan… Je m’en veux… Je suis un sale type… quelqu’un d’affreux… Mais malgré tout, Ayukawa, je ne peux te pardonner pour ce que tu as fait…"
 

Matsumoto - Cassette Tape Drama

 

 

Comme il le dit dans ce passage, Kyosuke recherche la couleur du chapeau de paille (le rouge), c’est-à-dire l'âme de Madoka (amour). Mais ceci le laisse dans l’obscurité et la mélancolie. Même si c’est ce qu’il veut, il souffre énormément. Les lumières de la ville le réconfortent (Hikaru) et c’est ce brillant dont il a besoin pour matérialiser et toucher ainsi Madoka.

 

Ce n’est donc pas Hikaru qu’il aime mais seulement l’éclat qu’elle renvoie, une attitude positive qui le rassure. En d’autres termes, Kyosuke aime Madoka et il aime aussi le « brillant » qui lui permet d'atteindre Madoka. C’est comme si qu’on vous demandait de choisir entre la femme que vous aimez mais qui est invisible (Madoka) et une robe somptueuse (Hikaru). Allez-vous renoncer à la femme que vous aimez pour un vêtement combien même éclatant? Ce que vous aimeriez plutôt c’est de voir la femme que vous aimez vêtue de cette robe qui lui permet de paraître et qui vous permet de l’attraper et de la prendre dans vos bras, tout comme Kyosuke voudrait voir le « brillant » de Hikaru (qui n’est pas plus qu’une parure) sur Madoka pour qu’il puisse s’épanouir avec elle et trouver le bonheur. Sans le brillant, sa relation avec Madoka devient synonyme de souffrance. Il a suffi que Madoka ajoute un peu de « jaune » à son « rouge » pour qu’elle devienne palpable pour Kyosuke et pour qu’il trouve enfin le bonheur avec elle.  

 

Donc je pense que c’est sa peur de souffrir et d’être abandonné qui laisse Kyosuke indécis. Il avait aussi besoin de retrouver une certaine confiance en lui que Madoka ne lui donnait pas. Sur ce plan, Hikaru était celle qui le rassurait et le réconfortait en lui donnant la sécurité et la confiance en lui. Rappelez-vous dans le chapitre Pardonnez mon indécision du Volume 04 du manga, quand Hikaru prend la défense de Kurumi contre Yusaku, elle offre surtout une forme de sécurité à une Kurumi terrifiée qui représente la partie immature de Kyosuke ou son égo. Le plus grand besoin de l'égo humain est justement la sécurité qu'il croit retrouver en accumulant les possessions matérielles. Hikaru est effectivement celle qui rassure et glorifie l'égo de Kyosuke tel un miroire qui lui réflète la meilleure image de lui-même en lui disant à quel point il est beau et fort. Elle lui permet ainsi de ressourcer son égo avant d'affronter son véritable amour (Madoka).

 

Mais la véritable force de Kyosuke n'est pas celle qui lui gonfle l'égo. Ce n'est pas celle que lui procure Hikaru et qui le laisse un enfant immature à l'image de l'épisode 25. La véritable force de Kyosuke est celle que Madoka lui inspire et qui fait de lui un homme. Sa force véritable est celle qui lui vient de son être profond quand il voit la sensibilité et faiblesse de Madoka. La force véritable de Kyosuke se manifeste quand son coeur lui crie de protéger sa bienaimée. Elle lui vient justement de son amour pour elle et c'est cette force qui touche Madoka au profond de son être, tout comme la sensibilité de Madoka est ce qui bouleverse le plus Kyosuke. La force de Kyosuke est son énergie masculine qui se manifeste quand Madoka exprime son énergie féminine (ses sentiments, sa douceur, sa sensibilité et sa vulnérabilité). C'est lorsque leurs deux énergies se rencontrent et se complètent que leur amour trouve sa plus belle expression:

 

 

esuu.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

On peut dire que c’est quand Madoka fait paraître ses sentiments que ceci fait naître chez Kyosuke la véritable force positive dont il a besoin pour l'approcher. Cette force trouve sa plus belle expression dans la scène où Kyosuke fonce en scooter chez Madoka dans Ano Hi ni Kaeritai (le scooter peut très bien représenter cette force ou énergie masculine). Je commence à comprendre que les moyens de transport représentent justement la force physique (le jaune) qui manque à Kyosuke. Quand Kyosuke trouve la force d’exprimer ses sentiments à Madoka dans le premier film, il fonce en scooter. De même qu’on aperçoit un avion au ciel au moment où il redit à Madoka qu’il l'aime dans la scène du gratte-ciel:

 

jpua.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

 

Dans Shin KOR, le « jaune » et le « rouge » prennent des symboles nouveaux. Le « jaune » ou  la force physique et matérielle sera surtout représentée par les ponts, passerelles, autoroutes et moyens de transport (la matière solide) alors que le « rouge » ou les sentiments (l’âme) seront surtout représentés dans la nature fluide, vivante et délicate comme l’eau, la pluie, l’Océan profond, les mouettes, les hortensias (hydrangea) et le flot des émotions dégagées par les notes liquides de Kyosuke N°1.

 

Dans Shin KOR, Kyosuke perd un peu de sa force physique suite à son accident de voiture, ce qui est exprimé dans le fait que son corps se détériore et perds de sa vigueur : On peut voir la scène où il cherche à puiser son énergie physique de l’arbre auquel il s’accroche désespérément. L’arbre puissant peut très bien symboliser cette force qui manquait à Kyosuke :

 

 

xdji.jpg

Uploaded with ImageShack.us

 

 

La force lui sera d'abord offerte par Hikaru (La représentante du « jaune » par excellence) mais une force physique qui n’a pas d’âme n’a aucun sens. Un « jaune » qui ne repose pas sur du « rouge » n’aboutit à rien tout comme une expérience physique qui ne baigne pas dans l’amour ne mène nulle part.

 

La véritable force sera ainsi redonnée à Kyosuke à la fin du film quand il la puisera de l’amour de sa bienaimée. C’est encore une fois l’amour de Madoka (rouge) qui donnera la véritable force (jaune) à Kyosuke (rouge + jaune). Kyosuke retrouvera toute confiance en sa relation quand il verra à quel point Madoka l’aime, d’où le sens du titre Love is Power (rouge+jaune) qui trouve sa plus belle expression dans la scène où Madoka joue Kyosuke N°1 en présence de toute la famille. L’amour de Madoka générera en Kyosuke un pouvoir extraordinaire qui représente la force et la confiance dont Kyosuke a besoin pour s’épanouir avec sa bienaimée. Cette force, il l’exprimera à la fin du film à sa Madoka de 19 ans quand il fera éclater tous les sentiments qu’il lui cachait jusque-là.

 

La rencontre entre l’éclat du « jaune » (force physique) et le « rouge » (l’amour) trouvera une belle représentation dans cette image du cargo (force matérielle) qui baigne dans l’océan vivant et profond (amour).

 

x7l1.png

Uploaded with ImageShack.us


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#17 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    124
  • 4 304 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 18 août 2013 - 00h56

Excellente réflexion, Ange Capricieux. Donc, elle fait trois parties et non plus qu'une seule :)

 

Suggestion : Tout le monde ne parle pas l'anglais sur le Net :) Tu devrais donc mettre la version française du passage anglais que tu cites à propos du Message sur la K7. Tu sais, ma réflexion 41 avait traduit depuis des années ce passage grâce à Bubar, un fan qui avait construit un site KOR assez original et qui s’était attelé à ce travail de traduction comme il a pu.

 

La page de la réflexion est ici : http://madoka.ayukaw...f41/koref41.htm

 

Il serait pas mal que tu places sa traduction française que voici (il y avait juste un soucis avec le verbe "to chase", que j'ai règlé :

 

"Kyosuke (narration) : J’ai arpenté les rues pendant très longtemps… Les lumières de la ville étaient si brillantes… Penser que quelqu’un puisse être si cruel … Je ne m’étais jamais senti comme cela auparavant… L’obscurité semblait ne jamais devoir finir… C’est ce que je voulais, mais les lumières semblaient vouloir me réconforter… La fille au chapeau de paille rouge … au chapeau de paille rouge… Dans mon esprit embrouillé, j’essayais de poursuivre la couleur de ce chapeau de paille… Je suis désolé, Ayukawa… Je t’aime… Aussi fort que j’essaye, je ne peux chasser la gaieté éclatante de Hikaru-chan… Je m’en veux… Je suis un sale type… quelqu’un d’affreux… Mais malgré tout, Ayukawa, je ne peux te pardonner pour ce que tu as fait…"

 


Visitez mon site sur :
Image IPB

#18 Ange Capricieux

Ange Capricieux

    Fan pour la vie

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • Réputation
    16
  • 706 messages
  • Genre:

Posté 18 août 2013 - 01h18

Merci Cyb. Au fait, cette troisième partie, je vais peut être la laisser pour une nouvelle réfléxion sur les énergies opposées Force/Sensibilité qui se rencontrent et se complètent chez Kyosuke et Madoka.

 

Il serait pas mal que tu places sa traduction française que voici (il y avait juste un soucis avec le verbe "to chase", que j'ai règlé :

 

Justement c'était l'expression "chasser la couleur de ce chapeau de paille..." qui m'avait gênée dans la version française. Tu as bien fait de la réctifier. Je vais de suite remplacer la citation par celle que tu as reprise de la VF. Merci.


« Elle joue les filles froides et distantes…Mais si par bonheur vous réussissez à l’atteindre, son cœur s’ouvre en grand et déverse une incroyable chaleur autour d’elle. » (Kimagure Orange Road, Vol 11, chapitre 03: White Christmas)


#19 Eric

Eric

    Super Fan de KOR

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • Réputation
    4
  • 333 messages
  • Genre:
  • Localisation:Grenoble

Posté 18 août 2013 - 08h41

Très belle réflexion Ange !

J'ai vraiment aimé cette image d'une fusion entre le jaune et le rouge où comment ajouter de l'Hikaru dans Madoka !

Quand on lit tes reflexions, on a l'impression que ça parait si simple et évident alors que j'imagine le temps que ça doit te prendre pour emboiter tous les arguments. Ce qui nous permet alors d'apprécier encore plus cette série hors du commun !

Encore merci pour cette nouvelle reflexion !



#20 CyberFred

CyberFred

    Modérateur

  • Modérateur
  • Réputation
    124
  • 4 304 messages
  • Genre:
  • Localisation:France

Posté 18 août 2013 - 12h54

Merci Cyb. Au fait, cette troisième partie, je vais peut être la laisser pour une nouvelle réfléxion sur les énergies opposées Force/Sensibilité qui se rencontrent et se complètent chez Kyosuke et Madoka.

 

 

Justement c'était l'expression "chasser la couleur de ce chapeau de paille..." qui m'avait gênée dans la version française. Tu as bien fait de la réctifier. Je vais de suite remplacer la citation par celle que tu as reprise de la VF. Merci.

 

Je comprends. Je vais revoir cette traduction française, de manière à repérer les traductions littérales. 


Visitez mon site sur :
Image IPB




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  • Loading Countdowns